Publicité
Accueil > prise
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

prise


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (72 résultats) +

Politique de Santé - Santé publique (19 résultats) +

Réglementaire (50 résultats) +

Bonne pratique du Médicament (5 résultats) +

  • Risque potentiel de cancer associé à la prise de Lantus/Optisulin (insuline glargine)
    La revue Diabetologia vient de publier 4 études ayant évalué un possible lien entre la prise d’analogues de l’insuline notamment la glargine et le risque de cancer. L’Agence européenne des médicaments (EMEA), procède à l’analyse approfondie de ces données. Dans l’attente des résultats, et compte tenu de données discordantes voire contradictoires entre ces études, aucune conclusion ne peut être apportée. L’EMEA et l’Afssaps recommandent aux patients de ne pas interrompre leur traitement.


  • Actualisation d'évaluation - Risque potentiel de cancer associé à la prise de Lantus/Optisulin (insuline glargine)
    Dans un précédent communiqué daté du 29 juin dernier, l’Afssaps a fait état de 4 études publiées dans la revue Diabetologia, ayant évalué un possible lien entre la prise d’analogues de l’insuline notamment la glargine et le risque de cancer. Dans l’attente des résultats de l’analyse des études par l’EMEA, il était recommandé aux patients de ne pas interrompre leur traitement. A l’issue d’une analyse approfondie des données, l’EMEA conclut que ces études ne permettent pas d’établir de lien entre cette classe de médicaments et la survenue de cancer. L’EMEA et l’Afssaps confirment aux patients qu’il n’y a pas lieu de modifier leur traitement.


  • Actualisation de recommandations: Prise en charge des patients présentant des risques cardiovasculaires
    Les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité et de handicap en France. L'excès de lipides dans le sang (et en particulier de LDL-cholestérol) est un facteur de risque cardiovasculaire.


  • L'Afssaps autorise la reprise de l'essai de thérapie génique DICS-X
    A la suite d'événements indésirables graves observés chez deux patients traités, l'essai clinique de thérapie génique pour le traitement de patients présentant un déficit immunitaire combiné sévère lié à l'X (DICS-X) mené par l'équipe des Pr. Alain Fischer et Marina Cavazzana-Calvo à l'hôpital Necker-Enfants Malades de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, a été suspendu en octobre 2002 par le promoteur en accord avec l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), dès la notification du premier effet indésirable (de type leucémie).


  • Information de pharmacovigilance à la suite de la survenue d’atteintes oesophagiennes associées à la prise de doxycycline et survenant plus fréquemment sous la forme gélule qu’avec la forme comprimé
    En Février 1995, à la suite de la survenue d’atteintes oesophagiennes associées à la prise de doxycycline et survenant plus fréquemment sous la forme gélule qu’avec la forme comprimé, l’Agence du médicament avait modifié l’information relative au mode d’administration et aux effets indésirables de cet antibiotique sous sa forme gélule afin de prévenir ce risque.


Organisation des soins (7 résultats) +

Vie de l'Hôpital : actus (1 résultats) +

Droit et Santé (4 résultats) +

  • VERS UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS PRESENTANT DES RISQUES DE DANGEROSITE
    Un volumineux rapport de 279 pages remis au gouvernement en février 2006 et qui vient d’être publié (Ramiro Riera, Simon Babre, Joëlle Bourquard, Françoise Thomas, Gérard Laurand et Alain Lopez, La prise en charge des patients susceptibles d’être dangereux, IGA, IGS, IGAS, 2006, disponible sur www.ladocumentationfrancaise.fr ), préconise plusieurs pistes pour améliorer la prise en charge des malades dangereux.


  • LA CONDUITE SOUS L'EMPRISE D'ALCOOL ET DE CANNABIS EST FAUTIVE
    Quelle est la conséquence de l’absorption d’alcool et de cannabis par une personne victime d’un accident de la circulation ? Telle était la question soumise à la Cour de cassation. Dans son arrêt rendu le 13 octobre 2005 par la deuxième chambre civile (Bull. civ., à paraître, D. 2006, 425, note E. Cornut), elle s’inscrit dans la droite ligne de la jurisprudence sanctionnant sévèrement les conducteurs impliqués dans des accidents, alors qu’ils étaient sous l’influence de l’alcool.


  • SECURITE ROUTIERE ET PRISE DE MEDICAMENTS
    De nombreux médicaments ont un retentissement avéré sur l’aptitude à la conduite automobile. Pour mieux informer les malades au volant, l’arrêté du 18 juillet 2005 pris pour l'application de l'article R. 5121-139 du code de la santé publique et relatif à l'apposition d'un pictogramme sur le conditionnement extérieur de certains médicaments et produits (JO du 2 août 2005), impose des mises en garde visuelles. En effet, trois nouveaux pictogrammes placés sur les boîtes de médicaments vont prévenir les automobilistes ou autres conducteurs de véhicules des différents niveaux de risque liés à la prise de certaines spécialités pharmaceutiques.


  • CONDUITE SOUS L’EMPRISE DU CANNABIS : PRISON FERME
    Chacun sait que la conduite sous l’emprise de l’alcool est dangereuse. Il en va exactement de même de la conduite sous l’emprise de stupéfiants.


Vie professionnelle (7 résultats) +

Pratique médicale (51 résultats) +

Revue de presse (89 résultats) +

Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine (1 résultats) +

Fil actus Santé (21 résultats) +

Thème de la semaine (2 résultats) +

Médicaments (9 résultats) +

Livres (4 résultats) +

Hopitaux (3 résultats) +