Global Statistics

All countries
623,891,251
Confirmed
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
602,590,214
Recovered
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 2:44 pm

10 épices aux bienfaits santé

Utilisées pour assaisonner les préparations culinaires, les épices sont d’une grande importance en cuisine. Cependant, nombreux sont ceux qui ignorent qu’à l’instar de leurs qualités gustatives, elles possèdent plusieurs vertus médicinales très intéressantes. En d’autres termes, les épices peuvent être utilisées pour venir à bout de certaines pathologies. Par ailleurs, certaines d’entre elles ont des composés hautement actifs. Par conséquent, il faudrait ne pas en abuser pour pleinement tirer profit de leurs bienfaits. Quelles sont les épices à utiliser pour préserver l’organisme et combattre certaines maladies ?

L’anis étoilé

Cette épice renferme une substance aromatique, laquelle est riche en anéthol. Encore appelé camphre d’anis, ce dernier est un composé organique qui provient de la famille des phénylpropènes.

Sur le plan digestif, l’anis étoilé est sans doute la meilleure épice qui permet de combattre les douleurs postprandiales ainsi que les ballonnements. En outre, il possède une propriété antivirale. En effet, on l’utilise pour l’établissement de certains médicaments antiviraux, notamment le Tamiflu, qui est utilisé pour combattre la grippe. L’anis étoilé peut être donc utilisé pour libérer les voies respiratoires, en cas d’encombrements.

En dehors de l’assaisonnement des mets, l’anis étoilé peut être consommé sous forme de tisane. Pour réaliser cette dernière, il faudrait faire infuser la plante de cette épice dans de l’eau bouillante. Une telle tisane est consommable après le repas. Par ailleurs, il est également possible de l’associer à du clou de girofle et de la cannelle, pour un effet optimisé.

La cannelle

La cannelle, plus précisément son écorce, contient de nombreux principes actifs. Il s’agit de :

  • L’eugénol ;
  • L’acétate de cinnamyle ;
  • La cinnamaldéhyde ;
  • L’acide cinnamique.

La cannelle possède d’incroyables propriétés digestives. En effet, elle rend la digestion facile, stimule l’appétit et préserve l’organisme des ballonnements. Cette épice peut être utilisée en cas de diabète, car elle permet une régulation du taux de glycémie. D’ailleurs, de nombreux essais cliniques ont été menés à cet effet. Ils ont révélé que l’ingestion de la cannelle réduisait considérablement la réponse glycémique postprandiale.

De plus, de par ses effets antibactériens, elle permet l’élimination d’un grand nombre de souches bactériennes alimentaires. Enfin, cette épice est à l’origine de la baisse de pression sanguine et de l’agrégation plaquettaire (agencement des plaquettes pour constituer un agrégat cellulaire). On pourrait donc envisager son utilisation pour prévenir les maladies cardiovasculaires.

Pour des préparations sur mesure, il est tout à fait possible de combiner la cannelle à d’autres plantes permettant une régulation glycémique, notamment le chrome ou le ginseng. Par ailleurs, l’utilisation de cette épice est proscrite aux femmes enceintes. Aussi, la cannelle est allergisante.

Le clou de girofle

Antiseptique et antibactérien, le clou de girofle est source d’eugénol. Cette épice est utilisée depuis plusieurs années en Asie, pour combattre les pathologies virales. Par exemple, elle a un puissant effet contre les agents pathogènes à l’origine de la parodontopathie (maladie inflammatoire qui s’attaque aux os et gencives de la dent).

Grâce à ses propriétés antispasmodiques, on l’utilise pour résoudre de nombreux problèmes digestifs. En outre, il permet de prévenir le diabète et les douleurs dentaires. De plus, nombreux sont ceux qui ignorent que cette épice est à l’origine de la stimulation de la libido.

Le clou de girofle possède divers modes d’emplois. Il peut être ingéré sous forme de décoction ou d’huile essentielle. Pour ceux qui envisagent l’utiliser sous la forme d’une huile essentielle, ils doivent l’associer à de l’huile végétale pour un meilleur effet.

La coriandre

Camphre, terpinènes, linalol, acétate de géranyle, on retrouve tous ces principes actifs dans la coriandre. Cette dernière facilite la digestion, réduit le taux de cholestérol LDL et hausse celui du cholestérol HDL. Énergisante, cette épice est utilisée pour faire le plein de tonus. Elle permet une régulation du taux de sucre se trouvant dans le sang. De plus, une multitude d’études ont démontré ses propriétés antioxydantes.

Cependant, la coriandre doit être consommée quotidiennement pour un effet optimal sur la glycémie. Aussi, tout comme la cannelle, elle peut entraîner des allergies.

Le cumin

Cette épice est source de flavonoïdes. Elle contient également du pinène, de l’aldéhyde cuminique et de l’alpha terpinéol. Le cumin est très utile en cas de troubles digestifs. En effet, il préserve l’organisme de nombreuses bactéries intestinales. On pourrait aussi envisager l’utiliser, en cas de digestion difficile.

Il est possible de combiner cette épice à des aliments difficiles à digérer. Outre l’usage alimentaire, il est possible de réaliser une décoction à base du cumin. Elle doit être consommée avec modération (petite quantité), car le cumin peut être irritant.

Le curcuma

Riche en polyphénols et en polysaccharides hydrosolubles, le curcuma est une épice qui appartient à la famille des zingiberaceae. Encore appelé safran des indes, il est originaire de l’Asie.

Au fil des années, diverses études ont été menées sur le curcuma. Cela est probablement dû à son large spectre d’action. Il est d’ailleurs très utilisé en phytothérapie. Les propriétés antiinflammatoires de cette épice sont démontrées. En effet, elle est d’une grande efficacité contre les colites et la gastrite, lesquelles sont provoquées par des muqueuses digestives. Consommer du curcuma est un excellent moyen de combattre les inflammations de la muqueuse intestinale. Ce sont également ses propriétés antiinflammatoires qui font qu’on l’utilise pour venir à bout des douleurs articulaires.

En outre, le curcuma :

  • Permet le traitement des troubles digestifs ;
  • Préserve l’organisme du cancer ;
  • Assure la protection des neurones et protège ainsi le cerveau de toutes formes de démence ;
  • Limite les pathologies coronaires.

Pour une posologie adaptée, le consommateur doit prendre conseil auprès d’un phytothérapeute. Il est plus facile d’assimiler le curcuma que la curcumine seule. Par ailleurs, la consommation excessive de cette épice n’est pas conseillée, en particulier chez les femmes enceintes.

Le gingembre

Tout comme le curcuma, le gingembre est de la famille des zingiberaceae.  Ils sont considérés comme des « supers aliments ». Cependant, pour ceux qui l’ignorent, ce n’est pas le gingembre qui est utilisé en cuisine, mais plutôt son rhizome. Ce dernier est source de zingibérène, d’amidon, de résine et de gingérols. Ce sont surtout ces derniers qui confèrent au rhizome son goût puissant.

Grâce à ses propriétés antinauséeuses, cette épice est utilisée pour prévenir et combattre les nausées ainsi que les vomissements. Par conséquent, les individus qui souffrent du mal de transport, les femmes enceintes et les personnes atteintes de cancer peuvent l’utiliser.

Le gingembre est aussi efficace pour réguler le taux de sucre et de lipides sanguins. En outre, on peut l’utiliser pour traiter les règles douloureuses, l’arthrose, et pour assurer la protection des neurones.

Concernant le mode d’emploi de cette épice, il est conseillé de la consommer sous forme de gélules, car sous sa forme liquide, il est difficile de l’absorber.

La noix de muscade

Cette épice renferme plusieurs composés actifs, dont l’eugénol et la myristicine. Ces deux principes contiennent respectivement des propriétés antibactériennes et antiseptiques.

Les vertus digestives de cette épice permettent le traitement des spasmes et des ballonnements. De plus, ingérer de la noix de muscade est essentiel pour prévenir et traiter les douleurs dentaires ainsi que le rhumatisme. Pour un effet puissant contre les douleurs dentaires, on peut l’associer au clou de girofle.

Par ailleurs, les consommateurs doivent l’utiliser minutieusement, car en trop grande quantité, cette épice est nocive. Cette recommandation est surtout valable pour ceux qui envisagent l’utiliser à des fins thérapeutiques. En effet, une consommation alimentaire excessive de la noix de muscade n’entraîne pas réellement de problèmes.

Le piment de Cayenne

Il s’agit de la variété de piment la plus consommée au monde. Cette épice est plus retrouvée en Amérique (Sud et Centrale). Elle est source de capsaïcine. Cette dernière a un puissant effet anti-inflammatoire. Il s’est avéré qu’elle est responsable de la diminution des douleurs engendrées par la polyarthrite rhumatoïde. Certains médicaments qui traitent les douleurs, caractéristiques de l’arthrose, contiennent également cette substance.

Grâce à la capsaïcine, le piment de Cayenne est utilisé pour déboucher les voies respiratoires. Il permet donc le traitement de la grippe et de la bronchite. Enfin, cette épice est très efficace pour brûler les graisses de l’organisme. En effet, lorsque le piment de Cayenne est intégré dans un repas, il permet de réduire les calories contenues dans les autres aliments. C’est un puissant allié anti-graisses.

Par ailleurs, il ne faut en aucun cas appliquer du piment de Cayenne sur la peau, car cela peut engendrer de multiples complications.

Le safran

Encore appelé or rouge, cette épice est de la famille des iridacées. Elle est source de vitamine B, de pigments caroténoïdes et de glucosides amers. Grâce à ses composés, le safran est utilisé pour combattre la dépression.

En outre, il a une action anti-inflammatoire qui assure la protection du cerveau contre la démence. On l’utilise aussi pour combattre les troubles de la vue et prévenir le déclin cognitif.

Ingérer quotidiennement 30 milligrammes de safran permet de traiter efficacement la dépression. On peut aussi le prendre en supplémentation. Pour ce faire, il faudrait l’avis d’un phytothérapeute ou d’un médecin. Aussi, les consommateurs doivent faire preuve de vigilance, car il existe sur le marché des contrefaçons de la poudre de safran.

Vous aimerez aussi :

Related Articles