Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-01-10
Actualité médicale


Publicité

Un nouveau système biologique garant de la stabilité du génome humain (suite)

Page précédente (1 / 3)

J. Laval. Cependant, cette voie ne permettait pas d'expliquer certaines observations génétiques, ni la résistance de certaines cellules tumorales à l'action d'agents cytotoxiques. La nouvelle voie décrite par Alexandre Ishchenko et Murat Saparbaev répare à la fois des bases de l'ADN modifiées par des molécules de petites ou de grosses tailles et les remplace.

Cette voie métabolique se retrouve chez la bactérie, la levure et chez l'homme. Elle nécessite dans la première étape, une endonuclease spécifique, une enzyme qui incise le brin d'ADN à côté de la base endommagée. Dans des étapes ultérieures, la base modifiée est éliminée et remplacée par la base d'origine grâce à l'action séquentielle d'autres enzymes. Cette voie de réparation est une alternative à celle par excision de base. Elle présente l'avantage de ne pas générer d'intermédiaires moléculaires mutagéniques et/ou cytotoxiques, et d'être potentiellement plus efficace pour la cellule.

Cette découverte explique d'un point de vue biologique, un certain nombre d'observations génétiques chez le colibacille et la souris. Elle rend possible l'identification de nouveaux gènes de prédisposition aux cancers chez l'homme et permet d'envisager de nouvelles cibles thérapeutiques.

Notes :
1-UMR 8532 CNRS- Laboratoire " Physicochimie et pharmacologie des macromolécules biologiques ", Directeur C. Auclair, Institut Gustave Roussy à Villejuif et LBPA-ENS à Cachan.
2-Les EROs sont générées par le métabolisme cellulaire, certains médicaments et les radiations ionisantes. Si elles ne sont pas éliminées, elles réagissent avec les constituants cellulaires ADN, protéines et lipides.
3-L'ADN constitue le matériel génétique. C'est une double hélice qui contient le code génétique basé sur la lecture de la séquence des bases Adénine, Guanine, Thymine et Cytosine. A une base Adénine ou Guanine sur un brin correspond une Thymine et une Cytosine sur le brin opposé dit complémentaire. Si une base est endommagée par les EROs, la complémentarité Adenine : Thymine ou ...

Page suivante (3 / 3)

Article écrit le 2002-01-10 par Dr Jacques Laval
Source: source Accéder à la source


Publicité

En savoir plus