Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Constipation: quelques astuces naturelles pour se soigner

Qu’elles soient chroniques ou épisodiques, les constipations affectent de nombreux individus, en particulier les personnes âgées et les femmes. À moins qu’elles découlent d’un véritable problème médical, elles sont habituellement liées à de mauvaises habitudes alimentaires. Les constipations sont extrêmement gênantes et peuvent engendrer d’importantes douleurs. Heureusement, elles sont remédiables. En effet, il existe de nombreuses astuces naturelles qui permettent de les traiter. Voici quelques astuces naturelles, pour traiter naturellement les constipations.

Les graines de sésame

Les graines de sésame sont efficaces contre les constipations. En effet, elles possèdent des propriétés qui leur permettent d’assurer cette fonction. Pour venir à bout des constipations, il est possible d’utiliser les graines de sésame de différentes manières.

En premier lieu, elles peuvent être utilisées sous forme d’huile. L’huile des graines de sésame permet de rendre humide les intestins. Ce qui peut d’ailleurs être d’une grande utilité, si le patient est constipé par des selles trop sèches.

À défaut de l’huile de sésame, les graines de sésame peuvent être directement consommées. On peut les ajouter à des salades par exemple. Enfin, le patient peut écraser ces graines et les saupoudrer sur les aliments.

La mélasse

Riche en magnésium et en vitamines, la mélasse peut aider à atténuer les constipations.  De nombreuses études ont été menées pour tester son efficacité contre les constipations pédiatriques. Les résultats de ces études ont révélé qu’elle avait un effet anticonstipation. Pour une utilisation efficace contre les constipations, le patient doit absorber une cuillère à soupe de mélasse noire. Celle-ci doit être effectuée la nuit, avant le coucher.

Les fibres

Les fibres jouent un rôle incroyable dans le traitement des constipations. Elles facilitent le transit intestinal. En outre, consommer des fibres alimentaires est un moyen d’ajouter du volume aux selles. Ainsi, les muscles du tractus gastrointestinal auront plus de prise et pourront faire évoluer le bol alimentaire.

De nombreuses sources préconisent une consommation moyenne de 30 grammes de fibres alimentaires par jour, afin d’avoir des selles régulières. Il existe de nombreux aliments riches en fibres. Parmi ceux-ci, on peut citer :

  • Les fruits frais ;
  • Les amandes ;
  • L’orge ;
  • Les fruits secs ;
  • Les lentilles ;
  • Les céréales au son.

En outre, on peut ajouter les haricots et les flocons d’avoine. Toutefois, l’apport en fibres alimentaires du patient doit être proportionnel à sa consommation d’eau. Ainsi, ses selles seront plus molles et donc plus faciles à évacuer.

Thé au gingembre ou à la menthe

Le gingembre et la menthe sont couramment utilisés en cas de problèmes digestifs. La menthe renferme du menthol. C’est sans doute son principal composant. Le menthol a des propriétés antispasmodiques. Ce sont elles qui permettent à la menthe de détendre les muscles du tube digestif.

Quant au gingembre, il permettrait une accélération de la digestion. C’est une plante originaire d’Asie, très utilisée en cuisine. Pour traiter les constipations avec le gingembre, il est conseillé d’en faire une infusion. Cette dernière consiste à introduire du gingembre dans de l’eau bouillante et à laisser infuser pendant 10 minutes. Une fois prête, le patient pourra se servir. Cette boisson va stimuler la digestion et atténuer les constipations.  

Les bons gras

Les bons gras désignent les graisses insaturées. Ils sont aussi reconnus sous le nom d’acides gras. Comme sources de bons gras, on peut citer :

  • Les avocats ;
  • Les noix ;
  • L’huile végétale ;
  • Le tofu ;
  • Les poissons gras.

Ces aliments permettent de lubrifier l’intestin et, de ce fait, de soulager les constipations.

L’eau citronnée

Elle contient de l’acide citrique. C’est ce dernier qui lui permet de stimuler la digestion et d’évacuer les toxines de l’organisme à travers un soulagement de la constipation. Préparer un jus de citron est très simple. Il suffit de couper un citron et de le presser dans de l’eau potable. Le patient peut boire cette boisson tous les matins, jusqu’à disparition totale des épisodes de constipation.

Les raisins secs

Les raisins secs sont sources de fibres. Ils contiennent aussi de l’acide tartrique. Ce dernier a un effet laxatif. D’après certaines sources, avoir une consommation journalière de 125 grammes de raisins secs accélérerait deux fois plus vite la digestion. Les raisins secs peuvent être associés au yoghourt, pour plus d’efficacité.

Les pruneaux

Tout comme les raisins, les pruneaux sont sources de fibres. On peut donc les utiliser pour traiter les constipations. Les pruneaux stimulent les contractions intestinales et rendent plus facile l’évacuation des selles.

L’huile de ricin

L’utilisation de l’huile de ricin pour traiter les constipations est un remède naturel ancien. Cette huile est utilisée comme laxatif. Pour bénéficier de ses propriétés, il est conseillé d’en absorber une cuillère à café, à jeun, de préférence le matin.

Les exercices physiques

Faire du sport est un excellent moyen d’accélérer le transit intestinal. Très souvent, après le repas, il est conseillé de marcher pour faciliter la digestion. Celle-ci peut durer approximativement 15 minutes. Les exercices physiques peuvent ainsi être pratiqués pour traiter les constipations.

Le son d’avoine

Le son d’avoine représente l’enveloppe du grain d’avoine. Riche en fibres solubles, le son d’avoine contribue à une accélération du transit intestinal. En outre, il permet une stimulation des contractions intestinales ainsi qu’une augmentation du volume du bol alimentaire. Le son d’avoine est également composé de fibres insolubles, lesquelles sont agressives pour l’intestin.

Le plus souvent, le son d’avoine est disponible dans les supermarchés et les boutiques bios. Pour un traitement efficace des constipations, il est recommandé de consommer une cuillère à soupe de son d’avoine. Cette dose doit être journalière.

Par ailleurs, le traitement doit s’étendre sur une dizaine de jours au maximum, afin d’éviter une irritation de l’intestin. Excéder ce délai peut aussi exposer le patient à des douleurs abdominales. Ce traitement est proscrit aux enfants.

L’automassage du ventre

Lorsque les constipations sont à un stade modéré (faible fréquence des selles), le patient peut opter pour un automassage du ventre. Les enfants peuvent bénéficier de cette forme de prise en charge. On peut utiliser l’automassage en complément des autres formes de traitement. Sa finalité est de parvenir à expulser les aliments, en relançant les mouvements de l’intestin.

L’automassage doit être réalisé deux fois par jour, sur une durée maximale de cinq minutes. En se massant, le patient doit exercer une pression de plus en plus ferme autour de son nombril, en formant un mouvement circulaire. Pour ce faire, il doit se servir des paumes de ses mains. Il est préférable que le patient soit allongé sur le dos pour effectuer le massage.

Les probiotiques

À partir du moment où les constipations sont accompagnées de ballonnements et de digestion difficile, le patient peut faire recours à l’utilisation des probiotiques. C’est une bonne astuce, surtout en cas de syndrome de l’intestin irritable.

Les probiotiques ont un effet positif sur les fonctions intestinales. En effet, ils permettent :

  • Un rééquilibrage de la flore intestinale ;
  • Une augmentation des bons gaz ;
  • Une hausse du volume du microbiote ;
  • Une hausse du volume et de la fréquence des selles.

Le choix des probiotiques doit respecter un certain nombre de critères. En premier lieu, ils ne doivent pas contenir plus de trois souches. Ils doivent également avoir une concentration maximale de dix milliards de ferments, par unité de prise. Les espèces de probiotiques les plus recommandées sont les Lactobacillus et les Bifidobactérium.

L’eau

L’eau est probablement le meilleur allié pour venir à bout des constipations. À cet effet, il est conseillé d’avoir une consommation journalière de 1,5 litre d’eau (hors exercice physique). Le patient doit privilégier les eaux riches en minéraux, particulièrement le magnésium.

Le jus d’agrume

Le jus d’agrume est un puissant laxatif naturel. Il est très efficace pour le transit intestinal. Pour traiter les constipations, le patient doit absorber un verre de jus d’agrume, à jeun. Celle-ci doit être faite de préférence le matin. Il doit suivre ce traitement jusqu’à disparition totale des épisodes de constipation.

Le respect de quelques règles hygiéno-diététiques

En cas de constipation, il existe quelques règles hygiénodiététiques que le patient peut suivre. En premier lieu, il doit prendre le temps nécessaire pour se rendre aux toilettes. En effet, une évacuation normale des selles nécessite que les différents muscles soient détendus, pour un meilleur fonctionnement. Il est donc conseillé de se relaxer au WC, en s’installant confortablement.

En second lieu, le patient doit se rendre aux toilettes à des heures régulières. En effet, il est préférable d’aller aux toilettes à la même heure. C’est en quelque sorte une manière d’éduquer les muscles et l’intestin à régulièrement faire leur travail.

Enfin, il est conseillé de ne pas se retenir en cas de constipation. Pour diverses raisons, certains patients refusent de répondre aux exigences de leur organisme, en se retenant d’aller aux toilettes. Un tel comportement n’est pas de nature à favoriser la disparition des constipations.

La bourdaine

Il s’agit d’une plante que l’on retrouve fréquemment dans les forêts humides de l’Europe. Cependant, ce n’est pas la bourdaine elle-même, qui est utilisée pour combattre les constipations, mais plutôt son écorce. Cette dernière stimule les tissus musculaires intestinaux, favorisant ainsi l’arrivée des selles dans le côlon. En outre, elle permet une hydratation des selles asséchées au niveau du côlon, facilitant ainsi leur expulsion.

Pour utiliser efficacement l’écorce de la bourdaine, il est recommandé d’en faire une infusion. Pour concocter cette dernière, il faudra juste introduire des racines de bourdaine dans de l’eau portée à l’ébullition. Le temps d’infusion nécessaire est d’au moins dix minutes. Après ce délai, le patient doit laisser cette infusion hors feu, pendant deux heures. Ce n’est qu’une fois les deux heures écoulées, qu’il pourra se servir. Le patient doit absorber cette boisson avant chaque repas.

Le remède naturel à l’écorce de bourdaine est contre-indiqué chez les enfants. Par contre, les adultes doivent suivre ce traitement sur une dizaine de jours. Toutefois, la bourdaine est composée de principes actifs qui, mal dosés, peuvent avoir des effets indésirables sur l’organisme du patient. Il est donc recommandé de l’utiliser avec la plus grande prudence.

Le séné

Le séné est une plante originaire d’Asie. Il permet un dynamisme des mouvements péristaltiques et une accélération du transit intestinal. Le séné peut être utilisé pour soigner les constipations. Il permet d’hydrater les selles et facilite leur évacuation.

Pour tirer profit de cette plante, il est recommandé de la consommer sous forme de tisane. Pour une telle préparation, il faut de l’eau et des fruits de séné. Une fois les ingrédients rassemblés, il faudra faire bouillir l’eau et y introduire les fruits de séné. La préparation doit rester au feu pendant une dizaine de minutes. Après ce délai, le patient pourra être en mesure de se servir. Mais, il faudra filtrer la boisson avant.

Étant donné qu’elle fait effet dix heures après son absorption, il est recommandé d’ingérer cette tisane le soir. Ce traitement doit s’étendre sur dix jours au maximum. Par ailleurs, il n’est pas conseillé aux enfants.

À défaut de la tisane, il est possible de consommer la plante de séné sous forme de gélules de poudre. Cette dernière est obtenue à travers une conservation de l’ensemble des principes actifs de la feuille : on parle de cryobroyage.

Les graines de lin

À l’instar de leurs multiples bienfaits (baisse du taux de cholestérol, soulagement des symptômes de la ménopause), les graines de lin peuvent être utilisées pour venir à bout des constipations. En effet, elles permettent une stimulation du transit intestinal et une hydratation des selles. Par conséquent, elles rendent plus facile l’expulsion des matières fécales.

Pour utiliser les graines de lin, il est recommandé de les faire moudre et de les absorber avec de l’eau. Ce traitement doit être effectué trois fois par jour, jusqu’à guérison complète du patient.

La rhubarbe

La rhubarbe intervient dans le fonctionnement normal de l’estomac. Cette plante rend plus facile le transit intestinal. Elle possède, en effet, un pouvoir laxatif. La meilleure manière d’utiliser cette plante contre les constipations est d’en faire une tisane.

Les ingrédients essentiels sont l’eau et les racines séchées de rhubarbe. En premier lieu, il faudra porter l’eau à l’ébullition. Ensuite, les racines séchées de rhubarbe doivent être introduites dans l’eau bouillante. La solution doit rester sous un feu doux, pendant une quinzaine de minutes. Enfin, le patient pourra se servir et absorber cette tisane, de préférence le soir.

L’aloès

L’aloès est une plante aux multiples vertus thérapeutiques. L’une d’entre elles est qu’elle permet de traiter les constipations. Cela est probablement dû à ses propriétés laxatives et émollientes. Il est possible de l’utiliser sous forme de gel. Par ailleurs, l’aloès doit être utilisé prudemment.

L’ispaghul

Originaire du Moyen-Orient, l’ispaghul est une plante qui favorise une régulation du transit intestinal. Dans ce cas précis, ce n’est pas la plante d’ispaghul qui est utilisée, mais plutôt les graines. Ces dernières absorbent les fluides se trouvant au niveau de la paroi intestinale. En outre, elles facilitent les mouvements intestinaux et permettent une expulsion définitive des selles.

La posologie quotidienne recommandée est de 5 cuillères à soupe. Cependant, l’apport journalier en eau doit être également élevé. Ce type de traitement n’est pas conseillé aux asthmatiques.

Le fenugrec

Cette plante possède des graines, dont les actions sont similaires à celles des graines d’ispaghul. On peut donc les utiliser pour venir à bout des constipations. La prise quotidienne conseillée est de deux cuillères à café. Par ailleurs, les graines du fenugrec doivent être utilisées modérément, au risque d’exposer le patient à des troubles au niveau de l’abdomen.

Vous aimerez aussi :

Related Articles