Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2014-01-07
Revue de presse


Publicité

ERYTECH étend l’utilisation de son produit phare aux tumeurs solides et lance une étude de Phase II dans le cancer du pancréas (suite)

Page précédente (1 / 4)

une license exclusive du National Institutes of Health (NIH) américain, ERYTECH disposera en outre d’un test compagnon permettant d’identifier en amont les patients potentiellement répondeurs à son traitement dans un souci accru de personnalisation des soins.

A ce jour, le protocole d’étude a été revu par l’Agence Européenne du Médicament (EMA) qui a rendu son avis scientifique, suite à quoi le dossier de demande d’étude clinique a été soumis auprès de l’Agence Française de Sécurité du Médicament (ANSM). Le professeur Pascal Hammel, gastro-entérologue et oncologue à l’Hôpital Beaujon (Clichy-Paris, France), sera le principal investigateur de cette étude dont le premier patient recruté est attendu pour le deuxième trimestre 2014.

Pour mémoire, ERYASP dispose déjà du statut de médicament orphelin (ODD) dans le traitement du cancer du pancréas en Europe et aux Etats-Unis.

Le considérable travail de recherche accompli par nos équipes et celles du MD Anderson Cancer Center de Houston confirme tout l’intérêt de nouveaux produits à base d’asparaginase, comme notre produit ERYASP pour le traitement des tumeurs solides. Désormais, grâce à notre produit et à notre technologie propriétaire d’encapsulation dans les globules rouges, nous ouvrons de nouvelles voies thérapeutiques alternatives pour un grand nombre de patients atteints de ces cancers solides. ” commente le Dr. Yann Godfrin, Directeur Scientifique d’ERYTECH.

Nous sommes tous impatients de pouvoir évaluer l’efficacité du produit chez des patients atteints du cancer du pancréas non opérable. Le concept d’affamer les tumeurs est une approche intéressante pour traiter les cancers et peut contribuer à élargir notre arsenal thérapeutique contre cette terrible maladie. De plus, les données de Phase I clinique ont déjà montré un bon profil de tolérance. ” ajoute le Pr. Pascal Hammel, gastro-entérologue et oncologue à l’Hôpital Beaujon.

A propos du cancer du pancréas :
Le cancer du pancréas est une maladie dont les cellules ...

Page suivante (3 / 4)

Article écrit le 2014-01-07 par business wire
Source: Communiqué de presse ERYTECHAccéder à la source


Publicité

En savoir plus