Global Statistics

All countries
266,638,325
Confirmed
Updated on December 7, 2021 12:52 am
All countries
238,399,621
Recovered
Updated on December 7, 2021 12:52 am
All countries
5,276,706
Deaths
Updated on December 7, 2021 12:52 am

11 signes annonçant un accouchement imminent

La grossesse est une période assez stressante pour les futurs parents, surtout quand elle arrive à son terme. En effet, il est difficile de prévoir la date exacte de l’arrivée du bébé, car ce dernier peut décider de venir un peu plus tôt ou un peu plus tard que prévu. Mais certains signes permettent de savoir si le moment fatidique est arrivé. Si vous vous apprêtez à devenir parents pour la première fois, ils vous seraient bien utiles de connaître ces 11 signes annonçant un accouchement imminent. Découvrez-les ! 

La descente du bébé


Ici, on distingue plusieurs cas de figure. Si c’est la toute première grossesse de la future mère, alors la descente du bébé a lieu deux à quatre semaines avant l’accouchement. En ce qui concerne les grossesses qui vont suivre, la descente du bébé peut se faire lorsque le travail commence. Quel que soit le cas, certains symptômes vous permettent de savoir si votre bébé descend ou pas. Il s’agit :

  • de la diminution de la pression exercée par l’utérus sur le diaphragme ;
  • des crampes ou douleurs au niveau des jambes ;
  • et des sécrétions vaginales qui augmentent.

Ces divers symptômes sont donc des indices qui permettent de savoir que le bébé est sur le point de descendre. Une fois qu’il est descendu, le ventre est plus bas et change de forme.

La rupture de la poche des eaux

Si vous sentez qu’un liquide tiède coule le long des jambes, alors vous perdez les eaux. Cela annonce que le travail a commencé et que l’arrivée du bébé est très proche. La rupture de la poche des eaux est due à la descente du bébé dans le bassin.

Au cours de sa descente, certaines membranes de l’utérus se rompent pour le laisser passer. La poche des eaux est une de ces membranes. Elle contient le bébé, le placenta, le cordon ombilical et le liquide amniotique. L’un de ses rôles est de protéger le bébé contre les infections.

Lorsque vous perdez les eaux, l’écoulement peut être franc et donner lieu à une flaque. Dans ce cas, il est préférable de partir à la maternité assez tôt. Mais la rupture de la poche peut aussi se faire plus discrètement. Dans ce cas, c’est une simple fissuration et le liquide ne s’écoule pas en grande quantité.

Aussi, lorsque vous perdez les eaux et ressentez des contractions qui s’intensifient, il faut vous rendre immédiatement à la maternité. S’il n’y a pas de contractions, vous pouvez patienter pendant un certain temps avant de vous rendre à la maternité.

Elle n’est pas à confondre avec les fuites urinaires qu’il est possible d’avoir au cours des dernières semaines de grossesse. Pour les distinguer, il faut savoir que l’odeur du liquide amniotique n’est pas aussi forte que celle de l’urine.

Il est important de préciser que toutes les futures mamans ne perdent pas les eaux. Il ne faut donc pas forcément attendre que cela se produise avant de se rendre à la maternité. Si vous constatez que votre liquide amniotique a une couleur marronne ou verte, il est conseillé de consulter votre sage-femme ou votre gynécologue.

Les poumons légers

Lorsque le bébé descend vers le bassin, la compression des poumons causée par le fond de l’utérus se fait beaucoup moins ressentir. Ainsi, cette pression que vous ressentiez au cours de la grossesse disparaît et vous pourrez alors mieux respirer.

Les contractions


Les contractions permettent de savoir si l’accouchement est imminent ou non. Toutefois, elles peuvent s’avérer trompeuses puisqu’il existe plusieurs types de contractions. C’est pourquoi il faut être capable de les différencier.

D’abord, il faut pouvoir identifier les contractions préparatoires. Elles sont souvent inaperçues. Elles permettent la dilatation de l’utérus et ne sont pas un signe d’accouchement. Ensuite, il existe les contractions de Braxton-Hicks. Elles sont souvent associées au faux travail. Les contractions de Braxton-Hicks sont perçues comme de fausses contractions parce qu’elles interviennent au cours du neuvième mois de grossesse sans annoncer un quelconque accouchement.

Elles sont assez douloureuses, mais disparaissent avec le temps. Elles ne servent qu’à annoncer la venue prochaine des contractions de travail. Enfin, nous retrouvons les contractions de travail. Ce sont celles qui doivent vous interpeller. Lorsqu’elles sont très douloureuses et régulières, elles annoncent le début du travail d’accouchement. Elles entraînent une dilatation progressive du col de l’utérus. Vous ressentirez alors des douleurs au niveau du bas de l’abdomen et du dos.

Pour savoir si elles sont différentes des contractions de Braxton Hicks, il faut vérifier leur régularité. Si vous constatez que les contractions durent plus de quarante secondes et sont espacées de cinq minutes au moins, alors vous devez vous rendre à l’hôpital.

Le premier accouchement peut s’avérer assez long. En effet, entre la première contraction et la phase d’expulsion du bébé, un temps considérable peut s’écouler. On estime à huit ou neuf heures, le temps nécessaire pour mettre un enfant au monde. Par ailleurs, il peut aussi arriver que vous soyez à terme, mais que le bébé ne sorte pas.

Quand c’est le cas, il faut déclencher le travail chez la mère en stimulant les contractions. Si vous êtes dans la phase précoce de l’accouchement et que vous avez des contractions, l’idéal serait d’être plus à l’aise avec elles. Vous pouvez alors rentrer chez vous. En cas de doute, il faut consulter votre sage-femme ou votre gynécologue.  

Les contractions conduisent la future mère vers l’accouchement naturel. Mais en cas de complications ou de souffrance du fœtus, il faut faire une césarienne.

Les pertes vaginales épaisses

Lorsque vous êtes à terme de votre grossesse, les pertes vaginales sont plus régulières et épaisses que durant le reste de la grossesse. Quand cela arrive, il faut savoir que l’accouchement est imminent. En temps normal, ces sécrétions vaginales ont l’apparence du blanc d’œuf cru et laissent une pellicule de couleur blanche lorsqu’elles sèchent. 

La couleur de vos pertes ne doit pas changer. Si vous constatez un changement de couleur et qu’elles contiennent du sang et dégagent une odeur nauséabonde, vous devez alors très vite consulter votre médecin.

La perte du bouchon muqueux

Le bouchon muqueux est une concentration de glaire cervicale. La glaire cervicale est une substance que l’on retrouve à l’entrée du col de l’utérus. Au cours de la grossesse, elle prend de l’épaisseur et forme le bouchon muqueux. Le bouchon muqueux a pour rôle de fermer et de protéger le fœtus contre les maladies.

Lorsque la grossesse est à son terme, le col de l’utérus subit des modifications et s’ouvre. À ce moment, le bouchon muqueux est expulsé et la glaire cervicale se met à couler. Vous pouvez perdre le bouchon muqueux en une seule fois ou de manière graduelle. Sa perte ne fait pas ressentir de douleur et peut passer inaperçue.

Bien qu’elle marque le début de la phase d’accouchement, elle varie d’une femme à l’autre. Chez certaines femmes, elle peut se produire plusieurs jours avant l’accouchement. Chez d’autres, elle peut au contraire se produire la veille.

Lorsque d’autres signes se joignent à l’expulsion du bouchon muqueux, il est conseillé de ne pas s’affoler. Au contraire, il faut commencer à se préparer à l’arrivée du bébé. Si vous le voulez, vous pouvez consulter votre médecin ou votre sage-femme pour avoir plus de conseils.

Le niveau d’énergie

Certaines femmes peuvent ressentir de la fatigue lorsque l’accouchement approche. Cela est causé par des facteurs tels que le sommeil, le gain de poids ou les changements hormonaux. D’autres par contre ont un regain soudain d’énergie au cours des heures ou des jours qui précèdent l’accouchement. Quand c’est le cas, elles s’activent et préparent la maison à l’arrivée du bébé.

Cependant, il est important de se ménager afin de ne pas manquer d’énergie lorsque viendra le moment du vrai travail.

Les maux de dos

À l’approche de l’accouchement, l’utérus se met en mouvement pour se préparer. Cela entraîne chez certaines femmes des douleurs au dos. Cependant, puisque les maux de dos sont assez fréquents au cours d’une grossesse, elles ne correspondent pas nécessairement au début du travail. Mais lorsqu’ils sont couplés à d’autres symptômes, elles peuvent indiquer que l’accouchement est proche.

Des envies régulières d’uriner

Au cours des dernières semaines qui précèdent l’accouchement, le bébé commence à descendre au niveau du bassin. Lorsqu’il descend, il a tendance à s’appuyer sur la vessie. Cela peut entraîner chez la future maman des envies pressantes d’uriner.

Comme c’est le cas de plusieurs autres signes cités plus haut, les fréquentes envies d’uriner ne signifient pas nécessairement que l’enfant va naître. Pour être sûr, il est toujours préférable de se rapprocher d’un professionnel.

Les selles plus fréquentes

Pendant la grossesse, les hormones causent de nombreux changements. Certaines parmi elles interviennent dans le déclenchement du travail. Il s’agit par exemple de l’ocytocine et de la prostaglandine. Cette dernière stimule également l’intestin et provoque un changement de la fréquence des selles. Ainsi, lorsque l’accouchement approche, les futures mères peuvent ressentir le besoin d’aller plus régulièrement aux toilettes.

Les modifications hormonales

Les modifications hormonales font aussi partie de ces signes qui indiquent qu’un accouchement est pour bientôt. Ces changements hormonaux sont causés par la libération de certaines substances. Elles ont pour conséquence des sautes d’humeur durant les derniers jours de la grossesse ou encore les gonflements du ventre et de la poitrine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles