Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

13 remèdes naturels pour soigner les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des pathologies qui se manifestent par la dilatation anormale des veines de la région anale. Connues pour leurs douleurs aiguës, elles engendrent parfois des saignements avec de nombreux désagréments à la clé. Pour remédier à ces conséquences parfois désastreuses, différents traitements sont proposés pour guérir ou soulager les personnes atteintes de cette affection. Parmi ceux-ci, figurent en bonne place les remèdes naturels qui se révèlent de véritables palliatifs pour soigner les hémorroïdes. Pour en savoir davantage sur ces solutions, suivez-nous pour un zoom complet des remèdes naturels qui ont fait leurs preuves dans le traitement de cette pathologie.

No1 : L’huile essentielle de patchouli

Le tout premier remède naturel auquel il vous faut penser pour traiter votre affection, c’est l’huile essentielle de patchouli. Prisée pour ses propriétaires anti-inflammatoires, décongestionnantes et cicatrisantes, elle est recommandée pour le traitement des hémorroïdes.

Pour une cure rapide et efficace, mélanger deux gouttes de cette huile avec du miel. L’ensemble est à consommer en début et en fin de journée, et ce pour un traitement de deux semaines.

Vous pouvez aussi opter pour une application locale de cette huile. Dans ce cas, veillez à remplacer le miel par une huile végétale et le tour est joué. À l’inverse du mélange avec le miel, cette potion exige un traitement de trois semaines.

Gardez toutefois à l’esprit que les traitements à base d’huiles essentielles sont en général proscrits pour :

  • Les enfants ;
  • Les femmes enceintes ;
  • Les personnes souffrant d’asthme ;
  • Et les individus souffrant des pathologies de l’épilepsie.

No2 : L’argile verte

Le second remède auquel il vous faut faire recours si vous souffrez d’hémorroïdes, c’est l’argile verte. En effet, un cataplasme à l’argile verte vous permet de profiter de ses pouvoirs cicatrisants et antibactériens.

L’idéal ici, c’est de réaliser par vous-même le mélange qui vous servira de remède. Et, pour y parvenir, il vous suffit de mélanger votre poudre d’argile avec de l’eau dans un récipient. Procéder de sorte à obtenir un mélange pâteux qui sera facile à étaler. Une fois celui-ci obtenu, le moment est venu de passer à l’action. Portez un gant, et appliquez votre mélange sur la partie atteinte, et laissez reposer une trentaine de minutes.

Ce délai passé, il vous faut rincer l’ensemble avec de l’eau froide. Gardez en tête que pour un traitement réussi, il vous faut répéter ce processus 3 fois dans une journée jusqu’à satisfaction totale.

No3 : L’oignon

L’oignon, voilà l’autre remède naturel efficace pour soigner les maladies hémorroïdales. Particulièrement recherché pour sa capacité de stimulation de la circulation sanguine, il se révèle une excellente alternative dans le traitement de cette affection.

En effet, en stimulant la circulation sanguine, il contribue fortement à baisser la dilatation observée au niveau des vaisseaux de l’anus et du rectum. Voilà pourquoi on l’utilise dans le traitement de cette pathologie.

Pour profiter pleinement de ses vertus, il faut l’utiliser comme un cataplasme à l’instar de l’argile verte. Pour y arriver, faites bouillir un oignon au feu, puis écrasez-le. Vous l’aurez compris, le mélange obtenu est à étaler sur la partie douloureuse en position couchée.

No4 : L’hamamélis

Dans la longue liste des remèdes pour soigner les hémorroïdes, l’hamamélis occupe une place particulière. Cela s’explique notamment par les propriétés astringentes de ses feuilles qui resserrent la paroi des vaisseaux et leur donne du tonus.

Prisée pour ses vertus apaisantes, cette plante arbustive d’Amérique du Nord constitue une aide précieuse dans le soulagement des brûlures et démangeaisons causées par cette affection. C’est donc à juste titre qu’on le recommande dans le traitement de cette pathologie pour une action locale précise et efficace.

La bonne nouvelle, c’est qu’en dépit de son origine, il est facile à retrouver en France. Pour jouir donc de ses vertus, deux utilisations sont préconisées. Vous avez le choix entre la consommation de la tisane à base d’hamamélis ou l’application sur la région anale atteinte. Dans l’un ou l’autre des cas, il vous faut infuser 2 g d’hamamélis pendant une dizaine de minutes pour une tasse d’eau.

Une fois votre infusion obtenue, vous devez maintenant la refroidir avant de passer à l’action. Gardez à l’esprit que si vous optez pour une application, vous devez veiller à ce que votre le contenu de votre tasse soit totalement refroidi.

No5 : Le marron d’Inde

Fruit du marronnier d’Inde, le marron d’Inde présente également des propriétés astringentes recherchées dans le traitement des hémorroïdes. Plusieurs études démontrent d’ailleurs qu’il joue un rôle efficace dans le blocage des enzymes qui provoquent la dilatation des vaisseaux.

Son efficacité d’action est renforcée par les capacités de ses plantes à réduire de façon drastique la perméabilité anormale des capillaires. Il se veut donc le remède idéal pour une efficacité d’action rapide sur les hémorroïdes.

Dans la pratique, il faut enlever le fruit de sa capsule et le briser avant de le sécher. Une fois cette étape franchie, on procède enfin à sa décoction dans de l’alcool pour extraire ses principes actifs.

No6 : Le fragon petit-houx

Très souvent utilisé en combinaison avec le marron d’Inde, le fragon petit-houx est l’autre des recettes efficaces dans le traitement des hémorroïdes. En effet, ses actions anti-inflammatoires doublées de ses propriétés astringentes lui permettent d’augmenter le tonus des tissus veineux.

Outre cet aspect, retenez que ces racines sont particulièrement prisées en raison de ses effets bénéfiques dans le traitement de cette pathologie.

No7 : Le vinaigre de cidre

Si vous recherchez le remède parfait pour traiter les hémorroïdes tout en boostant le transit intestinal, le vinaigre de cidre est ce qu’il vous faut. Ces bienfaits sont en effet énormes sur la santé, et regroupent entre autres :

  • La stimulation du système de protection de l’organisme ;
  • L’amélioration de la circulation du sang dans le corps ;
  • La diminution du taux de cholestérol accumulé dans le sang ;
  • La correction de la défaillance observée au niveau des veines de la région anale ;
  • Etc.

En claire, cette solution représente l’un des remèdes les plus indiqués dans le traitement des affections hémorroïdales. Dans la réalité des faits, il est recommandé d’imbiber du coton avec du vinaigre de cidre pour une application en cas d’hémorroïde externe. Ce traitement doit être répété trois différentes fois dans la même journée pour une satisfaction totale.

Si vous souffrez par contre d’une hémorroïde interne, il vous faudra d’abord imbiber votre coton de ce vinaigre avant de le congeler. Une fois cette étape franchie, introduisez le coton imprégné dans votre anus pour une trentaine de minutes environ. Ces consignes respectées, il ne vous reste plus qu’à admirer le résultat par vous-même.

No8 : La ficaire ou l’herbe aux hémorroïdes

Comme son nom l’indique, la ficaire ou l’herbe aux hémorroïdes est une plante redoutable très appréciée dans le traitement des hémorroïdes. Pour soigner cette pathologie, on fait souvent recours à ces racines sous forme de décoction. Les feuilles sont également recherchées pour leur efficacité d’action.

No9 : Les bains de siège

Les bains de siège, voilà l’autre solution efficace pour soigner les hémorroïdes. Ils représentent en effet, l’alternative rêvée pour :

  • Arrêter les saignements occasionnés par cette pathologie ;
  • Resserrer les tissus dilatés au niveau de la région anale ;
  • Tonifier les veines et vaisseaux situés au niveau des zones affectées ;
  • Etc.

Dans la pratique, différents types de bains sont utilisés pour soigner cette affection. Vous avez donc le choix entre un bain chaud ou celui froid. Vous pouvez aussi opter pour un bain à base de plantes infusées.

Si vous souffrez d’une hémorroïde externe par exemple, l’idéal serait d’opter pour un bain de siège chaud-froid. Ainsi, vous pourrez agir efficacement sur les parois des tissus dilatés au niveau de la zone affectée.

Pour réussir ce pari, notre conseil c’est de disposer deux récipients préparés à cet effet. Il vous faut ensuite réserver votre salle de bain pour votre séance de traitement.

Une fois ces préalables établis :

  • Nettoyez-vous correctement de sorte à dégager votre anus de tout déchet ;
  • Disposer vos récipients dans la salle de bains en les remplissant respectivement d’eau tiède (36oC), et froide ;
  • Pendant environ une minute, asseyez-vous dans le récipient d’eau tiède de sorte à y exposer la partie concernée ;
  • Revenez au récipient contenant de l’eau froide et passez-y 30 secondes ;
  • Repassez enfin au bocal contenant de l’eau tiède sans attendre ;
  • Répétez le processus 3 fois avant d’arrêter ;
  • Gardez en tête que ce traitement est à reproduire matin, midi et soir.

Retenez à toutes fins utiles que la même procédure est à suivre si vous optez pour les bains à base de plantes infusées. Pour y arriver, il vous suffira d’opter pour des plantes astringentes à l’instar de l’hamamélis précédemment cité.

No10 : L’aromathérapie

En règle générale, les huiles essentielles sont recommandées pour le traitement des hémorroïdes. Ceci tient notamment du fait de leur efficacité d’action sur cette affection.

Outre donc l’huile de patchouli mentionné plus haut, vous pouvez aussi avoir recours :

  • À la menthe poivrée pour ses effets antalgiques et vasoconstricteurs ;
  • Au cyprès pour son action spéciale sur les veines de l’anus et du rectum ;
  • Au pistachier lentisque pour ses effets anti-inflammatoires ;
  • Etc.

Comme vous l’aurez deviné, ces différentes huiles sont bénéfiques dans le traitement de cette maladie. Pour profiter de leurs actions, il suffit de les appliquer localement deux à trois fois par jour en se protégeant le doigt. Il est conseillé également de procéder à des mélanges d’huiles pour une action plus rapide.

No11 : Les plantes dépuratives

Si vous souffrez d’hémorroïdes, et que celles-ci sont accompagnées de constipation, les plantes dépuratives représentent votre meilleure alternative. Appréciées pour leurs rôles dans la décongestion pour les personnes souffrant de troubles hépatiques, elles contribuent aussi à favoriser le transit intestinal.

Pour votre traitement, vous pouvez utiliser la racine de pissenlit ou celle de la patience crépue. Les deux sont en effet conseillées en raison de leurs vertus. Si les premières sont prises sous forme de décoction, il est conseillé d’utiliser les deuxièmes sous forme de teinture.

No12 : Une alimentation riche en fibre

On ne le répétera jamais assez, le remède des remèdes pour prévenir et soigner les maladies, c’est une alimentation riche et équilibrée. Dans le cas d’espèce, il est inévitable d’adopter une alimentation riche en fibre. Ainsi, vous éviterez les gros efforts de pousse qui contribuent à dilater davantage les veines de la région anale.

L’autre bonne nouvelle, c’est que vous pouvez retrouver les fibres un peu partout. Il vous suffit donc d’opérer votre choix dans la large gamme de produits disponibles sur le marché.

No13 : Une activité physique régulière

On n’en parle pas assez, mais les pratiques sportives représentent un excellent palliatif pour traiter les hémorroïdes. Dans les faits, elles favorisent à l’instar d’une alimentation équilibrée le transit intestinal. Et, ce n’est pas tout ! Elles génèrent en plus une bonne circulation sanguine tout en éliminant les facteurs favorisant les maladies hémorroïdales comme la constipation.

L’astuce ici, c’est d’éviter les pratiques sportives qui exercent une forte pression sur votre région anale.

Vous aimerez aussi :

Related Articles