Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-10-07
Revue de presse


Publicité

Un prix Nobel remis à un chercheur sur le VPH souligne l'importance du dépistage et de la prévention du cancer du col de l'utérus (suite)

Page précédente (1 / 6)

d'immenses progrès en
matière de prévention du cancer du col de l'utérus >>, a déclaré Peer Schatz,
PDG de QIAGEN.


La découverte du gagnant du prix Nobel, qui a permis de déterminer que le
virus du papillome humain peut causer le cancer du col de l'utérus, a donné
place à un nouveau domaine de recherche portant sur la génétique du VPH et
axée sur le cancer. L'identification du lien de causalité de VPH dans le
cancer du col de l'utérus a encouragé des équipes de recherche à identifier
les types de VPH à risque élevé les plus souvent associés au cancer du col de
l'utérus et, ensuite, de créer des tests de diagnostic moléculaire afin de
détecter la présence de ces types présentant un risque élevé dans les
cellules du col de l'utérus. Aujourd'hui, le test de dépistage du VPH digene
de QIAGEN est devenu une norme en matière de prévention du cancer du col de
l'utérus et est utilisé en combinaison avec un test Pap chez les femmes âgées
de 30 ans et plus. En outre, le vaccin contre le cancer du col de l'utérus
aide à protéger des populations de jeunes filles contre deux des souches les
plus prévalentes du VPH à risque élevé.


<< Les travaux pionniers du professeur zur Hausen ont donné naissance à
un nouveau domaine de recherche sur le cancer et, par le fait même, à une
nouvelle génération de technologies de diagnostic et de prévention >>, a
déclaré le Dr Attila Lorincz, professeur d'épidémiologie moléculaire au
Wolfson Institute of Preventive Medicine (Royaume-Uni) et président du
conseil consultatif scientifique sur la santé des femmes de QIAGEN. << Avec
la combinaison du test Pap et du test de dépistage du VPH pour les femmes
âgées de 30 ans et plus, ainsi que la disponibilité d'un vaccin pour
immuniser les jeunes filles contre certaines souches du virus avant
l'exposition au VPH, ...

Page suivante (3 / 6)

Article écrit le 2008-10-07 par QIAGEN
Source: PRNewswireAccéder à la source


Publicité

En savoir plus