Publicité
Accueil > Recuperation
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

Recuperation


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (2 résultats) +

  • AVC : le tabac, un facteur limitant à la récupération ?
    Après un accident vasculaire cérébral (AVC), nous ne sommes pas tous égaux. Un certain nombre de facteurs environnementaux et génétiques interagissent et peuvent limiter nos capacités à récupérer. Une étude présentée en début de semaine, lors du congrès canadien annuel consacré aux maladies cardiovasculaires, suggère que le tabac joue un rôle sur notre organisme en influant négativement le retour de nos capacités cognitives.


  • Une première avancée vers la récupération de la marche chez des souris dont la moelle épinière était sectionnée
    08/07/03 - Les lésions de la moelle épinière responsables de la perte de la fonction motrice sont irréversibles. Cela est attribué au fait que les neurones ne parviennent pas à régénérer leur terminaison axonale. L'équipe d'Alain Privat (unité Inserm 583, Montpellier) a identifié la cause de cette non-régénération de la moelle épinière après section : la surexpression de deux protéines dans les astrocytes* résultant en la formation d’une cicatrice impénétrable. Grâce à des modèles de souris transgéniques, dépourvues des gènes assurant la synthèse de ces deux protéines, la régénération des axones et donc la récupération de la fonction motrice ont été rendues possibles. Ces travaux sont publiés dans l’édition en ligne du 8 juillet de -Proceedings of National Academy of Science of the USA.


Politique de Santé - Santé publique (1 résultats) +

Vie professionnelle (1 résultats) +

Pratique médicale (1 résultats) +

  • Récupération de sang péri-opératoire suivie de sa transfusion (RSPO)
    La Haute Autorité de santé propose une évaluation de la RSPO en termes de sécurité et d'efficacité. Elle définit le statut de cette technique et les vigilances qui doivent lui être associées. Cette étude a été réalisée à la demande de la Direction générale de la santé.