Global Statistics

All countries
623,891,251
Confirmed
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
602,590,214
Recovered
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 2:44 pm

Acné hormonale : comment la reconnaître et la traiter ?

Fréquente durant l’adolescence, l’acné peut également apparaître à n’importe quel âge. On parle alors de l’acné hormonale, une forme tardive qui affecte beaucoup plus les femmes que les hommes. L’acné hormonale n’est pas une maladie grave en tant que telle. Mais, elle peut constituer un véritable point négatif pour l’image et l’état psychologique des victimes. Ces boutons peuvent empiéter sur la qualité de vie de la victime. Quels sont les symptômes de l’acné hormonale ? Quels sont ses principales causes ? Quels sont les traitements efficaces ?

Définition de l’acné hormonale

L’acné hormonale n’est qu’une version tardive de l’acné ordinaire. On parlera donc d’acné hormonale lorsque l’acné apparaît ou réapparaît à l’âge adulte. Cette forme d’acné est essentiellement de type inflammatoire et serait causée par une obstruction d’un pore, due à une surproduction de sébum.

Les femmes sont les plus affectées par l’acné hormonale. Par ailleurs, les hormones produites par l’organisme de la femme, à savoir l’œstrogène, participent à la surproduction de sébum. Le cortisol est également associé à l’acné hormonale. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, le stress peut augmenter le risque de développer des acnés hormonales.

À la différence de l’acné ordinaire, l’acné hormonale apparaît le plus souvent dans le cou, sur les joues et autour de la bouche. Même si les lésions paraissent moins abondantes que dans les cas d’acné ordinaire, les lésions sont très profondes. Il faut aussi préciser que l’acné hormonale laisse très rapidement des cicatrices, parce que la peau mature est très susceptible de générer des marques.

Une grande différence de l’acné hormonale par rapport à l’acné ordinaire est qu’elle peut affecter tous les types de peau. En effet, l’acné ordinaire ne touche généralement que les peaux grasses. Mais, celle hormonale affecte aussi bien les grasses, les sèches et les mixtes. Cela s’explique par la grande diversité des causes de l’acné hormonale, qui peuvent aller de l’hérédité au stress.

Quelles sont les causes de l’acné hormonale ?

L’acné hormonale peut être provoquée par de nombreux facteurs. Cependant, comme son nom peut bien l’indiquer, la survenue de cette acné est liée aux hormones. Chez les hommes, une augmentation du taux de testostérone peut expliquer l’apparition de l’acné hormonale.

L’irrégularité des menstruations peut également être responsable de l’apparition des acnés hormonales chez les femmes. L’organisme se met alors à produire d’importantes quantités de sébum. La conséquence directe est une obstruction des follicules ; ce qui est favorable à l’apparition des boutons.

Par ailleurs, les femmes qui souffrent du syndrome des ovaires polykystiques ont de très grandes chances de développer l’acné hormonale. Même si ce syndrome ne conduit pas directement à l’acné, il y contribue fortement. On peut aussi évoquer la consommation de tabac et l’usage des produits cosmétiques inadéquats, qui sont des causes récurrentes de l’acné hormonale.

Parmi les causes les plus inhabituelles des acnés hormonales, figure le stress. En effet, le stress est grandement impliqué dans l’augmentation du taux de cortisol dans l’organisme. Cela conduit à une importante sécrétion d’hormones androgéniques. Minoritairement, la pollution et la mauvaise alimentation peuvent être liées à l’apparition de l’acné hormonale.

Quelques symptômes de l’acné hormonale

Les manifestations d’une acné hormonale peuvent varier selon l’état de santé général du patient.

Le plus fréquent et surtout le plus évident de ces symptômes est l’apparition de boutons, de points noirs ou de type de lésions sur différentes parties de la peau. Toutes les tranches d’âge sont concernées par ces symptômes, même si une prédominance est remarquée entre 24 et 35 ans. Il est important de préciser que les lésions induites par l’acné hormonale sont très visibles et peuvent occasionner des cicatrices ainsi que des douleurs importantes. Ces lésions sont aussi plus nombreuses que dans le cas d’une acné vulgaire.

Un autre aspect important de l’acné hormonale est le fait que cette dernière ait une certaine résistance face aux remèdes conventionnels utilisés pour les acnés ordinaires. Aussi, l’acné hormonale a beaucoup plus tendance à se développer sur le menton et sur les zones du visage qui sont très proches de la mâchoire.

Chez les femmes, la période des règles est celle durant laquelle l’acné hormonale se fait plus remarquer. Entre la fatigue et les hormones qui sont sécrétées en grande quantité, la peau est mise à rude épreuve. La situation est encore plus grave si les boutons ont commencé à apparaître une semaine avant les règles.

Les types de lésions cutanées causées par l’acné hormonale

La surproduction de sébum est la principale cause de l’apparition de lésions cutanées, en cas d’acné hormonale. Ces lésions se manifestent de diverses manières selon la réaction de l’épiderme. Généralement, on distingue :

  • Le comédon ouvert : il est aussi connu sous le nom de point noir et apparaît lorsque la surface du pore est ouverte. Le sébum des microkystes est alors en contact avec l’oxygène, s’oxyde et devient noir ;
  • La papule : cette lésion est observée lorsque les microkystes se rompent en dessous de la peau. Les bactéries, dont notamment le cutibacterium acnes, se prolifèrent rapidement et conduisent à la formation de boutons rouges sur la peau ;
  • Le microkyste fermé : c’est la plus fréquente des lésions dans laquelle, le pore de la peau reste fermé, sans rougeur, mais avec une petite pointe blanche.

En dehors de ces types de lésions, on peut aussi évoquer le nodule qui est très semblable à un kyste, mais qui ne contient pas de pus. Le nodule est exposé à de nombreuses infections et entraîne des cicatrices sur la peau.

Il existe également un autre type de lésion appelé rosacée, qui est dû à une dilatation des vaisseaux sanguins.

Comment traiter l’acné hormonale ?

Contrairement à l’acné ordinaire, l’acné hormonale doit être traitée de façon intégrale sous la supervision d’un dermatologue. Le traitement peut être topique ou oral. La plupart des produits utilisés dans le traitement contiennent essentiellement de l’acide salicylique, du peroxyde de benzoyle ou encore des antibiotiques. Le principal objectif du traitement de l’acné hormonale est de rétablir un équilibre hormonal.

Découvrez ici quelques solutions à mettre en pratique pour traiter l’acné hormonal.

Opter pour des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont très efficaces pour lutter contre l’acné hormonale. Ces derniers ont des effets adoucissants sur la peau. Il est conseillé de privilégier les compléments qui ne sont pas issus d’animaux et ceux bio.

Par ailleurs, il est toujours préférable de demander conseil à un professionnel avant d’opter pour un complément ou pour un autre.

Définir une routine anti-acné

Lorsqu’on souffre d’acné hormonale, il devient important d’adopter une certaine routine pour l’entretien du corps. Les produits naturels sont fortement recommandés pour nettoyer le corps. La peau doit être nettoyée de façon délicate, sans agression, avec des produits doux et non détergents. Pendant le nettoyage, il faut éviter au maximum de toucher les boutons. Sinon, cela peut créer des plaies qui vont s’infecter rapidement et laisser des cicatrices.

Il faut aussi apporter quelques changements à la manière de se maquiller. Il est vrai que l’acné hormonale n’empêche pas de se maquiller, mais certaines précautions doivent être prises. Par exemple, il ne faudra plus utiliser les poudres. Ces dernières peuvent obstruer les pores. Il faut alors opter pour les crèmes hydratantes

Les huiles essentielles : une autre solution contre l’acné hormonale

Les huiles essentielles sont très efficaces contre les boutons d’acné hormonale. Il suffit généralement d’en appliquer une goutte. Un exemple d’huile essentielle à utiliser est l’huile essentielle de lavande vraie. On la dilue dans une huile végétale avant de l’appliquer.

Il est également possible d’utiliser les hydrolats de lavande ou de romarin, qu’on vaporise sur le visage pour nettoyer la peau.

Il existe aussi des remèdes naturels qui permettent de lutter contre l’acné hormonale. Il s’agit par exemple du calendula, une fleur aux propriétés diverses : anti-infectieuse, cicatrisante, adoucissante et même anti-inflammatoire. En utilisant cette fleur pour se démaquiller le matin et le soir, on peut réduire l’acné. Il est aussi possible de prendre la fleur en tisane, soit avec de la bardane, soit avec de la pensée sauvage.

Par ailleurs, pour nettoyer les pores en profondeur et faire disparaître l’acné, il peut être intéressant de prendre un bain de vapeur avec des feuilles de thym, de romarin, de lavande.

Quelques astuces pour prévenir l’acné hormonale

La manière dont on prend soin du visage et de la peau en général joue un rôle important dans la prévention de l’acné hormonale. Ce nettoyage concerne les crèmes hydratantes utilisées, les démaquillants, le maquillage, etc. Il est très important de bien choisir les produits cosmétiques (de préférence bio) qui ont une action douce sur la peau. Il est d’ailleurs recommandé de demander conseil à un dermatologue.

Chez les femmes, la pilule contraceptive peut s’avérer très efficace contre l’acné hormonale. Cette dernière rééquilibre les taux d’hormone dans l’organisme et réduit le risque d’apparition de cette acné.

Du côté de l’alimentation, le sucre n’est pas à consommer lorsqu’on veut éviter l’acné hormonale. Pour limiter les risques d’apparition de l’acné hormonale, certains aliments peuvent être mis à contribution. Il s’agit :

  • Du lait végétal ;
  • Des aliments riches en zinc tels que le bœuf et les haricots ;
  • Le poisson, le saumon, le thon ;
  • Les fruits et légumes ;
  • Les céréales complètes.

Par contre, la charcuterie et les produits transformés doivent être réduits, car ils favorisent l’apparition de l’acné hormonale.

Vous aimerez aussi :

Related Articles