Global Statistics

All countries
597,482,200
Confirmed
Updated on August 17, 2022 9:43 pm
All countries
553,612,224
Recovered
Updated on August 17, 2022 9:43 pm
All countries
6,460,986
Deaths
Updated on August 17, 2022 9:43 pm

À quoi sert une biopsie ?

La biopsie est un examen généralement prescrit par les médecins après une IRM ou une radiographie infructueuse. En effet, certains lésions ou symptômes laissent suggérer un potentiel cancer. Pour en finir définitivement avec les hypothèses et asseoir un diagnostic concret et fiable, il faut souvent recourir à une biopsie. À quoi sert exactement cet examen ? Comme se déroule-t-il ?

La biopsie : qu’est-ce que c’est ?

Une biopsie est un examen qui consiste à prélever des tissus d’un organe afin de l’étudier. Elle est différente d’une cytologie, qui est plutôt un prélèvement de cellules.

La biopsie a plusieurs objectifs. Elle permet d’étudier avec une plus grande précision les tissus prélevés, afin de confirmer ou infirmer un diagnostic. Pour certains patients, les médecins peuvent demander des biopsies à répétition afin de surveiller aussi bien l’évolution d’une maladie que ses réactions face à un traitement.

Déroulement d’une biopsie

Contrairement à d’autres examens, les biopsies ne nécessitent pas d’organisation particulière. Cependant, le médecin procède toujours à des examens physiques et à des interrogatoires sur de potentiels antécédents médicaux. Les personnes sujettes au stress et à l’anxiété peuvent également avoir besoin d’une préparation psychologique. Celle-ci est également importante, lorsque la biopsie concerne des enfants.

Pour réaliser une biopsie, une asepsie rigoureuse est nécessaire. C’est la raison pour laquelle un champ stérile est systématiquement mis en place. Par ailleurs, les biopsies se font sous anesthésie. Celle-ci peut être locale ou générale, en fonction de l’emplacement du prélèvement, de la méthode de biopsie utilisée, etc.

Les méthodes pour pratiquer une biopsie

Il existe en effet plusieurs techniques pour pratiquer une biopsie : la méthode transcutanée, la biopsie endoscopique et la biopsie chirurgicale.

La biopsie transcutanée

La biopsie transcutanée est effectuée grâce à un trocart. Pour ce type d’intervention, le spécialiste s’aide généralement d’un scanner. La biopsie transcutanée peut être utilisée sur le rein, le poumon, la prostate, etc.

La biopsie endoscopique

Comme son nom l’indique, le principal instrument utilisé pour une biopsie endoscopique est l’endoscope. En fonction de l’organe à diagnostic, l’appareil peut être introduit de manière naturelle dans le corps, ou par une incision cutanée. L’endoscope est équipé d’un système optique, d’une sonde et d’une pince à biopsie.

La biopsie chirurgicale

Une biopsie chirurgicale s’effectue au cours d’une vraie opération chirurgicale. Ce type de biopsie est surtout recommandé, lorsque ni la biopsie transcutanée ni la biopsie endoscopique ne peuvent permettre d’atteindre l’organe ou le tissu ciblé.

Une biopsie chirurgicale peut nécessiter une biopsie extemporanée ou une biopsie-exérèse. Dans le premier cas, les résultats sont immédiatement disponibles, puisque les analyses et l’intervention chirurgicale s’effectuent simultanément.

La particularité de la biopsie chirurgicale est qu’elle peut également avoir une portée thérapeutique. C’est à cela que sert la biopsie-exérèse. En effet, au cours de cette intervention, le médecin ne se contente pas de prélever des tissus. Il retire entièrement la lésion. Il faut toutefois rappeler que cette opération ne peut être réalisée que lorsque la gravité de la lésion n’est pas importante.

Les résultats d’une biopsie

De manière générale, les tissus prélevés sont introduits dans un liquide fixateur, avant d’être envoyés en laboratoire pour analyse. Quant aux résultats, ils sont disponibles sous une dizaine de jours en moyenne.

Les résultats d’une biopsie sont utilisés pour le diagnostic d’une maladie en rapport avec l’organe sur lequel le tissu a été prélevé. À partir de ces mêmes résultats, le médecin peut aussi se faire une idée précise de l’évolution de la maladie diagnostiquée. Si les cellules observées en laboratoire sont cancéreuses, le médecin peut demander d’autres examens complémentaires.

Les différents organes concernés par les biopsies

Tous les organes peuvent faire l’objet d’une biopsie. Voici quelques-uns des organes pour lesquels cet examen est régulièrement effectué.

Le rein

Une biopsie du rein est souvent nécessaire pour diagnostiquer une maladie du rein et envisager un traitement. Si la technique utilisée pour la biopsie rénale est la biopsie transcutanée, il faut se préparer à une journée complète d’hospitalisation.

Le foie

Les indications pour une biopsie hépatique sont, soit un diagnostic relatif à une maladie chronique du foie ou une lésion cancéreuse. On peut également demander des biopsies du foie, pour suivre l’évolution de l’état d’une personne ayant subi une greffe du foie.

Le cerveau

Une biopsie cérébrale a pour objectif de diagnostiquer une tumeur au cerveau. Cette intervention n’est donc pas nécessaire lorsqu’il s’agit d’une infection ou d’une inflammation.

Le poumon

En cas de soupçons concernant des inflammations, des lésions cancéreuses ou une maladie grave telle que la tuberculose, il peut être nécessaire de pratiquer une biopsie du poumon. Plusieurs méthodes de biopsies peuvent être utilisées dans ce cas, avec notamment l’utilisation d’une échographie.

Le trophoblaste

La biopsie du trophoblaste est réalisée en prenant en compte des tissus du fœtus. Le trophoblaste est l’appellation du placenta durant les 3 premiers mois de la grossesse. La biopsie du trophoblaste est recommandée lorsque les médecins soupçonnent une ou plusieurs anomalies menaçant la mère et le fœtus.

Le col de l’utérus

La biopsie du col de l’utérus est généralement réalisée au cours d’une colposcopie. C’est un examen qui a pour objectif de faire un dépistage du cancer du col de l’utérus. La biopsie du col de l’utérus permet de détecter les cellules cancéreuses, les cellules précancéreuses, ainsi que la présence potentielle d’un papillomavirus humain.

Biopsie cutanée – © Crédit : informationhospitaliere.com
Biopsie cutanée – © Crédit : informationhospitaliere.com

Ce ne sont pas les seules biopsies qu’il est possible de pratiquer, puisqu’au besoin, vous pouvez également être amené à subir une biopsie mammaire, une biopsie de l’endomètre, du colon, de la peau, etc.

Vous aimerez aussi :

Related Articles