Global Statistics

All countries
623,891,251
Confirmed
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
602,590,214
Recovered
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 2:44 pm

10 boissons fermentées et leurs bienfaits sur la santé

Riches en vitamines et en probiotiques, les boissons fermentées sont d’excellents remèdes contre de nombreuses pathologies. En effet, ce sont des boissons produites à partir de ferments, notamment les bactéries et les levures. En d’autres termes, elles subissent un phénomène de fermentation. Cette dernière désigne un processus naturel qui consiste à garnir les aliments en bons nutriments, à les rendre plus digestes, à réduire leur taux de sucre, à intensifier leur goût et à prolonger leur temps de conservation. Par ailleurs, en dépit de leurs multiples vertus, les boissons fermentées sont encore méconnues par un grand nombre d’individus. Il faudrait cependant les privilégier au détriment de certaines boissons nuisibles à la santé (soda ou alcool par exemple). Quelles sont les meilleures boissons fermentées et quels sont leurs bienfaits ?

Le kombucha

Réalisé à base de scoby (culture symbiotique de levures et de bactéries) et de thé, le kombucha est une boisson fermentée extrêmement désaltérante et pétillante. Il arrive même que certaines personnes la confondent au soda. Le scoby utilisé pour la préparation de cette boisson ressemble à un champignon visqueux.

Le kombucha est source de vitamine B et C. Il renferme également un taux important de probiotiques. Ces derniers sont des micro-organismes qui assurent l’équilibre de la flore intestinale, renforçant ainsi l’immunité de l’organisme.

Concernant la préparation de cette boisson fermentée, elle se déroule en plusieurs étapes. La première est basée sur la réalisation d’une infusion de thé. Une fois que celle-ci est prête, on doit la filtrer puis la faire refroidir. Au cours de la seconde étape, il faudra ajouter le scoby et le sucre à l’infusion de thé. Cependant, après l’insertion de ces deux ingrédients (scoby et sucre), le bocal utilisé pour la préparation doit être couvert d’un tissu fin. Un élastique peut être utilisé pour fixer ce dernier.

La troisième étape consiste à mettre le bocal dans un lieu extrêmement chaud et à l’abri de la lumière. La boisson doit rester dans ces conditions pendant dix jours au maximum. Enfin, après le délai de conservation, le champignon pourra ensuite être retiré. Ce n’est qu’après cette étape que la boisson pourra être consommée. Par ailleurs, il est possible de conserver le champignon dans un réfrigérateur.

Le kéfir de lait

Le kéfir de lait est l’une des meilleures boissons fermentées. Sa préparation nécessite plusieurs ingrédients. On peut citer :

  • les grains de kéfir ;
  • le lait entier ;
  • la crème fraîche épaisse.

Les grains de kéfir (qui représentent l’ingrédient principal) sont riches en levures et en bactéries. En effet, ce sont des granules de sucres, de protéines et de graisses.

Parlant du kéfir de lait, il contient en quantité importante de la vitamine B, des protéines et de l’acide folique. Il s’agit d’une boisson fermentée digeste qui agit comme un antibiotique naturel. Il est tout à fait possible que les individus intolérants au lactose consomment cette boisson. Cela est possible grâce aux grains de kéfir. Ces derniers réduisent le taux de lactose se trouvant dans le lait.

La préparation de cette boisson consiste à mélanger tous les ingrédients dans un récipient. Toutefois, avant d’ajouter les grains de kéfir aux deux autres ingrédients, il faudrait les nettoyer avec de l’eau propre. Le mélange des ingrédients doit être conservé à une température maximale de 27 degrés Celsius pendant une journée. Le lendemain, la boisson obtenue pourra être filtrée avant une éventuelle consommation. Tout comme le scoby, il est possible de stocker les grains de kéfir dans un réfrigérateur.

Le kéfir de fruits

Acide, pétillante et sucrée, cette boisson fermentée se prépare avec des grains de kéfir de fruits. Ces derniers sont plus transparents que les grains de kéfir utilisés pour réaliser le kéfir de lait.

Le kéfir de fruits renferme de nombreuses vitamines, notamment les vitamines B, C et D. Quand il est ajouté à du jus de fruits naturel, il baisse sa teneur en sucre.

 Pour concocter une telle boisson, les ingrédients essentiels sont :

  • les grains de kéfir de fruits ;
  • l’eau ;
  • le sucre brun ;
  • les figues séchées.

Une fois que tous ces ingrédients sont réunis, il faudra les mélanger dans un bocal. Le bocal doit être fermé hermétiquement, puis conservé dans l’obscurité pendant 48 heures. La boisson ne pourra être consommée qu’après le flottement des figues à la surface du bocal. Toutefois, il faudra la filtrer avant. Par ailleurs, le processus de conservation des grains de kéfir de fruits est identique à celui des grains de kéfir.

Le lassi

Originaire de l’Asie, plus précisément de l’Inde, le lassi est réalisé à partir de lait fermenté. Il est très riche en ferments lactiques. Ces derniers favorisent, non seulement la digestion, mais permettent aussi un renforcement du système immunitaire. En plus des ferments lactiques, le lassi contient du calcium, lequel pourrait être essentiel aux individus intolérants au lactose.

Pour réaliser le lassi, il faut regrouper, puis mélanger les ingrédients suivants, dans un récipient :

  • le lait fermenté ;
  • le miel ;
  • des épices ;
  • le sucre ;
  • l’eau.

Le miel est utilisé dans ce cas pour donner un goût sucré. À défaut du miel, il est également possible d’utiliser du sel. Quand le lassi est fait à base de sel, il est souvent accompagné de mets épicés. La recette du lassi avec le sel nécessite l’utilisation des feuilles de menthe et de la coriandre.

Le kvas

Provenant de la Russie, le kvas est une boisson fermentée dont la préparation nécessite de l’eau, du pain noir et des levures. La particularité avec cette boisson est qu’elle est source de probiotiques et de prébiotiques. Le kvas est à l’origine du renforcement des défenses naturelles et du rééquilibrage de la flore intestinale.

Pour préparer le kvas, il faudra faire bouillir de l’eau et la laisser tiédir ensuite. Dans un second temps, des morceaux de pains durs doivent être ajoutés à l’eau tiède. Cinq heures après, il faudra filtrer la préparation afin de recueillir uniquement le jus de pain. Une fois diluée dans de l’eau tiède, la levure doit être ajoutée au jus de pain. Ce n’est qu’après l’ajout du sucre que le processus de fermentation pourra commencer. La préparation doit être conservée à une température ambiante, pendant une demi-journée et à l’abri de la lumière. Une fois que les 12 heures sont écoulées, la boisson pourra ensuite être consommée.

Le kanji

Tout comme le lassi, le kanji est une boisson fermentée originaire de l’Inde. Il est réalisé à base de moutarde en poudre, de carottes et de betterave. Le kanji procure d’énormes bienfaits à l’organisme. En effet, cette boisson fermentée préserve l’organisme de plusieurs troubles digestifs, notamment la diarrhée ou la constipation. Sa consommation renforce les défenses immunitaires.

La préparation du kanji est tout à fait simple. En premier lieu, il faudra peler la carotte et la betterave après les avoir nettoyées à l’eau. Ensuite, dans un bocal, il faudra ajouter à la carotte et la betterave découpées, du sel noir, de la poudre de moutarde ainsi que de l’eau. Pour terminer, il faut couvrir hermétiquement le bocal et le conserver dans un lieu chaud, pendant 96 heures. Quand le kanji est bien préparé, il a un arrière-goût acide.

Le boza

Très consommée en Turquie, cette boisson fermentée est faite à base de céréales. Elle est plus consommée en hiver. C’est un « allié de la lutte contre la fraîcheur ». Riche en vitamine B et en protéines, le boza permet une régulation de la flore intestinale. Sa consommation rend également la digestion plus facile.

La préparation du boza nécessite la cuisson des céréales. On fait cuire les céréales pour transformer l’amidon qu’elles contiennent en dextrine. C’est grâce à cette dernière que la fermentation est possible. Après la cuisson des céréales, il faudra ajouter du sucre et du yaourt. Le mélange de tous ces ingrédients doit être stocké dans un lieu sûr, pendant cinq jours. La boisson pourra ensuite être consommée après ce délai. Toutefois, il est possible d’ajouter de la cannelle en poudre ou de la vanille à la préparation.

Le jun

Il s’agit d’une boisson tibétaine similaire au kombucha. Originaire de la Chine, cette boisson fermentée est faite à partir de miel et de thé vert. Riche en probiotiques, le jun participe à la protection de la flore intestinale.

Pour préparer cette boisson fermentée chinoise, il faut obligatoirement avoir une souche de jun. C’est cette dernière qui va déclencher le processus de fermentation. Translucide, blanche et fine, cette souche a une forme circulaire. Une fois que la souche de jun est disponible, la préparation proprement dite peut commencer.

D’abord, il faudrait réaliser une infusion de thé vert dans une eau portée à l’ébullition. Quand l’infusion sera prête, le thé doit être filtré. Il est recommandé d’utiliser une passoire pour cette opération. On doit ensuite laisser la préparation tiédir, puis ajouter du miel. Après cette étape, il faudra renverser le mélange de miel et de thé vert dans un récipient, lequel pourra être fermé avec un tissu aéré maintenu à l’aide d’un élastique.

Avant de recouvrir le bocal, la souche de jun doit être introduite dans la préparation. La fermentation de cette boisson nécessite approximativement cinq jours. La préparation doit être conservée dans un lieu qui favorise une bonne fermentation, notamment un endroit chaud et à l’abri de la lumière.

Après les cinq jours de fermentation, il faudrait verser la boisson obtenue dans une bouteille que l’on pourra fermer hermétiquement. Cependant, la souche de jun doit être retirée auparavant. Son processus de conservation est identique à celui du scoby. La bouteille de jun doit rester au réfrigérateur avant que l’on puisse déguster son contenu.

L’hydromel

Cette boisson fermentée est très ancienne. Elle est faite à partir de trois ingrédients principaux :

  • les levures ;
  • l’eau ;
  • le miel.

À l’instar des vertus que procure la fermentation de l’hydromel, cette boisson a des propriétés antiseptiques et antibactériennes.

Pour préparer l’hydromel, il faudra faire fondre le miel dans une casserole, puis y ajouter un peu d’eau. Le mélange doit être porté à l’ébullition. Ensuite, il faudra patienter un bout de temps afin que la préparation tiédisse. Dès qu’elle sera tiède, la levure de bière doit être ajoutée. Le mélange de ces trois ingrédients doit être stocké dans un bocal, bien couvert. La préparation doit subir une fermentation de 72 heures, dans les conditions nécessaires. Ce n’est qu’après trois jours que la boisson peut être consommée. Toutefois, elle doit être filtrée avant consommation.

Le ginger ale

Boisson fermentée faite principalement à base de gingembre, le ginger ale possède d’incroyables propriétés antioxydantes. Celles-ci proviennent sans doute de son composant principal : le gingembre.

Pour concocter une telle recette, il faut du gingembre, du sucre, du citron, de la levure boulangère et de l’eau fraîche. Il faudra ensuite les mélanger, puis conserver le bocal dans lequel se trouve la préparation à une température ambiante, pendant deux jours. Après les 48 heures, la boisson obtenue doit être laissée au frais, avant une éventuelle consommation. Le ginger ale doit être consommé après chaque repas, en quantité moyenne.

Vous aimerez aussi :

Related Articles