Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-02-15
Actualité médicale


Publicité

Même prématurés, les bébés « voient avec leurs mains » (suite)

Page précédente (1 / 3)

moitié des bébés et cylindre pour l'autre) dans une main du bébé (la main droite pour la moitié des bébés et la main gauche pour l'autre). Dès que le nourrisson lâche l'objet, l'expérimentateur le lui remet dans la main et mesure ainsi à chaque essai le temps de tenue de l'objet. Les chercheurs observent que celui-ci diminue aux cours des essais, témoignant que le bébé s'est « habitué » à la forme de l'objet.

Dans une seconde phase, une fois le bébé habitué à un objet, les chercheurs présentent à la moitié d'entre eux un objet avec une nouvelle forme, et à l'autre moitié l'objet familier (le même qu'en phase d'habituation). Résultat : le temps de tenue est plus élevé pour l'objet nouveau (réaction à la nouveauté) que pour l'objet familier. Ceci prouve que la baisse des temps de tenue (observée durant la première phase) n'est pas due à une fatigue des bébés sinon ils ne s'intéresseraient pas plus à quelque chose de nouveau.

Cette expérience montre pour la première fois que les bébés prématurés sont capables de reconnaître un objet avec leur main (habituation tactile) et qu'ils présentent une préférence pour l'objet nouveau, reflétant ainsi sa capacité à faire la différence entre deux objets de formes différentes (discrimination tactile). Autrement dit, à chaque tenue de l'objet, les bébés prématurés comme ceux nés à terme, sont capables d'extraire tactilement de l'information sur sa forme, de la stocker temporairement dans leur mémoire et de la comparer avec une nouvelle prise d'information tactile. Si l'objet est le même, ils cessent de le tenir, si il est différent, ils s'y intéressent davantage. Les bébés prématurés, comme les nouveau-nés à terme sont ainsi des consommateurs de nouveauté tactile, et donc des apprenants en herbe.

Ces résultats apportent une meilleure connaissance des capacités perceptives ...

Page suivante (3 / 3)

Article écrit le 2010-02-15 par PLoS ONE - CNRS
Source: PLoS ONE - CNRS Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Références :
Lejeune F, Audeoud F, Marcus L, Streri A, Debillon T, et al. (2010) The Manual Habituation and Discrimination of Shapes in Preterm Human Infants from 33 to 34+6 Post-Conceptional Age. PLoS ONE 5(2): e9108. doi:10.1371/journal.pone.0009108
(accès libre/open access)

Gentaz, E. (2009). La main, le toucher et le cerveau. Paris: Dunod.