Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-11-08
Revue de presse


Publicité

Clinuvel annonce les résultats positifs de sa première étude de phase II réalisée au États-Unis du médicament SCENESSE® pour le traitement de la maladie orpheline protoporphyrie érythropoiétique (EPP) (suite)

Page précédente (1 / 6)

traitement


La protoporphyrie érythropoiétique (EPP) est une maladie génétique chronique rare qui affecte principalement les personnes à la peau claire. Elle se caractérise par une phototoxicité (intolérance à la lumière) grave de la peau, à l'origine de douleurs intolérables, tuméfactions et cicatrices, sur les parties généralement exposées telles que le visage, les mains et les pieds. Les réactions peuvent varier de modérées à extrêmes, requérant alors l'hospitalisation du patient et des analgésiques puissants, parfois même de la morphine dans les cas graves. Les enfants et adultes vivant avec l'EPP doivent éviter la lumière solaire, même réfléchie, contraints souvent de rester à l'intérieur ou de porter des vêtements protecteurs. Les écrans solaires traditionnels n'ont aucun effet. Près de 10 000 personnes dans le monde sont affectées par l'EPP, 4 000 environ aux États-Unis. Il n'existe actuellement aucun traitement efficace connu contre l'EPP. SCENESSE® a été classé médicament orphelin aux États-Unis et en Europe. Il active la mélanine de la peau, qui protège des rayons UV et de la lumière solaire. Il est administré sous forme d'implant résorbable sous-cutané de la taille approximative d'un grain de riz. Une augmentation de la pigmentation peut se produire au bout du deuxième jour de traitement et l'effet thérapeutique dure jusqu'à deux mois.


Résultats de l'étude américaine de phase II (CUV030) : protection de la peau, amélioration de la qualité de vie


Soixante-dix-sept patients adultes diagnostiqués avec l'EPP ont participé à l'essai pendant six mois (printemps et été), dans six centres répartis dans les États de l'Alabama, Californie, New York, Caroline du Nord, Texas et Utah. Soixante-huit patients ont achevé l'essai, le taux d'abandon de 12 % étant en accord avec des études antérieures et confirmant la bonne tolérabilité du médicament.

Les patients répartis dans deux groupes d'étude parallèles ont reçu soit l'implant d'afamélanotide, soit un placebo ...

Page suivante (3 / 6)

Article écrit le 2011-11-08 par Business wire
Source: Communiqué de presse ClivunelAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.clinuvel.com.