Publicité
Accueil > Myopathie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

Myopathie


Recherche
Résultat de la recherche

Actualité médicale (6 résultats) +

  • Cardiomyopathie hypertrophique : évolution de nos connaissances – le point de vue de la Mayo Clinic
    La lecture Laennec de l’ESC a été réalisée cette année par le Professeur Gersh de la Mayo Clinic. Il nous a brillamment résumé l’expérience de son équipe dans la cardiomyopathie hypertrophique (CMH). Ces dernières années nos connaissances sur cette pathologie ont progressé. Les grands registres nous ont permis de confirmer que la CMH n’était pas forcément une pathologie cardiaque sévère.


  • Déficit en carnitine palmitoyl transférase 2 : le Bézafibrate efficace dans le traitement de cette myopathie mitochondriale
    Une équipe de chercheurs (Laboratoire CNRS « Transporteurs mitochondriaux et métabolisme » situé à l'Université Paris Descartes) et de médecins (CIC Necker, Hôpital Necker–enfants malades (AP-HP), Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière (AP-HP)) coordonnée par Fatima Djouadi, chargée de recherche à l'Inserm, et Jean-Paul Bonnefont vient de mettre en évidence le bénéfice potentiel du Bézafibrate, un médicament déjà disponible pour diminuer le taux sanguin des lipides, dans le traitement d'une myopathie métabolique, le déficit en Carnitine Palmitoyl Transférase 2 (CPT2). Ce premier essai clinique a démontré qu'un traitement par le bézafibrate d'une durée de six mois stimule les fonctions métaboliques musculaires et entraîne une amélioration des capacités d'activité physique et une diminution des douleurs musculaires. Ces travaux sont disponibles en ligne sur le site de la revue New England Journal of Medicine. Ils ont été financés en partie par l'Association française contre les myopathies (AFM) grâce aux dons du Téléthon.


  • Myopathie congénitale centronucléaire - Identification d'un premier gène dans la forme récessive
    Une équipe de chercheurs de l'IGBMC (1) à Illkirch, dirigée par Jocelyn Laporte et Jean-Louis Mandel, a identifié un gène dont la mutation est responsable d'une myopathie congénitale : la forme autosomique récessive des myopathies centronucléaires. Cette découverte permet de progresser dans la compréhension du mécanisme pathologique commun aux différentes formes de ce type de myopathies. L'identification du gène responsable d'une maladie est également la première étape, indispensable, à la mise en place d'éventuelles stratégies thérapeutiques. Pour les malades, cette découverte permettra de poser un diagnostic précis et d'envisager, pour les couples à risque, un diagnostic prénatal.


  • Myopathie de Duchenne - une première mondiale
    Une équipe de la Faculté de médecine de l'Université Laval à Québec a annoncé avoir réussi la première transplantation de myoblastes (cellules musculaires) chez des personnes atteintes de dystrophie musculaire de Duchenne. La méthode sur laquelle travaillent le Professeur Jacques P. Tremblay et son équipe depuis 15 ans a été testée pour la première fois sur des sujets humains au cours de la dernière année.


  • La première réussite mondiale du traitement génétique pour la Myopathie
    Le 3 décembre 2003, le groupe de Pr.Masafumi MATSUO (Université de Kobe, Faculté de Médecine) a rendu public leur réussite dans le traitement génétique de la Myopathie de Duchenne pour la première fois dans le monde.


  • Le gène responsable d’une myopathie congénitale a été identifié

Revue de presse (1 résultats) +

  • Enfin un modèle pathologique de la cardiomyopathie : Axiogenesis s'est vue attribuer un brevet de grande portée en Europe
    L'une des contraintes majeures dans le développement de traitements médicamenteux efficaces des insuffisances cardiaques chroniques est le manque d'essais cellulaires et de modèles pathologiques ayant une pertinence physiologique. Récemment, Axiogenesis a développé et breveté en Europe et au Japon (EP1745144 et JP4814875) un modèle pathologique in vitro qui accélèrera le développement médicamenteux pour la cardiomyopathie hypertrophique (CMH). Le brevet couvre l'utilisation de ce modèle pour les essais médicamenteux, les tests de toxicité et l'identification de cible.


Fil actus Santé (5 résultats) +

  • Myopathie de Duchenne : un traitement innovant débarque…
    L’Agence européenne du médicament (EMA) vient d’octroyer une autorisation de mise sur le marché conditionnelle à un nouveau traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne. Basé sur la technique de la chirurgie du gène et mis au point par les laboratoires PTC Therapeutics, ce médicament innovant permettrait de ralentir sensiblement la progression de cette maladie invalidante et mortelle.


  • Succès de la thérapie génique contre une myopathie
    Validée chez le chien et la souris, une thérapie génique rend possible un essai clinique chez des patients atteints de myopathie myotubulaire.


  • Nouveau gène pour un nouveau type de myopathie…
    Dans la famille des myopathies, des chercheurs français viennent de mettre au jour une nouvelle maladie associant atteintes cutanées, pulmonaires et neuromusculaires. Cette découverte a permis d’identifier un nouveau gène, baptisé FAM111B, impliqué dans ce type de syndrome. C’est ce que révèle une étude publiée dans la dernières édition de l’American Journal of Human Genetics.


  • Myopathie : L’espoir d’une supplémentation en antioxydants …
    A l’occasion d’un rassemblement de patients myopathes atteints de dystrophie facio-scapulo-humérale à Agde (Hérault), des chercheurs de l’Institut nationale de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et du Centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Montpellier ont présenté les résultats prometteurs d’un essai clinique thérapeutique. En effet, en supplémentant l’alimentation de patients touchés par cette maladie, il serait possible d’améliorer la tonicité de leur muscle…


  • Myopathie de Duchenne : une protéine humaine pourrait améliorer la condition des patients
    Des chercheurs américains ont découvert un traitement basé sur une protéine humaine, appelée biglycane, qui pourrait permettre d'améliorer les fonctions musculaires chez les patients atteints d'une forme de dystrophie musculaire, à savoir la myopathie de Duchenne.


Dico Santé (7 résultats) +

Dico Pharma (4 résultats) +

Lexique (2 résultats) +