Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2015-06-08
Actualité médicale


Publicité

Le nouvel antidiabétique de Poxel, l’Imeglimine, atteint les objectifs d’évaluation du contrôle glycémique dans un essai de Phase 2b (suite)

Page précédente (1 / 4)

normalisation de leur glycémie. Aucun sujet n’a eu besoin d’un traitement de secours au cours de l'étude.

Toutes les doses d’Imeglimine ont été bien tolérées avec un profil de tolérance comparable à un placebo. Aucun événement indésirable majeur en lien avec le traitement lié n’a été signalé dans l'étude dans les groupes Imeglimine comme dans le groupe placebo.

« Le critère le plus important était d’obtenir la confirmation que la dose de 1500 mg d’Imeglimine, administrée deux fois par jour, correspond à la dose la plus efficace tout en demeurant bien tolérée. Cette conclusion vient d’être validée, ce qui en fait la dose optimale pour le développement de phase 3 », a déclaré le Docteur Pascale Fouqueray, Directeur Médical de Poxel, qui a présenté l'étude. « Avec ces résultats prometteurs pour l’Imeglimine, Poxel a franchi une nouvelle étape clé dans son développement clinique. Nous sommes fiers de la validation qui nous est donnée par la présentation de cette étude à l'ADA, devant les experts mondiaux de la recherche dans le diabète ».

À propos de l’Imeglimine
L’Imeglimine est le premier représentant d'une nouvelle classe chimique d’antidiabétiques oraux, les Glimines. Le mécanisme d’action unique de l’Imeglimine cible la bioénergétique mitochondriale, améliorant ainsi le fonctionnement des mitochondries. Ceci conduit à l'amélioration de la sécrétion d'insuline de manière glucose-dépendante et à l’amélioration de l'action de l'insuline. En outre, l’Imeglimine est en mesure de protéger totalement les cellules bêta ou les cellules endothéliales de la mort induite par le stress oxydant. L’Imeglimine agit sur les trois organes cibles impliqués dans l'homéostasie glucidique : le foie, le muscle et le pancréas. Ce mode d’action distingue l’Imeglimine des traitements existants pour le diabète de type 2 et fait de l’Imeglimine un candidat de choix pour en association aux autres traitements. L’Imeglimine a été récemment évaluée dans une ...

Page suivante (3 / 4)

Article écrit le 2015-06-08 par Business wire
Source: Communiqué de presse Poxel Accéder à la source


Publicité

En savoir plus