Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-05-09
Actualité médicale


Publicité

Un enfant de dix ans a failli perdre un œil dans une partie de paintball (suite)

Page précédente (1 / 4)

il a porté un cache-œil 24 heures sur 24 et passé ses heures de récréation et de lunch à l'écart de ses camarades pour garder son activité au minimum. Le 18 mars, il a subi une intervention chirurgicale de deux heures d'extraction de la cataracte et d'implantation d'un cristallin artificiel.

« J'étais terrifié. Je ne savais pas ce qui allait m'arriver, je me demandais si j'allais perdre la vue du côté droit », dit Daniel. « Aujourd'hui, je ne peux pas encore pratiquer de sports de contact et j'ai des maux de tête et des nausées plus marqués, surtout quand je joue au Play Station ou quand je regarde la télévision. Je me suis senti vraiment malade pendant longtemps. »

« Daniel a beaucoup de chance, d'une certaine façon. Il a failli perdre un œil. Il est encore trop tôt pour prédire le degré de vision qu'il retrouvera », dit la Dre Rosanne Superstein, ophtalmologiste pédiatrique. « Daniel devra porter des verres teintés à double foyer parce que les lumières vives, même à l'intérieur, vont l'incommoder. Pendant toute sa vie, il présentera un risque élevé de glaucome du fait de sa lésion et il devra être suivi régulièrement. »

L'HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS AVERTIT LES PARENTS DES DANGERS POTENTIELS DU PAINTBALL

Chaque année, l'HME soigne une demi-douzaine d'enfants qui ont subi des blessures dangereuses pour la vue en jouant au paintball. Outre les blessures oculaires, certains pédiatres de l'HME ont signalé chez des enfants des marques impressionnantes à d'autres parties du corps.

« Nous n'avons pas besoin de soigner des dizaines d'enfants blessés comme Daniel pour être conscients des dangers potentiels de cette activité, surtout chez les enfants très jeunes », dit Debbie Friedman, administratrice du Programme de traumatologie des enfants et des adolescents de l'HME. « À l'approche de l'été ...

Page suivante (3 / 4)

Article écrit le 2005-05-09 par Lisa Dutton
Source: Hôpital de Montréal pour enfant, CUSM Accéder à la source


Publicité

En savoir plus





: Sur le même thème...