Global Statistics

All countries
674,537,961
Confirmed
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
627,712,291
Recovered
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
6,756,820
Deaths
Updated on January 28, 2023 4:28 am

Adénomyose : causes, symptômes et traitements

L’adénomyose est une pathologie qui survient lorsque le tissu qui tapisse normalement l’utérus se développe dans la paroi musculaire de celui-ci. Cette affection est assez fréquente et sa découverte peut survenir dans le cas d’un examen de radiologie. L’adénomyose peut également être découverte comme cause de la dysménorrhée. Il faut savoir que les médecins ne sont pas sûrs des causes de cette pathologie, mais elle disparaît généralement après la ménopause. Ainsi, la femme qui rencontre des saignements prolongés, abondants ou des crampes sévères pendant les menstrues doivent impérativement consulter un médecin. De plus, il est recommandé de prendre des renseignements sur les signes et la prise de cette pathologie. Qu’est-ce que l’adénomyose ? Quels sont ses signes et ses symptômes ? Comment est-elle prise en charge ?

L’adénomyose : Définition

L’adénomyose est une forme d’endométriose qui se caractérise par la présence anormale de kystes à l’intérieur de la paroi du muscle de l’utérus. En effet, ces kystes se multiplient de manière isolée, mais couvrent rarement l’ensemble du muscle de la paroi utérine.

Manifestations de l'adénomyose – Crédit : informationhospitaliere.com
Manifestations de l’adénomyose – Crédit : informationhospitaliere.com

Dans d’autres cas, ils deviennent importants et nombreux, ce qui provoque un épaississement et un élargissement de l’utérus. Il existe cinq formes d’adénomyose.

L’adénomyose superficielle

Cette forme d’adénomyose se remarque le plus souvent au début de la maladie. Elle n’est pas trop grave et se limite pour la plupart du temps au niveau des couches superficielles de l’endomètre. Au cours de l’adénomyose superficielle, l’endomètre n’infiltre que le bout de l’utérus.

L’adénomyose profonde

Ce type d’adénomyose s’oppose à l’adénomyose superficielle et se caractérise par une importante infiltration du myomètre. En effet, l’endomètre se développe de façon rapide et envahit les muscles de la paroi de l’utérus. Les symptômes de l’adénomyose profonde sont plus graves que ceux rencontrés dans la forme superficielle.

L’adénomyose focale                

Adénomyose focale – Crédit : informationhospitaliere.com
Adénomyose focale – Crédit : informationhospitaliere.com

L’adénomyose focale est une forme d’adénomyose qui se développe dans une zone précise de l’utérus. Elle se développe lentement et est moins grave que les deux précédentes formes. De plus, elle régresse plus rapidement et ne provoque pratiquement pas de complications.

L’adénomyose diffuse

Adénomyose diffuse – Crédit : informationhospitaliere.com
Adénomyose diffuse – Crédit : informationhospitaliere.com

L’adénomyose diffuse se disperse dans plusieurs zones de l’utérus. C’est la raison pour laquelle, il y a la présence de nombreux foyers disséminés sur l’ensemble du myomètre. Par ailleurs, plus le traitement est absent et plus le nombre de foyers augmente. Cette forme d’adénomyose est la forme clinique la plus grave. Ainsi, il faut faire recours à un médecin spécialiste pour sa prise en charge.

L’adénomyose externe

L’adénomyose externe est la forme d’adénomyose la plus rare. Dans ce cas d’adénomyose, l’endométriose sous-péritonéale profonde se disperse en infiltrant le myomètre. Son traitement est très complexe et peut nécessiter une opération chirurgicale.

Les causes de l’adénomyose

Les causes provoquant l’adénomyose sont nombreuses. En effet, il y a :

L’âge

Il faut savoir que l’incidence de l’adénomyose est plus grave chez les femmes ayant entre 35 et 40 ans. C’est lors de cette intervalle d’âge que les complications graves se manifestent. Toutefois, les raisons pour lesquelles la femme dans cette tranche d’âge est confrontée à ces problèmes ne sont pas élucidés par les médecins.

L’hyperplasie endométriale

De nombreux médecins ont affirmé que les femmes ayant une croissance excessive des cellules de l’endomètre sont plus exposées à l’adénomyose. Cela est dû à une importante exposition aux œstrogènes et au dysfonctionnement de la progestérone. Par ailleurs, l’hyperplasie endométriale est considérée comme une cause principale du cancer du col de l’utérus.

Les anomalies du placenta

De nombreuses études ont prouvé que les femmes qui présentent une anomalie du placenta ont une forte probabilité d’être touchées par l’adénomyose. Ainsi, il est conseillé aux femmes présentant cette affection de consulter un médecin.

Les grossesses multiples

Il faut savoir que les femmes ayant beaucoup de grossesses sont plus confrontées à l’adénomyose. Cela est dû à la transformation de la structure de l’endomètre et du myomètre au cours de la grossesse et de l’accouchement. Outre cela, celles qui ont donné naissance par césarienne sont plus exposées que celles qui ont accouchées naturellement.

Étiologie d’une adénomyose

La principale cause de cette affection est inconnue jusqu’à ce jour. De nombreuses hypothèses ont été formulées dans le but de connaître les facteurs à risque. Ainsi, l’adénomyose serait causée par hyperoestrogénie relative. En effet, cela veut dire que la présence de cette affection est due à une importante production d’œstrogènes à l’intérieur de l’endomètre. Il faut savoir que lorsqu’il y a la synthèse de l’œstrogène dans l’endomètre, ce dernier s’épaissit.

En outre, de nombreux mécanismes sont à l’origine de la forte production de cette hormone. Ceci entraîne le mauvais fonctionnement de l’hypothalamus ou de l’hypophyse.   

Les symptômes de l’adénomyose

L’adénomyose se manifeste par de nombreux signes. En effet, vous avez :

En dehors de toutes ses manifestations, l’adénomyose présente également d’autres symptômes.

Les ménorragies

Les ménorragies font partie des symptômes présents chez la femme touchée par l’adénomyose. Elles se caractérisent par des règles abondantes et extrêmement longues qui peuvent durer en moyenne 7 à 8 jours. Pour être sûr du diagnostic de l’adénomyose, il faut présenter ses différents symptômes au minimum sur trois cycles menstruels.

Les dysménorrhées

Les dysménorrhées se caractérisent par la présence des sensations douloureuses dans la région du pelvis suivies des crampes lors des cycles menstruels. Elles sont présentes au même moment que les règles. Les signes des dysménorrhées s’intensifient le premier jour des cycles menstruels et s’atténuent progressivement les jours suivants. Pour finir, les dysménorrhées sont présentes chez la majorité des femmes atteintes de l’adénomyose.

Les métrorragies

Lors de cette manifestation, il y a l’écoulement du sang à l’intérieur de la cavité utérine. Plus de 30% des femmes touchées par l’adénomyose ensouffrent. Dans la majorité des cas, le flux sanguin observé lors des métrorragies est plus important que celui des cycles menstruels.

Les dyspareunies

Les dyspareunies sont caractérisées par la présence des douleurs au cours des rapports sexuels. En ce qui concerne l’adénomyose, les dyspareunies se manifestent par des sensations douloureuses au niveau du bas ventre. Ce signe concerne la majorité des femmes atteintes de l’adénomyose.

Les problèmes de fertilité

L’absence ou l’irrégularité des cycles menstruels fait partie des symptômes de l’adénomyose. Mais, les femmes touchées par cette manifestation sont minimes. Il est important de savoir que la majorité des femmes prises en charge lors de l’adénomyose ont mené des grossesses à terme.

Les traitements de l’adénomyose

Il existe trois différents traitements pour la prise en charge de l’adénomyose, que sont :

L’hystérectomie

L’hystérectomie fait partie des meilleures méthodes de prise en charge de l’adénomyose. Elle se caractérise par l’ablation chirurgicale de l’utérus. Cette intervention chirurgicale nécessite une collaboration entre les chirurgiens et les réanimateurs. Cela permet d’avoir les meilleurs résultats. L’hystérectomie est associée à un risque très minime de récidive des symptômes cliniques. Par ailleurs, il est déconseillé aux femmes qui désirent tomber enceinte de subir ce type d’intervention chirurgicale.

L’embolisation des artères de la cavité utérine

Ce type de traitement est idéal pour calmer les symptômes provoqués par l’adénomyose. En effet, elle se caractérise par le blocage des artères de l’utérus qui conduisent le sang aux fibromes. Ainsi, il faut introduire des microbilles de gel dans les artères qui irriguent l’utérus. L’embolisation des artères de la cavité utérine n’a aucune incidence sur les fonctions reproductives du sujet.

Par ailleurs, quelques temps après cette intervention chirurgicale, l’intensité de l’écoulement menstruel diminue progressivement. En plus, il y a une régression totale des autres symptômes. Cette prise en charge est donc très efficace et conseillée par les médecins. Cependant, à partir de la 4e ou 5e année qui suit le traitement, il y a la présence de certains signes.

Il est important de savoir que l’embolisation des artères de la cavité utérine est indiquée pour arrêter l’hémorragie lors d’un accouchement.

L’inhibition de l’excitation hormonale des cellules endométriales

Ce traitement est non-conservateur. Autrement dit, il ne conserve pas la fertilité. Par conséquent, l’inhibition de l’excitation hormonale des cellules endométriales est déconseillée aux femmes qui désirent concevoir.

De nombreuses méthodes sont utilisées pour bloquer l’excitation hormonale de ces cellules :

  • Le GnRH + add back therapy est un traitement dont la fonction est de réduire le gonflement de la partie jonctionnelle de la cavité utérine. Cette prise en charge permet de régresser les différents symptômes associés à l’adénomyose ;
  • Le DIU hormonal de type Mirena est également un traitement permettant de réduire l’écoulement du sang et du volume utérin. Il est recommandé au sujet souffrant d’anémie ;
  • L’administration d’un progestatif provoquant l’affaiblissement de l’endomètre.

Pour finir, ces différents traitements sont tous efficaces et constituent une barrière pour l’adénomyose d’évoluer vers des maladies plus graves. Cependant, vous pouvez aussi recourir à la médecine traditionnelle pour soigner efficacement l’adénomyose.

 

 

 

Vous aimerez aussi :

Related Articles