Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-10-01
Actualité médicale


Publicité

Séquençage complet d'une algue unicellulaire qui intéresse les nanotechnologies et la lutte contre l'effet de serre. (suite)

Page précédente (1 / 3)

de l'acide silicique trouvé dans leur environnement. Cet exosquelette, composé de deux "boites" chevauchantes comparables à une boite de camembert (voir figure), attire aussi l'attention des scientifiques de l'infiniment petit, les nanotechnologistes, qui voudraient bien être capables de reproduire de telles structures de silice à l'échelle du nanomètre.

Le séquençage du génome de T. pseudonana a permis d'ores et déjà d'identifier certains gènes codant pour le métabolisme du silicium. Le décodage complet de ce métabolisme devrait permettre de transférer aux nanotechnologistes des informations précieuses pour l'élaboration de nano-appareils.

D'autre part, les chercheurs se sont particulièrement intéressés à l'identification des différents éléments (récepteurs, transporteurs, enzymes) impliqués dans le métabolisme du carbone. L'analyse réalisée par ordinateur propose des pistes expérimentales à tester pour comprendre la capacité des diatomées à fixer le CO2 et utiliser cette connaissance pour réduire la concentration en CO2 de notre atmosphère.

L'annotation du génome de T. pseudonana offre donc aux nanotechnologistes ainsi qu'aux écologistes de nouvelles pistes à explorer pour leurs études. La génération de nouvelles molécules par les nanotechnologies et la compréhension de la contribution des diatomées dans le contrôle global du climat ne sont que deux aspects des profits majeurs attendus de cette collaboration internationale.







Pour plus d'informations :

Le laboratoire de Chris Bowler :

http://www.biologie.ens.fr/ope/equipes.html.en

Site web du Joint Genome Institute (JGI) :

http://genome.jgi-psf.org/diatom/



Notes :
[1] Les travaux de séquençage et les annotations du génome ont été coordonnés par Daniel Rokhsar, directeur associé à Joint Genome Institute (JGI) à Walnut Creek, California, et Ginger Armbrust à l'université de Washington à Seattle.
[2] Unité CNRS Organismes photosynthétiques et environnement - Département de Biologie, Ecole normale supérieure de Paris.


Références :
The genome of the diatom Thalassiosira Pseudonana : Ecology, Evolution, and Metabolism. Armbrust EV., Berges JA., Bowler C. et al. Science, 1er octobre 2004.

Contacts :
Chercheur :
Chris Bowler, 01 ...

Page suivante (3 / 3)

Article écrit le 2004-10-01 par auteur
Source: source Accéder à la source


Publicité

En savoir plus