Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

5 méthodes de contraception naturelle

Désireuses de se tourner vers des solutions contraceptives plus simples, les femmes s’orientent désormais vers les méthodes naturelles. Certaines d’entre elles ne souhaitent pas utiliser des moyens contraceptifs à base d’hormones. D’autres par contre, n’apprécient pas le fait d’avoir un corps étranger dans leur corps. Par conséquent, la contraception naturelle semble être la meilleure solution. Qu’en est-il de ces méthodes de contraception ? Quels sont les moyens disponibles ? Existe-t-il des risques ? Retrouvez les réponses ci-après.

Le coït interrompu

Cette méthode de contraception naturelle concerne uniquement l’homme. Ainsi, comme son nom l’indique, cette technique implique que l’homme se retire du vagin de son partenaire bien avant son éjaculation. Cette dernière doit donc se dérouler uniquement en dehors du vagin. Ainsi, pour réduire les risques de grossesse, l’homme ne doit pas éjaculer à l’entrée de celui-ci.

Son efficacité 

Même si le retrait est assez simple à pratiquer, son efficacité reste cependant modérée. En effet, la présence de spermatozoïdes dans le liquide séminal peut être à l’origine de certaines grossesses. En plus, cette technique requiert que l’homme soit capable d’identifier les éventuels signes de son corps avant un orgasme.

Ses limites

La méthode de retrait vous expose à 20 % de chance d’être enceinte. À part cela, elle ne vous protège pas des éventuelles infections sexuellement transmissibles. Cette contraception naturelle n’est donc pas recommandée.

La courbe de température

Cette contraception consiste à noter la température corporelle, tous les matins à la même heure. Le but étant alors de déterminer la période d’ovulation. Cette dernière se caractérise par une légère hausse de 0,2 à 0,4 °C de la température du corps de la femme.

Son efficacité

La femme peut identifier sa période d’ovulation et planifier ainsi des rapports sexuels non protégés. Les risques de grossesses sont alors moindres durant les 3 jours après la hausse de la température. Néanmoins, l’efficacité de cette méthode reste aléatoire.

Ses limites

Différents facteurs comme de la fièvre ou un rhume peuvent influencer une hausse de la température corporelle. À part cela, avec une durée de vie de 5 jours, le spermatozoïde rend toujours la fécondation possible.

La méthode Ogino

Également appelée méthode du calendrier, la méthode Ogino est établie selon le calcul des jours fertiles et infertiles.

Cette technique contraceptive consiste alors à calculer les cycles précédents afin d’y déterminer la période d’ovulation.

Pour cela, l’étude doit être effectuée sur au moins 8 mois.

Son efficacité

La fiabilité de la technique du calendrier n’est pas très grande. En effet, même si les dates sont respectées scrupuleusement, il y a toujours une forte probabilité de tomber enceinte.

Ses limites

La méthode Ogino présente plus de risques pour les femmes qui n’ont pas un cycle menstruel régulier. À part cela, cette technique implique également une longue période d’abstinence chaque mois. Cette dernière peut être contraignante pour le couple.

La méthode Billings

Établie dans les années 70 par deux médecins australiens, la méthode Billings se repose sur une analyse de la glaire cervicale tout au long du cycle féminin. En effet, cette dernière change effectivement de consistance au fur et à mesure que la période d’ovulation se rapproche.

Son efficacité

Il est indispensable de bien connaître son corps afin d’assurer l’efficacité de cette méthode. En effet, elle implique le fait d’examiner sa glaire de manière quotidienne en insérant le doigt dans le vagin. Ainsi, une glaire crémeuse empêche le passage des spermatozoïdes tandis qu’une glaire claire signifie que la femme est en période d’ovulation.

Ses limites

Certains éléments peuvent influencer la texture de la glaire et fausser ainsi son analyse. Ce sont :

  • Les cas d’infections vaginales
  • La présence de sperme dans le vagin
  • L’excitation sexuelle

La méthode MAMA

Popularisée en 1995, la Méthode de l’Allaitement Maternel et de l’Aménorrhée ou MAMA a été lancée par l’OMS, le FHI et l’UNICEF. Elle consiste en l’infertilité lactationnelle et peut être appliquée pendant 6 mois après la naissance de bébé.

Son efficacité

Ce moyen de contraception présente une efficacité allant jusqu’à 99 % à condition de respecter certains paramètres. Ainsi, la femme ne doit pas avoir eu de retour de couches, et elle doit également allaiter exclusivement à la demande.

Ses limites

Même si cette contraception naturelle démontre une bonne efficacité, elle présente tout de même certains risques chez les femmes qui n’allaitent pas fréquemment. En effet, cette dernière doit nourrir son bébé au sein au moins 5 fois par jour pour éviter la fécondation.

À travers ces quelques choix, chacun peut alors opter pour le moyen de contraception qui lui convient. Il faut souligner cependant qu’avec les méthodes naturelles, il est très important de bien connaître son corps. En effet, chaque méthode préconisée implique le fait de devoir noter différents paramètres et changements de votre corps. Cela détermine entre autres l’efficacité de la contraception naturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles