Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-02-04
Politique de Santé - Santé publique


Publicité

Maternité : le décès d’un bébé in utero remet il en cause le plan périnatalité ? (suite)

Page précédente (1 / 2)

charge des grossesses simples, à celle des grossesses à risques et des nouveau-nés grands prématurés. En hiérarchisant les services de natalités afin de permettre à toutes les femmes d’avoir accès aux soins adéquats quel que soit le degré de risque lié à leur état, le système s’est dévoyé entraînant « le discrédit sur les maternités n’ayant pas un niveau élevé.»Pour le gynécologue, on est arrivé à une situation dramatique et paradoxale. Par souci de sécurité, les futurs parents préfèrent se diriger vers des services de niveau 2 et 3, qui sont engorgés et délaissent les autres maternités aux risques de les voir fermées faute d’activité. Pour Jean Marty, ce qui s’est passé la semaine dernière est surtout dû à un problème structurel. Il est donc urgent de revoir le plan périnatalité…

En 2012, la maternité de Cochin-Port Royal a mis au monde plus de 5 000 bébés…

Article écrit le 2013-02-04 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information Hospitalière
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus