Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

10 astuces pour perdre du poids sans sport

Surpoids et adiposité sont de véritables problèmes de santé partout dans le monde. Pour pallier à ces problèmes, de nombreuses techniques de perte de poids ont été créées, notamment le sport et les régimes amaigrissants. Cependant, faire des exercices physiques n’enchante pas un grand nombre de personnes ; qui préfèrent largement les régimes amaigrissants. Ce type de programme prône une alimentation saine et équilibrée, tout en permettant de surveiller le poids corporel. Voici dix (10) astuces efficaces pour perdre du poids sans faire d’exercices physiques.

Le surpoids : explications, causes, facteurs et conséquences

Explication

D’après la définition de l’OMS, le surpoids est une accumulation excessive de matière grasse à l’intérieur de l’organisme. Le surpoids est aujourd’hui un véritable problème de santé publique. Il touche encore plus de personnes que la malnutrition ou les maladies infectieuses.

Il existe un moyen simple qui permet d’évaluer soi-même le surpoids et l’obésité : l’indice de masse corporelle (IMC) :

IMC (kg/m²) = poids (Kg)/taille² (m2)

On dit qu’un homme est :

  • en surpoids : si son IMC dépasse ou égale les 25 Kg/m² ;
  • obèse : si son IMC est supérieur ou égal à 30 kg/m² .

Causes et facteurs du surpoids

Plusieurs facteurs et causes peuvent être à l’origine d’un surpoids. Au nombre de ceux-ci, on peut citer :

  • la consommation excessive d’aliments riches en calories ;
  • le fait de grignoter entre les repas ;
  • une suralimentation ;
  • une mauvaise habitude alimentaire ;
  • une absence d’efforts physiques ;
  • des dispositions personnelles (tel que l’ennui, le stress, les soucis) qui influent sur l’habitude alimentaire ;
  • des facteurs génétiques ;
  • certaines pathologies et médicaments tels que l’hypothyroïdie, et les antidépresseurs.

Le surpoids est le résultat du comportement alimentaire propre à chaque individu. Les personnes en surpoids, sont sujettes à certaines maladies et à des troubles liés à leur alimentation.

Conséquences du surpoids

La conséquence principale du surpoids, c’est l’obésité. Toutefois, les personnes en surpoids, sont hautement à risque en ce qui concerne :

Le diabète de type II

Le risque de faire un diabète de type II est trois fois plus grand chez une personne en surpoids que chez la personne ayant un poids normal. Cela s’explique comme suit : plus le taux de matière grasse dans l’organisme est important, plus il a besoin d’insuline. L’une des caractéristiques du diabète de type II, c’est l’incapacité du pancréas à synthétiser assez d’insuline.

Les troubles de la circulation

La graisse empêche le sang de circuler normalement à l’intérieur de l’organisme. Si le problème persiste, des troubles circulatoires dans les membres peuvent subvenir ; un risque d’œdème n’est pas à écarter.

L’hypertension artérielle (HTA)

L’excès de poids, est l’un des facteurs qui favorise l’hypertension artérielle. Le risque de faire la maladie est d’autant plus élevé que l’individu est obèse. En absence de traitement, l’ HTA associée aux facteurs de surpoids et d’obésité peut être source de graves accidents vasculaires.

Au regard des conséquences précédemment expliquées, il devient impératif de chercher une/des solutions permettant de perdre du poids sans sport de façon rapide. A ce titre, il existe des moyens efficaces de perte de poids même pour les moins sportifs.

Comment perdre du poids naturellement sans sport ?

Rationaliser ses apports alimentaires en utilisant le régime d’entretien

Le régime d’entretien permet au patient de reprendre sa place à la table familiale. Il prendra seulement garde à limiter son appétit tout en sélectionnant les aliments qu’on lui présente. Cela demande une certaine volonté. C’est d’ailleurs pourquoi le régime d’entretien est si difficile à suivre. Si le sujet prend du poids, on peut lui conseiller un jour de jeûne complet. Cependant, le jeûne est très fatigant. Il vaut mieux diminuer légèrement sa ration tous les jours et éviter les excès. Les experts de santé nutritionnelle eux-mêmes, savent que la mise en place d’un régime est suivie d’une perte de poids systématique.

Avoir une alimentation saine et équilibrée

Cette astuce est particulièrement conseillée chez les nouvelles nourrices. Le surpoids est étroitement lié à l’habitude alimentaire. Même s’ils sont préférables à la viande, une alimentation équilibrée, ce n’est pas toujours des fruits et légumes. C’est de donner à l’organisme l’apport minimum de substances (protides lipides, glucides, protéines) nécessaires à son fonctionnement. Il est aussi conseillé chez la femme enceinte de faire de petits exercices de marche ; cela améliore la circulation sanguine. Il va de soi que les aliments riches en graisse doivent être à éviter au maximum. Aussi, les ingrédients tels que le sel, le sucre ainsi que les boissons alcoolisées, notamment la bière sont à consommer avec une grande modération.

Le jeûne par intermittence et les régimes détoxe

Le fasting ou jeûne par intermittence est un mode d’alimentation consistant à switcher entre un moment de privation de nourriture, et de nutrition normale. Des millions de personnes à travers le monde pratiquent le jeûne par intermittence. C’est une pratique très efficace dont les objectifs sont essentiellement, la détoxification de l’organisme et la perte de poids durable.

Suivre un régime amaigrissant hypo calorique

Les trois régimes amaigrissants les plus utilisés de nos jours sont ceux de Mayo, Scarsdale, et Cohen (lui-même confronté à des problèmes de surpoids dans son enfance). Ils autorisent un apport en calories journalier de 500 à 1600 Kcal. Le régime hypocalorique interdit toute consommation d’aliments contenant du sucre, des céréales, des féculents, des produits laitiers. Il privilégie plutôt la consommation d’œufs, de fruits (notamment le pamplemousse) et de laitue. Les personnes qui s’inscrivent à un régime hypocalorique perdent beaucoup de poids en peu de temps ; ce qui les motive davantage. Contrairement aux régimes de Mayo et de Scarsdale qui promettent des résultats époustouflants (5 à 7 Kg en 14 jours), le régime de Cohen permet une perte de poids lente et qui dure dans le temps, pour éviter une reprise rapide par la suite.

Manger beaucoup de protéines

Les protéines ont des rôles importants dans l’organisme. Elles ont en effet un rôle d’élément de structure en participant entre autres, au renouvellement des tissus musculaires. En apporter beaucoup à l’organisme permet d’éliminer les graisses, en renforçant les tissus musculaires. Une étude menée par des chercheurs du Danemark, a comparé l’efficacité du régime hyper protéiné avec celui d’un régime protéiné normal. Au bout de 43 semaines, les résultats ont révélé qu’un régime hyper protéiné était beaucoup plus efficace dans le processus de perte de poids. Une perte de poids d’environ 9 Kg a pu être observée chez les sujets ayant suivi le régime riche en protéines. Cependant, dans le contexte de perte de poids, toute protéine n’est pas conseillée dans l’alimentation. Les protéines maigres contenues dans les aliments tels que : l’œuf, le poulet, ou le tofu (soja) ; sont préférables aux autres.

Eviter de grignoter entre les repas

Le fait de grignoter influe grandement sur la santé. D’ailleurs, les experts lient cette habitude alimentaire à l’obésité et au surpoids. En moyenne, c’est près de 500 Kcal qu’on apporte à l’organisme en grignotant ; ce qui est énorme. Ce chiffre représente environ le quart de l’apport calorique journalier. Multiplier les casse-croûtes hors repas, augmente le taux de matière grasse de l’organisme. Manger moins est la première solution si on aspire à perdre du poids. Le grignotage entre les repas a tendance à annuler l’effet apporté par une cure ou un régime amaigrissant. L’idéale serait de manger à des heures fixes.

Faire soi-même sa cuisine

Cuisiner ses repas soi-même favorise le processus de perte de poids. Vous pourrez ainsi contrôler votre apport en calories journalier et l’adapter à votre alimentation tout en remplaçant la viande par le tofu (soja) et le poisson par exemple.

Manger beaucoup de fruits et de légumes

Ces aliments apportent essentiellement des sucres qui se dissolvent facilement. Leur apport en fibres, aide le tube digestif dans son fonctionnement. L’avantage avec les fruits, c’est qu’ils assurent à l’organisme un apport régulier de glucose. Ajouté à cela, les légumes secs et les céréales ; quand ils sont consommés en grande quantité, suffisent amplement à satisfaire les besoins en protéine de l’organisme. Consommer des fruits et légumes aide donc à lutter contre le surpoids.

Les régimes détoxifiants très hypocaloriques

Au citron

Le régime détoxifiant au citron fait la promesse d’une perte de poids par apports caloriques très faibles. Ce type de régime vient en aide à l’organisme dans le processus d’élimination de toxines. Le citron a un effet antiseptique très puissant. Il possède également une action purificatrice sur le foie, organe central du processus de digestion. Le citron est très riche en vitamine C et participe à la lutte contre l’asthénie. Grâce à l’acide citrique, les sécrétions de suc gastrique sont beaucoup plus importantes, favorisant ainsi la digestion des aliments et en parallèle, la perte efficace de poids.

La soupe aux choux

La cure consiste à boire de la soupe aux choux au petit-déjeuner, déjeuné et dîner sur une période d’une semaine. Bien entendu, le sujet a le droit d’y ajouter des ingrédients à faible apport calorique tels que : les échalotes, de la tomate, et des carottes. Il ne doit consommer aucune boisson à l’exception de l’eau et du thé. Ce régime promet une perte de 600 kcal/jour. Il est important de reprendre le processus entre 2 semaines pour avoir le résultat escompté.

Bien s’hydrater

L’eau n’a aucun effet amaigrissant. Toutefois, en boire (environ 2 litres par jour) aide l’organisme dans son processus d’élimination de graisse. En effet, l’organisme humain est constitué de 60% d’eau environ. Cette eau, l’organisme l’utilise pour des besoins métaboliques et physiologiques. En cas de déshydratation, l’organisme se verrait dans l’incapacité de remplir ses fonctions. C’est d’ailleurs pour ça qu’il est conseillé de boire de l’eau plutôt que des boissons sucrées.

Vous aimerez aussi :

Related Articles