Global Statistics

All countries
582,010,948
Confirmed
Updated on July 31, 2022 11:14 pm
All countries
550,214,660
Recovered
Updated on July 31, 2022 11:14 pm
All countries
6,419,471
Deaths
Updated on July 31, 2022 11:14 pm

10 dangers des aliments frits pour la santé

La sensibilisation sur les dangers des aliments frits pour la santé ne date pas d’aujourd’hui. Cependant, malgré les discours et mises en garde, ces aliments sont toujours aussi consommés que par le passé. Pourquoi faut-il éviter les aliments frits ? En quoi sont-ils dangereux pour la santé ?

1-Les maladies cardiaques

La recherche et les études sur les rapports entre les frites et les maladies cardiaques ont évolué au fil du temps. Aujourd’hui, de nombreux spécialistes affirment que les personnes qui se nourrissent en majorité de fritures, sont susceptibles de développer des maladies cardiaques. Il faut également ajouter que la consommation d’aliments frits peut, obstruer les artères et une fois de plus, augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

2 –Un risque de cancer accru

L’acrylamide est un produit chimique et un cancérogène récurrent dans la fumée du tabac. Il peut également se retrouver dans les aliments. En effet, lorsqu’ils sont frits ou simplement cuits à une haute température, certains aliments produisent dans un premier temps de l’asparagine. Celle-ci se mélange avec les sucres pour créer de l’acrylamide.

Les aliments frits les plus concernés sont ceux riches en fructose et en glucose, avec en tête la pomme de terre. Une alimentation riche en aliments frits, et en plus riches en glucides, est donc la porte ouverte à plusieurs types de cancers. Chez les hommes, c’est surtout le cancer de la prostate qui est à redouter.

3 –Le diabète de type 2

Selon la croyance populaire, le diabète de type 2 serait uniquement une question de glucides. Ce n’est pas tout à fait vrai. La masse corporelle peut aussi être un facteur déterminant. En effet, lorsqu’une personne se met à prendre anormalement du poids, son organisme peut éprouver des difficultés à utiliser l’insuline de manière optimale. La conséquence de ce dysfonctionnement sera une augmentation du taux de sucre dans le sang.

4 –L’obésité

Les aliments riches en corps gras possèdent une importante densité calorique. Cela concerne aussi bien les féculents que les produits à base de farine, comme les beignets. Une fois dans l’huile, ces aliments absorbent une grande quantité de graisse. D’où leur taux élevé de calories.

En réalité, les calories ne sont pas mauvaises. Elles sont au contraire importantes pour la santé. Par contre, lorsque le corps se retrouve avec un excès de graisse et de calories, on se retrouve à faire face à l’obésité.

5-Une alimentation vide et pauvre

Les aliments frits constituent un autre piège dans lequel beaucoup de consommateurs tombent inconsciemment. L’huile est un « voleur » de nutriments et d’antioxydants. Cela signifie que même si la nourriture consommée semble succulente, il ne s’agit là que d’un leurre pour les papilles gustatives. En réalité, elle est pauvre et vide.

Le processus de friture détruit une grande partie des nutriments et des vitamines, et cela concerne même les légumes frits. En se nourrissant presqu’exclusivement d’aliments frits, il faut donc s’attendre à développer des déficiences.

6 –Un danger pour le cerveau

Très peu de personnes en ont conscience, mais l’utilisation de certaines huiles pour la friture des aliments peut avoir des effets secondaires. Il peut s’agir des troubles neurologiques et un dysfonctionnement du système nerveux. Les plus connues sont l’huile de lin et l’huile de tournesol.

Ces deux huiles se partagent une singularité, celle de se dégrader lorsqu’elles sont chauffées sur une période de temps importante. Cette réaction chimique anodine donne en réalité naissance à des toxines appelées aldéhydes. Il est toutefois possible d’éviter l’exposition aux aldéhydes, en utilisant des huiles telles que l’huile d’olive. En effet, celle-ci est riche en graisses mono-saturées, et produit donc une quantité négligeable d’aldéhydes.

7 –L’hypercholestérolémie

L’hypercholestérolémie est un trouble qui entraîne une hausse du taux de cholestérol LDL dans le sang. Elle est la conséquence d’une alimentation peu équilibrée et essentiellement tournée vers les produits frits.

Les AVC et les maladies cardiovasculaires font partie des conséquences d’une hypercholestérolémie. Par ailleurs, lorsque le LDL prend le dessus sur le bon cholestérol, on peut aussi assister à l’apparition de ce type de maladies.

8 –Un facteur d’AVC et de crise cardiaque

En quoi les aliments frits sont-ils un facteur d’AVC ? L’accumulation du mauvais cholestérol peut avoir des effets néfastes et critiques sur la santé. En effet, lorsque le cholestérol forme des plaques et que celles-ci s’immiscent dans les artères, le sang ne peut plus remonter normalement vers le cœur. Ce blocage est susceptible de provoquer une crise cardiaque.

Le scénario est quelque peu similaire avec l’AVC. Lorsque les artères sont obstruées, le sang a également du mal à atteindre le cerveau et si rien n’est fait, on peut s’attendre à un accident vasculaire cérébral.

9 –Un risque de décès important en cas d’insuffisance rénale

Certaines personnes peuvent être victimes d’AVC ou de crises cardiaques, même en consommant des aliments frits en très faible quantité : ce sont celles qui souffrent de problèmes rénaux. En cas d’insuffisance rénale, la mauvaise graisse pénètre directement dans l’organisme, car les reins ne sont pas en mesure de la filtrer.

10 –Un danger pour la femme enceinte

Lorsqu’elles sont enceintes, les femmes doivent revoir leur alimentation, pour leur bien et surtout celui du bébé. Ainsi, les aliments frits sont loin d’être leur meilleur allié.

La surconsommation de frites et autres est à éviter, car d’après certaines études, le placenta ne filtre pas toutes les substances grasses. De plus, lorsque de l’acrylamide pénètre dans le cordon ombilical, cela peut avoir des répercussions sur le poids du bébé à la naissance.

Vous aimerez aussi :

Related Articles