Publicité
Accueil > Anorexie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

Anorexie


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (4 résultats) +

  • Anorexie du nourrisson : sur la piste du gène « sauteur »
    Maladie neurologique rare, endémique de certaines régions isolées de la Réunion, l’anorexie sévère du nourrisson serait due à un géne « sauteur ». C’est à dire une séquence d’ADN composée de différents éléments répétés dans le génome, très longtemps considérés par les scientifiques comme inutiles. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs de l’Inserm, qui vient d’être publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).


  • Les principaux facteurs de l'anorexie et de la boulimie sont identifiés
    Une équipe de chercheurs menée par les Professeurs Miguel Angel Martinez et Salvador Cervera de l'Université de Navarre vient d'identifier les principaux facteurs de risques de l'anorexie, la boulimie et d'autres troubles alimentaires. Une étude a été menée en Navarre sur un échantillon représentatif de 2.862 jeunes filles âgées entre 12 et 21 ans.


  • Origine génétique de la boulimie et l'anorexie
    La boulimie et l'anorexie sont liées à des gènes responsables de la production de la sérotonine, une hormone du cerveau qui contrôle l'humeur, l'appétit et le comportement, a affirmé Howard Steiger, directeur du programme des troubles alimentaires à l'hôpital Douglas de Montréal.


  • Prévalence, hérédité et risques prospectifs de l'anorexie
    L'article du Dr Cynthia M. Bulik et collaborateurs, publié dans Arch Gen Psychiatry de mars 2006, explore la prévalence, l'hérédité et les facteurs de risques prospectifs de l'anorexie nerveuse dans une large population de jumeaux suédois.


Pratique médicale (2 résultats) +

  • Anorexie mentale : faire évoluer la prise en charge
    La HAS a publié des recommandations de bonne pratique sur la prise en charge de l’anorexie mentale.


  • L’anorexie mentale, un trouble du comportement alimentaire à prendre en charge rapidement
    La Haute Autorité de Santé publie en partenariat avec l’AFDAS-TCA* des recommandations de bonne pratique autour de la prise en charge de l’anorexie mentale, trouble du comportement alimentaire d’origine multifactorielle qui touche plus particulièrement les adolescentes et les jeunes femmes ainsi que certaines populations (mannequins, danseurs ou sportifs). Un diagnostic tardif et une prise en charge initiale inadaptée peuvent entraîner des conséquences graves. Le rôle de chaque professionnel de santé (généralistes, pédiatres et psychiatres notamment) est primordial à chacune de ces étapes de la prise en charge.


Fil actus Santé (5 résultats) +

  • Anorexie : La stimulation profonde, une nouvelle piste thérapeutique ?
    Des chercheurs canadiens et américains ont mis en évidence l’effet bénéfique de la stimulation cérébrale profonde pour lutter contre certaines formes sévères d’anorexie. C’est ce que révèle une étude publiée dans la dernière édition de la revue The Lancet.


  • Anorexie mentale et hyperactivité physique, un mécanisme moléculaire en commun
    Des chercheurs de l’Inserm et du CNRS auraient mis en évidence un mécanisme moléculaire commun entre l’anorexie mentale et l’hyperactivité physique. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue Translational Psychiatry. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à de nouvelles pistes thérapeutiques pour soigner ces troubles du comportement.


  • Anorexie : les jeunes enfants aussi sont touchés
    Mal être qui atteint dans la majorité des cas les adolescentes et les jeunes femmes, l’anorexie pourrait toucher aussi des enfants très jeunes. C’est ce que vient de révéler une enquête des autorités sanitaires britanniques. Durant les 3 dernières années, 2 000 enfants âgés de 5 à 15 ans ont été hospitalisés en Grande-Bretagne pour des raisons de troubles alimentaires. En France, si des cas similaires ont été constatés, c’est le surpoids touchant un enfant sur 6 qui inquiète les experts.


  • « L'anorexie, il faut mieux la détecter »
    La Haute Autorité de santé « publie des recommandations pour mieux détecter et traiter l'anorexie, qui touche 70 000 adolescentes » en France.


  • Signature de la charte contre l’anorexie et l’image du corps
    L’anorexie figure parmi les plus mortelles des maladies du psychisme. Le taux de mortalité à 10 ans est de 5 %, il avoisinerait les 20 % à plus long terme, car la santé de celles et ceux qui en réchappent demeure irréversiblement fragilisée. C’est pour pallier ce danger que Roselyne Bachelot-Narquin a initié cette charte contre l’anorexie et l’image du corps.


Dico Santé (2 résultats) +

Dico Pharma (1 résultats) +