Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-09-04
Revue de presse


Publicité

Transgene annonce que l’étude TRAVERSE (phase 2) avec Pexa-Vec dans le cancer du foie avancé n’a pas atteint son objectif principal (suite)

Page précédente (1 / 4)

virus de la vaccine, notamment les propriétés de son enveloppe externe qui lui permet de survivre dans la circulation sanguine malgré la présence d’anticorps neutralisants. Il peut être ainsi administré par voie intraveineuse (IV) ou injecté directement sur le site tumoral (IT). Enfin, pour pénétrer à l’intérieur des cellules cancéreuses, le virus Pexa-Vec utilise une molécule retrouvée à la surface de nombreuses tumeurs solides ce qui lui ouvre un large éventail d’indications potentielles : les cancers du foie, les cancers colorectaux, les cancers du poumon, de la prostate, du pancréas, les cancers du sein ou encore les mélanomes.

En complément de l’étude TRAVERSE, Pexa-Vec est également évalué chez des patients atteints d’HCC en combinaison avec sorafenib mais aussi en monothérapie chez des malades dits naïfs n’ayant pas reçu de traitement par sorafenib. Parallèlement, le virus oncolytique Pexa-Vec est évalué dans une étude de phase 1-2, en monothérapie et en combinaison avec l’agent de chimiothérapie Irinotecan (Camto® ou Camptosar®), chez des patients atteints d’un cancer colorectal réfractaire à la chimiothérapie. Enfin, Pexa-Vec fait l’objet d’un essai clinique de phase 2a dans le cancer du rein réfractaire à tout traitement ainsi que d’une étude clinique exploratoire dans le cancer des ovaires.

Les résultats des études de phases 1 et 2 conduites dans différents types de cancers (notamment dans les cancers du foie, du colon, du rein, du poumon et le mélanome) obtenus jusqu’à présent, montrent que le traitement par Pexa-Vec (IV ou IT) peut induire une réduction et/ou une nécrose de la tumeur tout en étant bien toléré par les patients (plus de 250 patients traités avec Pexa-Vec à ce jour).

Pexa-Vec est développé par Jennerex, Inc., basé à San Francisco, Californie en collaboration avec Transgene SA, Green Cross Corporation et Lee’s Pharmaceutical Holdings, chacune de ces sociétés étant détentrice des droits ...

Page suivante (3 / 4)

Article écrit le 2013-09-04 par Buisness wire
Source: Communiqué de presse TransgeneAccéder à la source


Publicité

En savoir plus