Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Acide hyaluronique : rôle, utilisations et effets secondaires

L’acide hyaluronique est une molécule très importante pour la santé de la peau. Produit de façon naturelle par le corps, mais aussi de manière synthétique, il est notamment utilisé en médecine et en esthétique. L’acide hyaluronique assure non seulement une hydratation de la peau, mais également un ralentissement du vieillissement. Cet acide est utilisé dans la fabrication de nombreuses crèmes de jour. Quels sont les éléments chimiques qui composent l’acide hyaluronique ? Comment réduit-il l’apparition des rides sur la peau ? Quelles sont les sources d’acide hyaluronique ? Que peut-on dire des effets secondaires inhérents à l’utilisation de cet acide ?

L’acide hyaluronique : qu’est-ce que c’est ?

L’acide hyaluronique est une substance produite de façon naturelle par le corps humain et qui se retrouve essentiellement au niveau des articulations. Elle présente de nombreuses propriétés, surtout en ce qui concerne l’élasticité et l’hydratation de la peau. D’ailleurs, l’acide hyaluronique constitue un élément fondamental en chirurgie esthétique.

Bien que tous les types de peau adhèrent bien à l’acide hyaluronique, il peut parfois arriver que ce dernier provoque des allergies chez certaines personnes. Des réactions inflammatoires aux démangeaisons en passant par les œdèmes et les rougeurs, les effets secondaires de l’acide hyaluronique sont non négligeables.

L’acide hyaluronique a été découvert pour la première fois en 1934 dans l’humeur vitrée de l’œil de bœuf. Les premières recherches sur cet acide ont permis de comprendre qu’il est une association d’un amino glycane et d’un acide uronique. L’acide hyaluronique assure notamment une fraîcheur du teint ainsi qu’un rebondi de la peau. Malheureusement, sa production naturelle par le corps baisse d’année en année. Des formules synthétisées ont donc été mises au point pour réaliser des traitements esthétiques qui compenseront l’effet de l’acide hyaluronique naturel.

Par ailleurs, l’acide hyaluronique est aussi connu sous le nom d’hyaluronate et est considéré comme une molécule anti-âge. En effet, il est très efficace pour faire disparaître les rides du visage et pour redonner à la peau toute la jeunesse qu’elle semble perdre au fil du temps. Avec les formules synthétisées, l’acide hyaluronique peut être pris de bien des manières : par des suppléments alimentaires, par des injections ou par une application à la manière d’une crème.

Quelle est la structure chimique de l’acide hyaluronique ?

Etymologiquement, le terme “acide hyaluronique » provient du grec “hyalos” qui veut dire vitreux et du terme français “uronique”. Ce nom fait en partie référence à la proportion importante d’acide uronique que contient l’acide hyaluronique et à l’origine (corps vitré de l’œil) de cette substance.

L’acide hyaluronique est avant tout un composé chimique dont la formule brute est

(C14 H21 N O11)n. Avec deux molécules de base que sont le N-acétylglucosamine et l’acide glucuronique, l’acide hyaluronique a une masse molaire de 379,3166 g/mol. Les différents disaccharides de l’acide hyaluronique sont reliés entre eux par des liaisons glycosidiques covalentes simples.

Chimiquement, l’acide hyaluronique est classé dans la catégorie des glycosaminoglycanes, des molécules glucidiques qui contiennent un cément intercellulaire du tissu conjonctif. Ce sont donc de multiples chaînes qui s’entremêlent au sein de la structure de l’acide hyaluronique, pour assurer un maintien de l’élasticité et de l’hydratation de la peau.

Les rôles de l’acide hyaluronique dans l’organisme

Les différents tissus épithéliaux, conjonctifs ou nerveux de l’organisme contiennent de l’acide hyaluronique. Mais, la matrice extracellulaire du derme est la partie du corps qui en contient le plus. Par ailleurs, toutes les molécules d’acide hyaluronique ne sont pas de la même taille. Ainsi, les molécules de la surface de la peau sont les plus grandes, puisqu’elles assurent une hydratation de la peau. Tandis que celles de la base de la peau sont de tailles réduites et hydratent les couches profondes de la peau.

En dehors de l’hydratation de la peau qui est sa fonction principale, l’acide hyaluronique joue plusieurs autres rôles dans l’organisme. Parmi ceux-ci, on peut notamment citer :

  • Une régulation de la cicatrisation ;
  • Une cohésion des différents tissus de l’organisme ;
  • Une reconstruction de la structure de la peau ;
  • Un maintien de l’hydratation de l’œil en cas de sécheresse oculaire ;
  • Une protection des articulations : ici, l’acide hyaluronique contribue à l’élasticité du collagène à travers son effet lubrifiant. Il participe aussi au maintien de la viscosité du liquide synovial.

Par ailleurs, en tant qu’élément du cément intercellulaire, l’acide hyaluronique participe de façon active à la prolifération et à la migration des cellules. Il est aussi important de préciser son influence sur les cellules présentatrices d’antigènes au cours des réactions inflammatoires. Parmi ces cellules, on distingue les macrophages et les cellules dendritiques.

Quelques propriétés médicinales de l’acide hyaluronique

Au-delà de ses atouts esthétiques, l’acide hyaluronique présente aussi de nombreuses propriétés sur le plan médicinal.

Pour commencer, l’acide hyaluronique est un allié incontournable pour la peau, surtout pour sa capacité hydratante. Les injections sont notamment les meilleurs moyens de profiter des avantages de cette substance sur la peau. Mais, pour les personnes qui n’apprécient pas les injections, les compléments alimentaires sont une très bonne alternative.

Le stock d’acide hyaluronique augmente de plus en plus quand on consomme des aliments qui en contiennent. Ce stock sera alors utilisé pour hydrater la peau et réduire au maximum les rides qui apparaissent sur celle-ci, au fur et à mesure que l’âge augmente. Aussi, l’acide hyaluronique agit comme un réparateur de la structure de la peau.

Lorsqu’on ressent des douleurs au niveau des genoux ou des chevilles, on peut opter pour des injections d’acide hyaluronique. En effet, cette molécule est très efficace pour traiter les troubles de l’articulation (comme l’arthrose). Il y arrive notamment en augmentant la viscosité du liquide synovial et en diminuant les douleurs ; ce qui favorise une amélioration du fonctionnement des articulations. L’acide hyaluronique serait même efficace pour traiter la polyarthrite rhumatoïde, puisqu’il est à l’origine de la croissance des chondrocytes, qui sont des cellules du cartilage.

Par ailleurs, l’acide hyaluronique est très efficace contre l’atrophie vulvo-vaginale chez la femme. Pour faire clair, cet acide assure un maintien du niveau d’hydratation dans les zones vaginales. Toutefois, lorsque la femme approche de la ménopause, le taux d’acide hyaluronique dans son corps diminue considérablement. Les rapports sexuels deviennent alors douloureux et des irritations se produisent en permanence au niveau du vagin : c’est l’atrophie vulvo-vaginale. Mais, cette atrophie peut être traitée avec des gels intimes qui contiennent de l’acide hyaluronique. Ces gels doivent être appliqués au moins trois fois par semaine, pendant un ou deux mois.

L’acide hyaluronique présente également d’autres bienfaits thérapeutiques parmi lesquels :

  • Le traitement des aphtes ;
  • L’accélération de la cicatrisation des plates ;
  • La reconstitution rapide des tissus après une intervention chirurgicale ;
  • Un soulagement de la gorge en cas d’extinction de la voix.

Il faut aussi évoquer son importance dans la médecine esthétique, où il est utilisé pour donner plus de volume à certaines parties du corps telles que les mollets, les fesses, les lèvres et les pectoraux.

Quelques aliments contenant de l’acide hyaluronique

L’alimentation constitue une source importante d’acide hyaluronique. Parmi les aliments qui contiennent des quantités importantes de cet acide, on peut évoquer :

  • Les viandes maigres : agneau, veau, canard et dinde ;
  • La gélatine : elle contient non seulement de l’acide hyaluronique, mais est aussi pauvre en calories. La consommation de gélatine facilite le métabolisme et le fonctionnement des articulations. Il est conseillé d’en consommer une portion chaque jour ;
  • L’huile de foie de morue : elle contient aussi de la vitamine A qui, associée à l’acide hyaluronique, prévient le vieillissement de la peau, en augmentant la production de collagène ;
  • Les fruits et légumes : les fruits rouges tels que la fraise, la framboise, la cerise et ceux contenant de la vitamine C à savoir l’orange et le pamplemousse. Pour ce qui concerne les légumes, il faut privilégier ceux qui contiennent du zinc. Il est aussi conseillé de ne pas les manger frits (cela permet de conserver l’ensemble des nutriments).

On peut également citer les herbes aromatiques qui contiennent de l’acide hyaluronique et qui apportent de la douceur aux plats. Au nombre de ces herbes, il y a le romarin, le persil, la coriandre et le basilic, qui permettent de réduire les rides et qui favorisent une récupération du derme.

De manière générale, le corps a besoin de magnésium pour synthétiser de l’acide hyaluronique. Il faut donc consommer des aliments qui en contiennent tels que les bananes, les abricots, la farine de soja, le riz brun, le lait, les amandes, les graines du tournesol et le tofu.

Les effets secondaires de l’acide hyaluronique

Même si cela est plutôt rare, l’acide hyaluronique peut conduire à des effets secondaires plus ou moins graves. L’allergie est le plus courant de ces effets secondaires. Puisque le traitement se fait de manière synthétique, il arrive que le sujet développe des réactions inflammatoires aiguës ou chroniques. Ces allergies peuvent notamment se manifester par une sensibilité de la peau, des démangeaisons, des œdèmes, des rougeurs ou encore des hématomes. Toutefois, ces effets ne sont généralement pas graves et se résorbent au bout de quelque temps.

Lorsqu’il a été administré par des injections, l’acide hyaluronique peut entraîner la formation de petites boules (granulomes) sur la peau, surtout au niveau où a été effectuée l’injection. Ces boules peuvent représenter un réel handicap, puisqu’elles ne disparaissent qu’après des mois ; elles peuvent aussi provoquer des douleurs. Pour ces douleurs, les médecins prescrivent généralement des anti-inflammatoires ou procèdent à un traitement à base de cortisone.

Pour éviter ces effets secondaires, il est important de choisir un médecin professionnel ayant de l’expérience dans les traitements à base d’acide hyaluronique. Il faudra également arrêter la consommation de tabac et d’alcool. Pendant un traitement à base d’acide hyaluronique, il vaut mieux éviter l’aspirine et les médicaments antiinflammatoires. Pour finir, les femmes enceintes et les personnes ayant une maladie auto-immune doivent éviter l’utilisation de l’acide hyaluronique.

Article précédent
Article suivant
Pourquoi choisir une brosse à dents électrique ?

Vous aimerez aussi :

Related Articles