Publicité
Accueil > Glitazone
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

Glitazone


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (1 résultats) +

  • La Glitazone : un principe actif qui diminue les risques d'infarctus chez les diabétiques
    Un excès du taux de sucre dans le sang n'est pas le seul danger pour les diabétiques. S'y ajoutent fréquemment des troubles du métabolisme des graisses, l'augmentation de la pression sanguine et l'altération de la coagulation. L'affection des vaisseaux occasionnée est une cause élevée d'infarctus. Selon les statistiques, 50% des diabétiques meurent d'un infarctus.


Bonne pratique du Médicament (4 résultats) +

  • Suspension de l'autorisation de mise sur le marché des médicaments contenant de la rosiglitazone (Avandia®, Avandamet®, Avaglim®)
    L'Agence européenne du médicament (EMA) recommande la suspension des autorisations de mise sur le marché des médicaments à base de rosiglitazone (Avandia®, Avandamet®, Avaglim®). Cette suspension fait suite à leur réévaluation par le Comité Européen d’évaluation des médicaments à usage humain (CHMP) qui a conclu que le rapport bénéfice/risques était défavorable en raison de l’augmentation du risque cardiovasculaire. La réévaluation des données récentes, annoncée en juillet dernier, a confirmé l’augmentation du risque cardiovasculaire, principalement la survenue d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral, au regard des bénéfices attendus de diminution de la glycémie.


  • Evaluation du risque cardiovasculaire de la rosiglitazone (Avandia®, Avandamet® Avaglim®)
    Au cours de sa séance plénière de juillet 2010, le comité scientifique de l’EMA (Agence européenne du médicament), a évalué les données récentes sur le-risque cardiovasculaire des médicaments à base de glitazone. Le comité a estimé qu’il était nécessaire de procéder à des compléments d’analyse avant de rendre ses conclusions dans un avenir proche. Dans l’attente, l’Afssaps rappelle les restrictions d'indication de la rosiglitazone (Avandia®) émises en janvier 2008, pour les patients atteints de maladies cardiovasculaires en raison du risque de complications cardiaques ischémiques (infarctus du myocarde) identifié dans cette population. L’Afssaps souligne par ailleurs que cette classe thérapeutique fait l’objet, tant en Europe qu’en dehors de l’Europe, d’une réévaluation portant notamment sur les données comparant les risques de la rosiglitazone avec ceux de la pioglitazone.


  • Rosiglitazone : Mises en garde renforcées chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires ischémiques
    Dans la cadre de la réévaluation de l’ensemble des données disponibles sur les effets indésirables des spécialités à base de glitazones, le Comité scientifique de l’Agence européenne du médicament (Emea) a proposé, au cours de sa réunion plénière de janvier, de restreindre l’utilisation du médicament chez les patients souffrant de maladies cardiovasculaires ischémiques.


  • Rosiglitazone et Pioglitazone : Renforcement de la sécurité d’emploi
    L’Agence européenne du médicament (EMEA) a engagé une réévaluation de l’ensemble des données disponibles sur les effets indésirables des spécialités à base de glitazones (rosiglitazone et pioglitazone). L’EMEA a conclu que la balance bénéfice/risque de ces antidiabétiques oraux reste favorable dans les indications autorisées. Elle recommande toutefois de renforcer les informations portant sur la sécurité cardiovasculaire de la rosiglitazone.


ANSM (1 résultats) +

  • 19-04-2011 - Mise en garde sur l’utilisation de la pioglitazone en traitement chronique chez les patients diabétiques (Actos®,Competact®)
    La Commission d’autorisation de mise sur le marché (AMM) du 7 avril 2011 a réexaminé le rapport bénéfice / risque de la pioglitazone, les données de pharmacovigilance rapportées en séance ayant souligné la possibilité d’un risque accru de cancer de la vessie chez des patients diabétiques traités par pioglitazone (Actos®, Competact®). A la lumière de ces nouvelles données, l’Afssaps souhaite dès à présent mettre en garde contre ce risque les prescripteurs et les pharmaciens, dans l’attente des résultats intermédiaires d’une large étude lancée par l’Afssaps avec l’Assurance maladie, qui seront disponibles fin mai.


Dico Pharma (5 résultats) +