Global Statistics

All countries
618,798,498
Confirmed
Updated on September 22, 2022 12:32 pm
All countries
597,295,940
Recovered
Updated on September 22, 2022 12:32 pm
All countries
6,535,187
Deaths
Updated on September 22, 2022 12:32 pm

Advil : Utilisations, Posologie et Effets indésirables

Connu sous le nom Ibuprofène, Advil est un médicament appartenant à la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Se manifestant à forte dose, il a pour fonction de lutter contre la douleur et de diminuer la fièvre. En effet, l’Ibuprofène est utilisé pour soulager l’arthrite, la pyrexie, la dysménorrhée primaire ainsi que d’autres inflammations, en raison de ses propriétés analgésiques et antipyrétiques. Ce médicament existe sous plusieurs formes et possède un mode d’emploi spécifique. Dans quels cas utiliser Advil ? Comment l’utiliser et quelles sont les précautions à prendre ? Entraîne-t-il des effets secondaires ? Découvrez dans ce billet l’essentiel à savoir sur Advil.

Quel est le mécanisme d’action d’Advil ?

Advil est un AINS, faisant partie du groupe des propioniques et dérivant de l’acide aryl- carboxylique. Ce médicament possède à la fois des propriétés antalgique, antipyrétique, anti-inflammatoire et inhibition des fonctions plaquettaires. Toutes ses propriétés sont en rapport avec une inhibition de la synthèse de la prostaglandine, encore appelée cyclooxygénase (COX).

Cette dernière est un enzyme, qui catalyse la première phase de la production des médiateurs de l’inflammation : thromboxane et prostaglandine. Comme tout autre AINS, l’ibuprofène est donc chargé de limiter l’activation de ces médiateurs grâce à un mécanisme d’inhibition des deux groupes de cyclooxygénase.

Dans quels cas utiliser Advil ?

Advil ou Ibuprofène, est un médicament indiqué chez l’adulte et chez les enfants de plus de douze ans, dans le cadre du traitement :

  • De la fièvre de courte durée et des maux de tête ;
  • Des douleurs dentaires ;
  • Des règles douloureuses ;
  • Des courbatures ;
  • Des arthroses invalidantes ;
  • Des rhumatismes inflammatoires,
  • Des sciatiques et des lombalgies ;
  • Des états grippaux.

Les enfants qui souffrent des maladies infectieuses et contagieuses ainsi que les femmes enceintes (au-delà de six mois), ne peuvent utiliser Advil.

Quelles sont les différentes formes de ce médicament et leurs compositions ?

Advil est conçu sous de nombreuses formes.

Caplets/comprimés dragéifiés

Il est présenté sous forme de comprimé/caplet enrobé de sucre, de couleur brune et est composé de 200 mg d’ibuprofène. Les ingrédients non médicinaux utilisés sont : acide stéarique, amidon prégélatinisé, amidon de maïs, benzoate de sodium, cire de carnauba, cire d’abeille, cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, dioxyde de titane, dioxyde de silicium, gomme-laque, glaçage pharmaceutique, éthoxyéthanol, laurylsulfate de sodium, monoglycérides acétylés, lécithine, oxyde de fer, povidone, parabènes, siméthicone et saccharose.

Gel Caplets

Il se présente sous forme d’une gélule brunâtre, enveloppée de gélatine et contenant 200 mg d’Advil. Les excipients non médicinaux sont : acide stéarique, amidon prégélatinisé, amidon de maïs, dioxyde de titane, dioxyde de silicium, croscarmellose sodique, gélatine, gallate de propyle, glycérine, jaune no 6 AD et C, hypromellose, rouge no 40 AD et C, oxydes de fer, laurylsulfate de sodium, propylèneglycol, triglycérides à chaîne moyenne et triacétine.

Liqui-Gels

C’est une gélule transparente, de couleur verte, enveloppée de gélatine et contenant 200 mg d’Advil. Les ingrédients non médicinaux sont : eau purifiée, dioxyde de titane, gélatine, phtalate d’acétate de polyvinyle, hydroxyde de potassium, propylèneglycol, polyéthylèneglycol, sorbitanne, vert AD et C no 3 et sorbitol.

Advil Douleurs Arthritiques

C’est une gélule, renfermant du liquide, composée de 400 mg d’ibuprofène. Les excipients non médicinaux utilisés sont : gélatine, hydroxyde de potassium, sorbitane, sorbitol, eau purifiée, encre pharmaceutique, polyéthylèneglycol, lécithine (soya) et triglycérides à chaîne moyenne.

Caplets Extra-fort

Chaque caplet est enveloppé d’une pellicule brune et comprend 400 mg d’Advil. Les ingrédients non médicinaux sont: croscarmellose sodique, amidon de maïs, amidon prégélatinisé, lécithine, oxydes de fer, gomme laque, propylèneglycol, hydroxypropylméthylcellulose, dioxyde de silicium, laurylsulfate de sodium, siméthicone, talc, dioxyde de titane et acide stéarique.

Liqui-Gels Extra-Fort

Il est sous forme de gélule ovale et transparente et il contient 400 mg d’ibuprofène. Les ingrédients non médicinaux utilisés sont : oxyde de fer, gélatine, lécithine, hydroxyde de potassium, eau purifiée, sorbitol, sorbitane, propylèneglycol, phtalate d’acétate de polyvinyle, polyéthylèneglycol et triglycérides à chaîne moyenne.

Advil Muscles et Articulations

Chaque comprimé est enveloppé d’une pellicule brune et est composé de 400 mg d’ibuprofène. Les excipients non médicinaux sont: croscarmellose sodique, amidon de maïs, oxydes de fer, gomme-laque pharmaceutique, lécithine, hydroxypropylméthylcellulose, amidon prégélatinisé, polyéthylèneglycol, propylèneglycol, dioxyde de silicium, acide stéarique, dioxyde de titane, siméthicone, talc et laurylsulfate de sodium.

Il existe également des gouttes pédiatriques utilisées pour la fièvre, provoquée par la grippe ou le rhume.

Arôme de raisin (sans colorant)

C’est un arôme se caractérisant par 5 ml de suspension, à couleur blanche à blanc cassée, qui contient 200 mg d’ibuprofène. Les ingrédients non médicinaux sont : saveurs artificielles, EDTA disodique, acide citrique, glycérine, polysorbate 80, cellulose microcristalline, benzoate de sodium, sorbitol, gomme de xanthane, saccharose et carboxyméthylcellulose sodique.

Raisin

Il est caractérisé par 5 ml de suspension translucide, à saveur de fruits, de couleur pourpre contenant 200 mg d’ibuprofène. Les excipients non médicinaux dont il se compose sont: acide citrique, saveurs artificielles, EDTA disodique, glycérine, rouge no 40 FD 8 C, bleu no 1 AD et C, polysorbate 80, cellulose microcristalline, benzoate de sodium, sorbitol, gomme de xanthane, saccharose et carboxyméthylcellulose sodique

Arôme de fruits

C’est 5ml de suspension translucide, colorée en rouge, caractérisée par une saveur de fruit et contenant 200 mg d’ibuprofène. Les excipients non médicinaux sont : saveurs artificielles, EDTA disodique, acide citrique, glycérine, rouge no 40 FD 8 C, polysorbate 80, cellulose microcristalline, benzoate de sodium, sorbitol, gomme de xanthane, saccharose et carboxyméthylcellulose sodique.

Il existe aussi Advil pour enfants permettant de lutter contre la fièvre provoquée par la grippe et le rhume.

Arôme de framboise bleue

Contenant 100 mg d’Ibuprofène, c’est une suspension translucide de dose 5 ml, de couleur bleue et à saveurs de fruits. Les excipients non médicinaux sont : saveurs artificielles, polysorbate 80, acide citrique, glycérine, cellulose microcristalline, benzoate de sodium, EDTA disodique, bleu no 1 AD et C, citrate de sodium, saccharose, gomme de xanthane, sorbitol et carboxyméthylcellulose sodique.

Arôme de fruits

Contenant 100 mg d’Ibuprofène, cet arôme est une suspension translucide de dose 5 ml à saveurs de fruits et de couleur rouge. Les ingrédients non médicinaux sont: saveurs artificielles, polysorbate 80, acide citrique, glycérine, cellulose microcristalline, benzoate de sodium, EDTA disodique, rouge no 40 AD et C, saccharose, gomme de xanthane, eau, sorbitol et carboxyméthylcellulose sodique.

Arôme de raisin (sans colorant)

Contenant 100 mg d’Ibuprofène, cet arôme est une suspension de 5 ml, de couleur blanche à blanc cassée. Les ingrédients non médicinaux sont : saveurs artificielles, polysorbate 80, acide citrique, glycérine, cellulose microcristalline, benzoate de sodium, EDTA disodique, saccharose, gomme de xanthane, eau, sorbitol et carboxyméthylcellulose sodique.

Arôme de raisin

Contenant aussi 100 mg d’Ibuprofène, cet arôme est une suspension translucide de 5 ml, à saveurs de fruits et de couleur pourpre. Ces excipients non médicinaux sont : saveurs artificielles, polysorbate 80, acide citrique, glycérine, cellulose microcristalline, rouge no 40 AD et C, bleu no 1 AD et C, benzoate de sodium, EDTA disodique, saccharose, gomme de xanthane, eau, sorbitol et carboxyméthylcellulose sodique.

De plus, Advil est disponible sous forme de comprimés à croquer pour Junior, permettant de lutter contre la fièvre due à la grippe et au rhume.

Arôme de framboise bleue

C’est sous forme de comprimé rond et plat de 1, 25 cm, au rebond biseauté, coloré en bleu bigarré. Il porte l’inscription Advil 100 d’un côté et contient 100 mg d’ibuprofène. Les ingrédients non médicinaux utilisés sont : aspartame (contenant la phénylalanine), laque bleu no 1 AD et C, gélatine, laque bleu no 1 AD et C, phtalate d’acétylcellulose, Magnasweet, cellulose microcristalline, stéarate de magnésium, saveurs artificielles et naturelles, mannitol, glycolate d’amidon sodique et dioxyde de silicium.

Arôme de raisin

Chaque comprimé est rond et plat de 1,25 cm, de couleur pourpre bigarrée et au rebond biseauté. Il porte l’inscription Advil 100 d’un côté et contient 100 mg d’ibuprofène. Les ingrédients non médicinaux utilisés sont : aspartame (contenant la phénylalanine), laque rouge no 30 AD et C, gélatine, laque bleu no 2 AD et C, phtalate d’acétylcellulose, Magnasweet, cellulose microcristalline, stéarate de magnésium, saveurs artificielles et naturelles, mannitol, glycolate d’amidon sodique et dioxyde de silicium.

Arôme de fruits

C’est un comprimé rond et plat de 1,25 cm, de couleur bigarrée et au rebond biseauté, qui contient 100 mg d’ibuprofène. Il porte l’inscription Advil 100 d’un côté et est divisé en deux parties égales de l’autre côté. Les ingrédients non médicinaux utilisés sont : aspartame (contenant la phénylalanine), laque bleu no 27 AD et C, gélatine, laque rouge no 40 AD et C, phtalate d’acétylcellulose, Magnasweet, cellulose microcristalline, stéarate de magnésium, saveurs artificielles et naturelles, mannitol, glycolate d’amidon sodique et dioxyde de silicium.

Quel est le mode d’emploi de ce médicament ?

Dans l’optique de limiter l’apparition des troubles digestifs, Advil de forme comprimée doit être pris avec un verre d’eau lors de vos repas ou dans votre lait. Dans le cadre d’une douleur aiguë, il peut être pris à jeun, cela assure un effet plus rapide.

La dose d’Advil à prendre est fonction de l’âge et du poids. Chez les enfants (environ 12 ans), de plus de 30 Kg et les adultes, la dose recommandée est comprise entre 200 et 400 mg toutes les quatre à six heures, si nécessaire. Quotidiennement, la quantité maximale à prendre est de 1 200 mg. Advil est accessible sans ordonnance. Pour traiter une fièvre, il ne doit pas être utilisé pendant plus de trois jours consécutifs ni pendant plus de cinq jours en cas d’analgésie, sans avis de votre médecin.

En ce qui concerne les enfants de 20 à 30 Kg (entre six et onze ans), la dose à prendre est de 200 mg. Généralement, la quantité recommandée par kilo de poids corporel est de 40 mg maximum par jour. Pour la mesure de la dose, en cas de sirop d’Advil, il faut opter pour une seringue orale au lieu d’une cuillère à thé de ménage. Avec ce matériel, vous obtiendrez une mesure plus précise.

Cependant, plusieurs autres paramètres peuvent être pris en compte dans la détermination de la dose à prendre par un patient : état de santé, prise d’autres médicaments. En cas d’oubli de prise d’une dose selon les recommandations de votre médecin, vous pouvez le prendre, une fois l’omission constatée et continuez avec la suite du traitement.

Si l’heure de la prise de votre prochaine dose est proche, ne vous en souciez plus, mais reprenez l’indication de la posologie usuelle. Par conséquent, il ne faut jamais prendre une double dose dans l’optique de compenser la dose omise. En cas d’hésitation sur les mesures à prendre en cas d’omission d’une dose, il faut demander conseil à un pharmacien ou à votre médecin.

Advil doit être conservé à une température ambiante, hors de la portée des enfants, à l’abri de l’humidité et de la chaleur. Il ne faut pas le jeter dans les ordures ménagères ni dans les eaux usées. Si le médicament est périmé ou n’est plus utilisé, il faut se renseigner auprès de votre pharmacien sur les conduites à tenir.

Quelles sont les contre-indications d’Advil ?

Ce médicament anti-inflammatoire ne doit pas être utilisé en cas :

  • D’allergie à l’ibuprofène ou l’un des excipients du médicament ;
  • D’allergie à autres AINS ;
  • De fonction rénale gravement réduite ou de maladie du rein ;
  • De fonction hépatique très réduite ou de maladie du foie ;
  • D’allaitement au sein ou de grossesse ;
  • D’insuffisance cardiaque grave ;
  • De troubles inflammatoires de l’intestin ;
  • De traitement en cours à base d’autres AINS ;
  • De présence de déshydratation secondaire à la diarrhée, les vomissements ou la réduction d’apport liquidien ;
  • De présence de lupus érythémateux aigu disséminé ;
  • Du taux élevé du potassium dans le sang ;
  • D’ulcère gastro-duodénal évolutif, de maladie inflammatoire évolutive du tube digestif, comme maladie de Crohn ;
  • Des polypes nasaux et des réactions allergiques, comme : respiration sifflante, d’éruption cutanée accompagnée des démangeaisons ou enflure de la gorge, du visage, de la langue.

Les enfants touchés par une maladie rénale ou confrontés à la perte conséquente de liquide ne doivent pas prendre ce médicament.

Quelles sont les précautions d’emploi d’Advil ?

Il est primordial d’informer votre médecin des allergies ou des troubles médicaux que vous pourrez développer, ainsi que des médicaments, que vous utilisez. Les femmes, quant à elles devraient souligner si elles allaitent ou sont enceintes. Chacun de ces éléments pourrait avoir d’effet sur le mode d’emploi de ce médicament.

Personnes allergiques

Certains patients allergiques aux autres médicaments anti-inflammatoires peuvent avoir aussi des réactions allergiques à Advil. Avant toute prise d’Advil, il faut absolument informer votre médecin, que vous développez des réactions indésirables à des pilules, spécialement le naproxène ou l’AAS. En cas de présentation de signes d’intolérance, suite à des soins préalablement effectués, il faut aussi consulter, le plus tôt possible votre médecin.

Personnes sous anticoagulants

L’utilisation d’Advil peut diminuer la capacité de coagulation de sang. Si vous utilisez des anticoagulants, comme héparine et warfarine, ou en cas d’affection d’hémophilie ou tout autre trouble sanguin, il faut en discuter avec votre médecin afin que ce professionnel vous explique comment cet anticoagulant peut influer sur votre affection.

Problème cardiaque et accident vasculaire cérébral

La prise des doses élevées d’Advil (à partir de 2400 mg par jour) sur le long terme expose au risque d’accident cardiaque cérébral et de crise cardiaque. À cet effet, il est important de respecter la posologie indiquée. Si vous avez des antécédents de problèmes cardiaques ou vasculaires, il faut en discuter avec le médecin avant la prise de ce médicament.

Équilibre des électrolytes et d’eau

Selon certains rapports, il est signalé pendant l’utilisation d’Advil, une apparition d’œdème et une rétention de liquide. Pour éviter de tels soucis, il faut faire preuve de prudence lors de la prise de l’ibuprofène, surtout dans les cas suivants :

  • Rétablissement suite à une intervention chirurgicale pendant laquelle, vous avez subi une anesthésie générale ;
  • Hypertension artérielle ;
  • Troubles cardiaques ;
  • Altération de la fonction rénale ou maladie rénale ;

Le médicament peut avoir des effets sur l’équilibre des électrolytes et d’eau.

Problème de vessie

La prise d’Advil peut entraîner des douleurs à la vessie, de mictions urinaires douloureuses ou augmentation de la fréquence des mictions urinaires. Si ces signes apparaissent sans explication, il faut arrêter de prendre le médicament et en discuter avec votre médecin.

Troubles gastro-intestinaux

Pendant le traitement à base de ce médicament, quelques troubles de l’estomac ont été observés. Les complications liées à ces troubles peuvent apparaître à n’importe quel moment, et parfois assez sévères pour exiger des traitements médicaux immédiats.

Hormis ces différents cas, il faut aussi prendre des précautions en cas de fonction rénale, de maladie cardiaque, de pression artérielle, d’augmentation du taux de potassium dans le sang, de réduction de la vigilance ou d’étourdissement, d’allaitement et de grossesse. La conduite à tenir est simple, il faut toujours en discuter avec votre médecin avant la prise d’Advil ou autres anti-inflammatoire non stéroïdien.

Quels sont les effets secondaires possibles d’Advil ?

Advil, comme de nombreux médicaments peut provoquer des effets secondaires. Ces derniers peuvent être permanents ou temporaires, graves ou légers, mais ils n’apparaissent pas chez toutes les personnes qui prennent ce médicament. Ainsi, les effets suivants, survenant, peuvent être pris en charge et d’autres peuvent disparaître avec le temps sans un traitement.

  • Brûlures d’estomac ;
  • Crampes, gène ou douleur à l’abdomen ou l’estomac ;
  • Constipation, diarrhée ;
  • Étourdissement, état de nervosité, nausée ;
  • Vomissements ;
  • Troubles de sommeil.

La majorité de ces effets secondaires n’apparaissent pas très souvent, mais ils peuvent occasionner de graves problèmes, si vous ne suivez pas un traitement médical.

En cas de manifestation des effets secondaires suivants, il faut se renseigner auprès d’un médecin, le plus tôt possible :

  • Éruption cutanée ;
  • Enflure de la partie inférieure des jambes ou des pieds ;
  • Urticaire ou démangeaison ;
  • Problèmes auditifs, comme bourdonnement d’oreilles ;
  • Symptômes de troubles hépatiques : perte de poids, perte de l’appétit, jaunissement des yeux ou de la peau, etc ;
  • Sensibilité à la lumière du soleil : changement ou décoloration de la vue, rougeur, démangeaison…
  • Signes de l’asthme : essoufflement, serrement dans la poitrine, respiration sifflante ;
  • Signes de saignement : ecchymose, sang dans l’urine, toux accompagnée d’expectoration, saignement des gencives, saignement du nez inaccoutumé ;
  • Anomalie du champ visuel ou vision floue ;
  • Signes de troubles urinaires : douleur à la vessie ou pendant l’émission de l’urine, changement dans la couleur et l’odeur de l’urine, besoin pressant d’uriner.

Si vous apercevez une des réponses suivantes, il faut immédiatement arrêter la prise de médicament et solliciter des traitements médicaux.

  • Signes d’une crise cardiaque : apparition de pression ou douleur à la poitrine, douleur propageant au bras ou à l’épaule, sudation excessive, vomissement ou nausée.
  • Signes d’accident vasculaire cérébral : maux de tête sévères ou soudains, perte de coordination soudaine, trouble de l’élocution soudaine, anomalie du champ visuel, faiblesse inexpliquée, engourdissements, etc.
  • Signes de réactions allergiques : enflure de la bouche, du visage, de la gorge ou de la langue, difficulté à respirer, démangeaisons, urticaire.
  • Signes de saignements de l’estomac : selles sanglantes, goudronneuses, noirâtres, vomissements de sang, expectorations sanglantes….

Certains patients ressentent d’autres effets indésirables hormis ceux énumérés. Il convient donc de consulter votre médecin en cas d’apparition d’un symptôme inquiétant.

Advil : Quels signes et que faire en cas de surdosage ?

En cas de prise d’une dose excédant celle recommandée par votre médecin, les signes suivants peuvent survenir :

  • Douleur abdominale ;
  • Vomissements, nausées ;
  • Vertiges ;
  • Acidose métabolique ; hyperkaliémie ;
  • Insuffisance rénale ;
  • Anomalie du bilan hépatique ;
  • Somnolence ; sensation vertigineuse, perte de connaissance, céphalée, convulsions ;
  • Dépression respiratoire, dyspnée, hypotension.

Dans différents cas, il faut traiter les symptômes et diminuer l’absorption d’Advil, tout en évacuant le produit ingéré par lavage gastrique.

Quelles sont les interactions possibles avec Advil ?

Une interaction peut survenir entre Advil et l’un des produits suivants :

  • Alcool, aliskirène ;
  • Acides gras oméga-3 ; acide acétylsalicylique (AAS) ;
  • Aminosides (gentamicine, amikacine, tobramycine…..) ;
  • Antibiotiques appartenant au groupe des quinolones (ciprofloxacine, norfloxacine, ofloxacine….) ;
  • Apixaban, bimatoprost, bêtabloquants (propanol, sotalol, aténolol….) ;
  • Autres AINS (kétorolac, indométacine, naproxène….) ;
  • Bismuth sous-salicylate, bisphosphonates (étidronate, alendronate….) ;
  • Clopidogrel, colestipol, célécoxib, cholestyramine, cyclosporine ;
  • Bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine (irbésartan, losartan, candésartan….) ;
  • Corticostéroïdes (hydrocortisone, dexaméthasone, prednisone….) ;
  • Dipyridamole, digoxine, desmopressine, déférasirox, dasatinib, dabigatran ;
  • Diurétiques (furosémide, spironolactone, hydrochlorothiazide….) ;
  • Imatinib, hydralazine, haloperidol, glucosamine, éplérénone, edoxaban ;
  • Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (énalapril, lisinopril, ramipril…) ;
  • Lithium, latanoprost, mésalamine, methotrexate, multivitamines, obinutuzumab, pentoxifylline, phosphates de sodium, porfimère, rivaroxaban, sulfasalazine, tacrolimus, trénofivir, ticagrélor, ticlopidine, tipranavir, vancomycine, voriconazole, warfarine ;
  • Vitamine E ;
  • Médicaments anticoagulants (daltéparine, héparine, énoxaparine, tinzaparine….) ;
  • Inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (citalopram, sertraline, paroxétine, fluoxétine…) ;

Il faut retenir qu’un médicament qui interagit avec un autre, n’interrompt pas toujours l’utilisation de l’un des deux. Pour cela, il faut absolument en aviser un pharmacien ou votre médecin en cas de prise de l’un des médicaments énumérés. Ce spécialiste peut vous recommander un arrêt ou un remplacement de l’un des médicaments. Il peut aussi suggérer une modification du mode d’emploi de l’une des pilules ou carrément de ne rien changer.

Advil : quel est son effet sur la grossesse, l’allaitement et la fertilité ?

Cas de grossesse

Le mécanisme d’inhibition de la synthèse des prostaglandines par les anti-inflammatoires non stéroïdiens peut impacter le déroulement de la grossesse, voire le bien-être du fœtus ou de l’embryon. D’après les études épidémiologiques, l’utilisation d’Advil au cours du premier trimestre augmente le risque de malformations cardiaques, de gastroschisis et de fausse-couche.

Dès la douzième semaine jusqu’à la naissance, toute prise de médicament peut exposer le fœtus à une affection fonctionnelle rénale. On peut aussi observer des oligoamnios, voire des anamnios. À la naissance, l’insuffisance rénale peut persister en cas d’une exposition prolongée (accompagnée d’un risque d’hyperkaliémie sévère).

Après la vingt-quatrième semaine, le fœtus peut être exposé à une toxicité cardio-pulmonaire et à une constriction du canal artériel. Cela peut conduire à une insuffisance cardiaque droite néonatale ou fœtale, et même à une mort du fœtus. En fin de grossesse, l’enfant et la mère peuvent présenter une prolongation du temps de saignement et une inhibition des contractions utérines.

Cas d’allaitement et de fertilité

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens circulent dans le lait maternel. Il est donc conseillé aux nourrices, de ne pas prendre Advil.

Par ailleurs, la prise de ce médicament peut interagir avec la fertilité féminine, tout en ayant une action sur l’ovulation. Les femmes, qui souhaitent concevoir un enfant ne doivent pas prendre ce médicament. Quant aux femmes, qui rencontrent des problèmes pour concevoir ou qui effectuent des tests de fertilité, elles doivent envisager l’arrêt du traitement à base d’Advil.

Quel est le prix d’Advil ?

Le prix de ce médicament varie en fonction de la forme et de la dose. Advil 200 mg, 30 comprimés enrobés ou enveloppés et Advil 20 comprimés enrobés, sont respectivement vendus au prix moyen de 4,40 et 3,07 . Le prix moyen constaté du médicament Advil 400 mg, 14 comprimés enrobé, est de 4,17 €.

Advil MED 100 mg 30 comprimés et Advil MED 100 mg pour enfant et nourrisson sont respectivement accessibles au prix moyen de 2,26 € et 3,53 €. Pour ce qui est d’Advil MED gel 5% 100 g et Advilcaps 200 mg capsules molles boîte de 16, ils sont respectivement accessibles aux prix de 4,21 et de 3,50 . Quelle que soit la forme du médicament, le taux de remboursement est de 0%.

Vous aimerez aussi :

Related Articles