Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2015-06-04
Actualité médicale


Publicité

Une nouvelle étude de phase 2 établit les caractéristiques uniques de l’Imeglimine, l’antidiabétique oral de Poxel, sur le contrôle glycémique (suite)

Page précédente (1 / 4)

groupe Imeglimine en comparaison au placebo (27 % contre 59 %). Seul un effet secondaire relié au traitement (hyperglycémie) a été décrit dans le groupe Imeglimine, contre cinq dans le groupe placebo. Aucun effet secondaire grave en lien avec le traitement, hypoglycémie ou effets gastro-intestinaux ne s’est produit dans le groupe Imeglimine et aucun sujet n’a dû sortir de l’étude pour des raisons de sécurité d’emploi.

« Ces résultats sont très encourageants, car les données de cette étude renforcent davantage le profil unique de l’Imeglimine dans le contrôle du diabète de type 2 » a ajouté Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. « Grâce à ces résultats fructueux qui complètent nos données antérieures, nous avons fait un nouveau pas important vers la réalisation de nos objectifs stratégiques ».

Les résultats complets de l’étude de Phase 2b de l’Imeglimine aux Etats-Unis et en Europe seront présentés à la prochaine édition du congrès de l’American Diabetes Association (ADA) à Boston, les 6 juin et 7 juin 2015.

À propos de l’Imeglimine
L’Imeglimine est le premier représentant d'une nouvelle classe chimique d’antidiabétiques oraux, les Glimines. Le mécanisme d’action unique de l’Imeglimine cible la bioénergétique mitochondriale, améliorant ainsi le fonctionnement des mitochondries. Ceci conduit à l'amélioration de la sécrétion d'insuline de manière glucose-dépendante et à l’amélioration de l'action de l'insuline. En outre, l’Imeglimine est en mesure de protéger totalement les cellules bêta ou les cellules endothéliales de la mort induite par le stress oxydant. L’Imeglimine agit sur les trois organes cibles impliqués dans l'homéostasie glucidique : le foie, le muscle et le pancréas. Ce mode d’action distingue l’Imeglimine des traitements existants pour le diabète de type 2 et fait de l’Imeglimine un candidat de choix pour en association aux autres traitements. L’Imeglimine a été récemment évaluée dans une étude de Phase 2b réalisée en Europe ...

Page suivante (3 / 4)

Article écrit le 2015-06-04 par Business wire
Source: Communiqué de presse Poxel Accéder à la source


Publicité

En savoir plus