Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-04-30
Actualité médicale


Publicité

Un médicament connu pourrait aider à combattre la SLA (suite)

Page précédente (1 / 3)

neuronale et la réaction inflammatoire des souris SLA, nourries normalement, avec celles dont la nourriture contenait de la minocycline. On a constaté que les souris nourries à la minocycline vivaient plus longtemps, que leur détérioration neuronale et musculaire était retardée et que l'inflammation de leur cerveau était considérablement inférieure à celle des autres souris.

« C'est une excellente nouvelle pour IRSC, souligne le Dr Alan Bernstein, président d'Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). La découverte du Dr Julien illustre à merveille le type de travail qui peut être accompli grâce à des partenariats novateurs, tel que celui de la Société de la SLA et de l'Association canadienne de la dystrophie musculaire. Je félicite le Dr Julien et son équipe pour leur importante découverte, qui permettra d'améliorer l'état de santé des patients atteints de SLA. »

« Les scientifiques canadiens continuent de contribuer aux progrès de la recherche et, plus que jamais, on espère assister au cours des prochaines années à l'élaboration d'approches thérapeutiques véritablement efficaces, visant de nombreux troubles neuromusculaires, ajoute le Dr Eric Shoubridge, professeur de neurologie et de neurochirurgie à l'Institut neurologique de Montréal et président de conseil scientifique et médical consultatif de l'Association canadienne de la dystrophie musculaire. L'excellent travail de mon collègue, le Dr Julien, a énormément contribué à cette cause. »

« Nous avons réalisé cette étude parce que nous soupçonnions que l'inflammation du cerveau contribue au processus pathologique, explique Jean-Pierre Julien. En plus de ses qualités antibiotiques, la minocycline démontre des propriétés anti-inflammatoires. Ainsi, en atténuant la réaction inflammatoire, la minocycline a pu retarder l'apparition de la maladie et, par conséquent, prolonger la vie de ces animaux. »

Article écrit le 2002-04-30 par Christine Zeindler
Source: Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

À propos de l'Association canadienne de la dystrophie musculaire
Les Canadiens atteints de troubles neuromusculaires ont droit à une bonne qualité de vie, qui leur permettrait d'être autonomes, mobiles, productifs et de contribuer pleinement à la société canadienne. Depuis 1954, l'Association canadienne de la dystrophie musculaire finance des recherches de pointe en vue de découvrir des thérapies efficaces contre les troubles neuromusculaires. En attendant, l'Association s'est engagée à fournir des services et des renseignements d'une importance vitale ainsi qu'à entretenir un sentiment d'espoir chez des dizaines de milliers de Canadiens atteints de ces troubles.
À propos de la Société canadienne de la SLA
La Société canadienne de la SLA est une organisation bénévole nationale, uniquement dédiée aux personnes atteintes de SLA. La Société recueille des fonds versés à la recherche et à la qualité des soins des personnes atteintes de cette maladie, et elle dispose d'unités partenaires dans chaque province canadienne. Elle a financé la recherche du Dr Julien pour une durée de plus de cinq ans. Cette année, la Société SLA célèbrera son 25e anniversaire.
À propos d'Instituts de recherche en santé du Canada
IRSC est la première agence canadienne vouée à la recherche en santé. Soucieuse de se conformer aux normes d'excellence scientifique établies à l'échelle internationale, l'agence a pour objectif d'exceller dans la création de nouvelles connaissances qui auront pour effet d'améliorer la santé des Canadiens, de rendre plus efficaces les produits et services du secteur de la santé et de renforcer le système de soins de santé.





: Sur le même thème...