Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-07-19
Actualité médicale


Publicité

De nouvelles données structurales pour le virus du papillome humain (suite)

Page précédente (1 / 2)

les distances entre certains d'entre eux. Ces données ont permis de calculer la structure de la protéine E6 à l'aide d'outils bioinformatiques.

Ces travaux(6)représentent, pour la première fois, des données structurales concernant l'activité oncogénique(7)de la protéine E6 du virus du papillome humain de type 16 (HPV16). Connaître la structure tridimensionnelle de la protéine E6 permet de préciser les mécanismes d'action, d'identifier le site actif et les régions importantes. Au niveau thérapeutique, cette avancée est d'une grande importance dans la lutte contre le cancer du col de l'utérus car elle devrait permettre l'identification et l'amélioration de médicaments bloquant les activités tumorigènes(8) de la protéine.

Article écrit le 2007-07-19 par auteur
Source: source Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

1 Oncoprotéine : protéine responsable de la prolifération de tumeurs du col de l'utérus. Les protéines
sont les constituants structurels et fonctionnels des tissus et des organes.

2 Souche haut risque : les virus HPV se classifient à haut risque et à bas risque suivant leur capacité à
induire ou ne pas induire le cancer. Les principales souches à haut risque du virus du papillome humain
sont les types 16, 18, 31, 33 et 51.

3 Equipes de Gilles Travé et d'Etienne Weiss. : Ecole supérieure de biotechnologie de Strasbourg
(ESBS). Institut Gilbert Laustriat. UMR 7175 - LC1. Unité mixte de recherche ULP / CNRS.

4 Equipe de Bruno Kieffer : Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC). UMR
7104 / UMR_S 596. Unité mixte de recherche ULP / CNRS / Inserm.

5 Résonance magnétique nucléaire : méthode d'étude des molécules biologiques qui consiste à
mesurer les phénomènes de résonance dans le noyau de certains atomes. Elle est utilisée pour
connaitre la structure d'une protéine.

6 Ces travaux initiés en 1998 ont fait l'objet de deux thèses (Yves Nominé et Sébastien Charbonnier)
primées respectivement par le prix Adrerus 2003 et le prix Jean Kepler 2007.

7 Oncogénique : capacité à entrer dans un processus de dégénérescence maligne.

8 Tumorigène : capacité à induire une tumeur cancéreuse.

Source: Nominé Y., Masson M., Charbonnier S., Zanier K., Ristriani T., Deryckèe F., Sibler A.P.,
Desplancq D., Atkinson R.A., Weiss E., Orfanoudakis G., Kieffer B., Travé G. Structural and functional
analysis of E6 oncoprotein: new insights in the molecular pathways of human papillomavirus-mediated
pathogenesis. Molecular Cell, 2006, 21:665-678.



Contact chercheur :
Dr. Gilles Travé
Tél. 03 90 24 47 20
trave@esbs.u-strasbg.fr


Contact presse recherche:
Isabel Pellon
isabel.pellon@adm-ulp.u-strasbg.fr
Tél. 03 90 24 12 54

web : www-ulp.u-strasbg.fr
Rubrique : Actualités > Espace presse