Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-05-24
Actualité médicale


Publicité

Covidien annonce des données d'essai clinique montrant que l'ablation endoscopique élimine le tissu précancéreux de l'œsophage et réduit considérablement l'évolution de la maladie (suite)

Page précédente (1 / 4)

de la maladie de la dysplasie de haut degré et du cancer de l'œsophage, comparativement à la simple surveillance, » a déclaré le chercheur principal Jacques Bergman, M.D., Ph.D., professeur d'endoscopie gastro-intestinale, directeur du département de l'endoscopie au Centre médical académique d'Amsterdam, Pays-Bas. « La différence observée au niveau de la progression de la maladie entre les deux groupes était tellement grande, en fait, que le comité de surveillance de la sécurité des données chargé de superviser l'essai a recommandé l'arrêt prématuré de l'essai, et que les patients dans le groupe témoin reçoive également l'ablation endoscopique. »

L'étude, intitulée « Ablation par radiofréquence du syndrome de Barrett avec dysplasie de faible degré confirmée : Résultats d'un essai européen multicentrique, contrôlé et randomisé (SURF), » a été conduite dans neuf centres médicaux européens ayant l'expertise de la gestion du syndrome de Barrett, de la dysplasie et du cancer. Kai Yi N. Phoa, M.D., collègue du docteur Bergman, a présenté les résultats hier (résumé N° 1004) lors de l'édition 2013 de la Semaine des troubles digestifs (Digestive Disease Week), partie d'un forum de recherche de l'American Gastroenterological Association tenu ici cette semaine.

« Cette étude apporte de nouvelles informations très importantes pour l'algorithme de gestion des patients avec le syndrome de Barrett contenant une dysplasie de faible degré confirmée, » a commenté David S. Utley, M.D., Médecin-chef, Covidien GI Solutions. « Jusqu'à présent, il existe un certain niveau d'incertitude quant à la meilleure stratégie de gestion d'un patient avec une dysplasie de faible degré. Nous pensons que cet essai randomisé et contrôlé fournit le plus haut niveau de preuve que l'évolution de la maladie dans cette population est élevée après plus de deux ans lorsque l'observation est l'unique méthode employée, et que ce risque de progression peut être considérablement réduit si ...

Article écrit le 2013-05-24 par business wire
Source: Communiqué de presse Covidien Accéder à la source


Publicité

En savoir plus