Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

10 conseils pour soutenir un patient atteint de cancer

Maladie tumorale aux effets dévastateurs, le cancer se présente aujourd’hui comme l’une des quatre causes de mortalité les plus fréquentes dans le monde. Au début, tout le monde a du mal à accepter la nouvelle réalité. La peur de perdre un être cher est si grande que dans cette situation, beaucoup ne savent pas comment réagir. Pourtant, dans ce genre de moment, un soutien familial peut avoir un impact considérable sur la santé physique et mentale du patient. Comment soutenir un patient atteint du cancer ? Quelles sont les attitudes que la famille doit adopter au quotidien, face à la maladie ? Voici quelques conseils pour vous aider à mieux vivre avec les patients atteints du cancer.

  1. Renseignez-vous sur le type de cancer dont la personne est atteinte

Il existe une myriade de formes de cancer, présentant des effets différents. Votre proche n’a certainement pas envie de vous expliquer son diagnostic. Le faire à répétition pourrait l’épuiser psychiquement et physiquement. Vous pouvez discuter avec son médecin traitant, avec un parent ou un ami commun, pour connaître ce qu’il en est réellement.

Préparez-vous aux changements d’apparence et de comportement. La personne peut avoir une perte de cheveux, perdre du poids ou être épuisée par le traitement. Rappelez-vous de la dernière fois que vous avez eu peur ou que vous étiez gravement malade. Comment vouliez-vous être traité ? L’aide que vous lui apportez doit suivre vos propres désirs, ce que vous auriez aimé que l’on fasse pour vous, si vous étiez dans le cas.

  1. Laissez la tristesse s’exprimer

Il n’est pas rare qu’à mesure que la maladie progresse, des changements se produisent chez la personne atteinte de cancer. Votre proche aura de temps à autre, des sautes d’humeur, des accès de colère ou des pertes de mémoire. Son appétit peut aussi diminuer ou être insatiable. Cela est tout à fait normal.

En effet, il est possible que le patient ait du mal à accepter sa nouvelle condition. Les patients atteints de cancer peuvent être sujets au stress, à l’anxiété ou à la dépression. Dans ce cas, il leur faut du temps pour s’adapter. Les blâmer ne ferait qu’aggraver la situation.

Dans ces moments, laisser l’autre exprimer sa tristesse ou son désarroi, lui permettra de se libérer et de revivre. Si le patient se met à pleurer, ne l’en empêchez pas, vous serez peut-être porté à vouloir lui remonter le moral, mais il convient de juste lui accorder ce moment à lui. Le mieux que vous puissiez faire, c’est simplement d’être à l’écoute, et de laisser la personne parler de ce qu’elle veut. Votre aide doit se jumeler avec de l’empathie et de l’amour.

  1. Résoudre les problèmes financiers

Un diagnostic de cancer a un impact significatif sur de nombreux aspects de la vie d’une personne. Pour certains, cela peut affecter leurs finances et causer des problèmes d’argent. Lorsque les patients atteints de cancer ne peuvent plus travailler à temps plein, ils dépendent souvent d’un soutien financier. Si les moyens de subsistance de toute la famille sont menacés, il est du devoir des amis ou des proches du malade, d’apporter leur soutien financier.

  1. Choisissez le bon moment pour les visites

Rendre visite à une personne atteinte du cancer est bénéfique pour vous deux. Psychologiquement, une visite procure la joie de voir le visage d’une personne familière. Il n’est cependant pas conseillé de rendre des visites à l’improviste. Tenez informé le patient de votre visite, pour lui permettre de donner son accord ou son désaccord.

En effet, à cause de plusieurs facteurs liés à la maladie, votre arrivée peut être aussi contestée par le patient, il vous revient de respecter sa décision. Faites simplement preuve de compréhension et reprogrammez votre visite.

Lors de vos visites, trouvez ensemble des sujets de conversation et des objectifs à atteindre. Pour ces moments, il vous faudra beaucoup de temps. Vérifiez votre planning, afin de rechercher un temps où vous êtes vraiment libre pour y aller.

Le patient aura besoin de toute votre attention et non de votre téléphone, qui sonne à tout bout de champ. Rangez tout ce qui pourra vous distraire et passez de bons moments avec votre proche malade.

  1. Parler des choses sensibles

Il est tout à fait normal de ne pas savoir quoi dire à une personne atteinte d’un cancer en phase finale. On pourrait en effet mal s’y prendre et, dire une chose qu’il ne faudrait pas. Il viendra bien sûr un moment, où vous devrez lui parler de ses chances de survie. Ou peut-être voudriez-vous aussi savoir quels sont ses souhaits après sa mort.

De ce genre de sujets, certaines familles parlent ouvertement. Dans d’autres familles, il est par contre difficile d’en parler. Les proches du malade préfèrent garder le silence par crainte ou attendent le bon moment pour le faire. Mais, en réalité, il n’y a ni bonne ni mauvaise façon de le faire.

D’ailleurs, les familles qui en parlent se sentent beaucoup mieux, et prennent de bien meilleures décisions concernant la vie future du patient. Ce n’est donc pas une mauvaise idée de parler avec votre proche, du fait que l’avenir est incertain pour lui. En plus, éviter le sujet ne fera que le rendre plus difficile à traiter plus tard.

Aussi, un diagnostic de cancer en phase terminale soulève un certain nombre de décisions à prendre. Il peut s’agir du type de soins ou de traitement à recevoir par exemple. Il est important que vous pratiquiez ce que vous direz à l’avance, et que vous trouviez un moment calme pour en parler. Sachez cependant quels sont vos objectifs en ayant cette conversation, mais surtout, parlez de tout votre cœur.

Si vous lui faites part de cette inquiétude, laissez le temps à votre proche de parler. Écoutez-le et essayez de ne pas l’interrompre quand il parle.

  1. Sachez prendre de bonnes décisions en respectant le choix de votre proche

Il peut aussi arriver un moment où vous devrez prendre des décisions médicales pour votre proche, parce qu’il ne peut plus les prendre. Il est important d’avoir une idée de ce qu’ils pensent de certains problèmes, pendant qu’ils peuvent encore vous le dire. Par exemple, qui aimeraient-ils avoir comme responsables de leurs décisions médicales ? Ont-ils signé des directives préalables pour exprimer le type de soins qu’ils veulent recevoir ?

Savoir ce que votre proche veut peut signifier abandonner certaines de vos propres opinions. Par exemple, vous voudrez peut-être les garder en vie, quoi qu’il en coûte. Mais ils voudront peut-être cesser de recevoir des mesures de maintien de la vie à un moment donné. Essayez de garder les choses en perspective, en regardant comment la maladie a progressé. Écoutez les médecins et les autres personnes qui donnent des soins.

Il est normal que vous vous sentiez anxieux à l’idée de prendre des décisions pour votre proche. Pensez cependant à ce qu’il voudrait, ou imaginez ce qu’il dirait s’il pouvait parler. Essayez de vous rappeler si quelque chose a été dit dans le passé, qui vous aiderait à décider.

  1. Proposez votre aide et soyez précis

Les patients atteints de cancer sont souvent débordés mentalement et physiquement. Si vous voulez l’aider, ne demandez pas ce que vous pouvez faire, mais soyez précis.

Dites plutôt : « Je vais au supermarché. Puis-je vous acheter de la viande blanche ? Obtenir votre ordonnance ? » Assurez-vous que l’autre personne trouve votre idée utile. Votre aide à l’endroit du patient peut se faire de diverses manières :

  • pelleter la neige ;
  • ratisser les feuilles mortes ;
  • promener le chien ;
  • nourrir le chat ;
  • tondre la pelouse et arroser les plantes ;
  • congelez les aliments prêts à manger, pour qu’il puisse les réchauffer plus tard ;
  • faire la lessive, nettoyer la maison, ramasser le courrier, etc.

Durant les périodes de fêtes ou de vacances, alors que la famille est occupée, votre aide pour un patient atteint de cancer peut consister à fournir une aide pratique, pour acheter des cadeaux, préparer des plats spéciaux ou emmener ses enfants à des activités scolaires. Tous ces gestes feront énormément de bien à votre proche malade.

  1. Gardez le contact physique avec le patient

Il est normal de se sentir mal à l’aise avec les personnes atteintes de cancer. Cependant, votre assistance et votre écoute l’aident à réduire sa solitude.

Le contact physique peut également avoir un effet bénéfique sur le malade. Faire un câlin chaleureux à quelqu’un dans le besoin peut remplacer des heures de conversation difficile. Il arrive que certains patients rejettent les contacts physiques à cause de leur sensibilité, c’est donc un choix à respecter.

Le cancer n’est pas contagieux. Vous ne serez pas malade en faisant un câlin à votre proche atteint du cancer. Votre soutien est très utile et les patients, ainsi que leurs aides ne l’oublieront pas.

Le traitement du cancer et la guérison prennent généralement assez de temps. Les personnes atteintes du cancer ont tendance à recevoir beaucoup d’aide au début, mais à la fin, les bonnes volontés disparaissent. Restez un ami proche et disponible, et continuez à fournir de l’aide aux patients, aussi longtemps que nécessaire.

Parfois, le cancer reviendra. Dans ce cas, les personnes affectées peuvent avoir des réactions différentes à la situation et, nécessiter un soutien différent. Avant de répéter les gestes effectués lors du premier diagnostic, apprenez d’abord à l’écouter.

  1. Apportez votre aide aux gardes-malades

Votre aide à la famille sera la bienvenue. La personne malade accumule ses émotions et son stress, la famille doit s’occuper de son traitement, ses humeurs, et tout le reste. Vous deviendrez un atout capital qui permettra au patient, et à sa famille de souffler un peu, et de mieux coordonner le traitement. Les tâches que vous accomplirez donneront un moment de repos à la famille.

Devenir un support pour les patients atteints de cancer est exigeant. En tendant la main aux gardes des patients atteints de cancer, vous les soutenez indirectement. Par conséquent, si vous pouvez faire quelque chose pour alléger le fardeau de son garde-malade, n’hésitez pas.

Recherchez en ligne l’application gratuite « Help Calendar » ou « Meal Calendar ». Planifiez le travail nécessaire au domicile du patient atteint de cancer et distribuez-le aux amis ou planifiez les visites, afin que tout le monde ne vienne pas en même temps. Devenez une personne-ressource, qui facilite un peu la vie de ceux qui en ont besoin.

Restez discuter avec lui. Si vous vous sentez mal à l’aise et ne savez pas quoi dire, vous pouvez faire bon usage de petites choses (comme de simples cartes de vœux) sans dépenser beaucoup d’argent. Des objets personnels comme des photos avec vous, des photos d’enfants, des messages vidéo de groupes d’amis et de parents, peuvent vous aider à démarrer une conversation.

  1. Faites-lui des cadeaux

Soyez prudent lorsque vous offrez des articles parfumés. Les personnes recevant une chimiothérapie peuvent être très sensibles aux odeurs (lotions après-rasage, parfums, crèmes pour le corps, détergents à lessive fortement parfumés). Veillez également à ne pas causer de désagrément en apportant des fleurs et des plantes. Vivez-vous loin des personnes atteintes de cancer ? Le cadeau choisi en ligne donne une bonne raison d’appeler pour voir s’il a été livré.

Vous pouvez en présentiel lui offrir :

  • Des livres, magazines, DVD ;
  • un abonnement sur spotify ou deezer ;
  • un peignoir ou un pyjama ;
  • des cartes-cadeaux pour des restaurants, l’épicerie ou l’essence ;
  • un bloc-notes ou un aide-mémoire.

Choisissez votre cadeau en fonction du degré d’intimité que vous avez avec le malade. Vous pouvez aussi lui offrir des objets du quotidien qui lui seront utiles, pour contrer les possibles effets de la maladie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles