Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-08-16
Actualité médicale


Publicité

Le CUSM met en garde contre la gravité des traumatismes cranio-cérébraux (suite)

Page précédente (1 / 4)

en neuro-traumatologie et l'équipe de réadaptation précoce (une équipe pluridisciplinaire formée de professionnels tels que des physiatres, psychothérapeutes, ergothérapeutes, nutritionnistes, orthophonistes, neuropsychologues, travailleurs sociaux et personnel infirmier) ont immédiatement commencé les traitements. C'est grâce à l'intervention rapide du programme de TCC pour adultes du CUSM que Nancy est sur la voie de la guérison.

« En raison de ses multiples blessures à la tête, nous avons décidé de traiter Nancy immédiatement » raconte la Dre Judith Marcoux. « La situation était critique. Nancy respirait à l'aide d'un ventilateur et l'augmentation de la pression dans sa tête m'inquiétait et aurait pu être fatale ».

Ce n'est que deux semaines plus tard et après une longue bataille pour sa survie que Nancy est sortie du coma, confuse et désorientée. Depuis l'accident, sa vie est complètement bouleversée. Elle affirme « Je suis toujours fatiguée, je ne parviens pas à me concentrer, je « perds le fil », j'ai du mal à coordonner les mots et les idées. J'ai dû réapprendre des choses aussi simples que garder l'équilibre, marcher. Il m'est impossible de travailler et de terminer ma maîtrise ».

« Nancy a fait beaucoup de progrès, mais ce n'est que le début d'un long parcours » selon le Dr Simon Tinawi, physiatre au CUSM. « La gravité de son traumatisme crânien a des conséquences majeures sur sa vie de tous les jours et les gestes les plus courants représentent pour elle un grand défi. Elle a dû revoir ses priorités et elle doit réintégrer la vie quotidienne de façon sécuritaire — un processus qui prendra du temps, de la patience et l'aide de professionnels en réadaptation. »

À long terme, le TCC a des répercussions sur l'ensemble de la structure sociale du patient. « Nous assurons soutien et formation à la famille de manière ...

Page suivante (3 / 4)

Article écrit le 2005-08-16 par Seeta Ramdass
Source: CUSM, Relations publiques et Communications Accéder à la source


Publicité

En savoir plus





: Sur le même thème...