Publicité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-08-01
Actualité médicale


Publicité

Le cerveau en mesure avec la musique (suite)

Page précédente (1 / 3)

une activité dans le réseau frontotemporal ventral – qui est associé à la détection de tels épisodes musicaux, à la conversation ou à d’autres stimuli auditifs – suivie ensuite d’une activité dans le réseau fronto-pariétal dorsal associé à l’attention et à l’actualisation de la mémoire de travail, comme le langage parlé et gestuel, la perception visuelle et la perception tactile.
« Par définition, un épisode doit avoir un début et une fin », indique le Pr Levitin. « Ces régions du cerveau sont celles qui balisent l’épisode et qui en “décident” le début et la fin. »
L’étude a d’importantes répercussions quant à la compréhension de la perception des épisodes auditifs, poursuit le professeur. « Ainsi, les résultats pourraient permettre de mieux saisir comment les gens peuvent poursuivre une conversation dans un lieu bondé – ce qu’on qualifie d’effet de “cocktail party”. Nous savons qu’un des indices que les gens utilisent pour déduire les sons qui vont ensemble est le début des mots et des phrases. Les choses qui commencent ensemble vont ensemble. »
L’Université McGill est l’un des principaux centres au monde pour ce qui est de l’étude scientifique de la musique. Le Pr Levitin professeur agrégé de psychologie à McGill et directeur du Laboratoire d’étude de la perception, de la cognition et de la compétence musicales.
Sur le Web : Neuron

Article écrit le 2007-08-01 par auteur
Source: Service des affaires universitaires - Université McGill Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Pour nous rejoindre:
Michael Bourguignon
Service des affaires universitaires et des médias
Université McGill
514-398-8305