Global Statistics

All countries
591,591,030
Confirmed
Updated on August 10, 2022 4:16 pm
All countries
561,791,706
Recovered
Updated on August 10, 2022 4:16 pm
All countries
6,442,821
Deaths
Updated on August 10, 2022 4:16 pm

Aliments à consommer pour éviter les gaz et les ballonnements

Les gaz et les ballonnements font partie des manifestations les plus fréquentes des troubles digestifs. Ils provoquent des inconforts et des sensations de constipation. L’alimentation est le principal facteur de déclenchement de ces symptômes. Il existe donc des aliments qu’il faut consommer pour éviter ces ballonnements et d’autres à éliminer de l’alimentation. Quels aliments privilégier dans l’alimentation pour éviter les gaz et les ballonnements ? Lesquels doit-on éviter ?

Les ballonnements : que sont-ils ?

Les ballonnements sont des inconforts intestinaux liés aux gaz produits par l’organisme. Il s’agit aussi de la plainte digestive la plus fréquente (entre 20 et 40 % de la population mondiale est touchée). L’alimentation est la principale origine de ce symptôme, surtout les repas de fin de journée.

En effet, certains aliments favorisent le déclenchement de ce trouble. Ainsi, on peut constater un dysfonctionnement des muscles de la sangle abdominale ainsi que des perturbations dans le transit des gaz dans l’intestin. Notons aussi qu’une prise de pois récente peut expliquer l’apparition des ballonnements et que ce symptôme peut conduire à une production excessive de gaz par les intestins.

Quels aliments consommer pour éviter les gaz et les ballonnements ?

Pour éviter les gaz et les ballonnements ou même pour lutter contre ces symptômes, certains aliments sont à privilégier dans l’alimentation. Petit tour d’horizon de ceux-ci.

Le fenouil

Légume de bon goût, le fenouil est un aliment à consommer absolument, lorsqu’on souhaite éviter les gaz et les ballonnements. En effet, ce légume permet non seulement de réduire les flatulences et les ballonnements, mais aussi de lutter contre l’acidité gastrique dans l’estomac. Il s’agit alors d’un aliment idéal pour ceux qui ont une alimentation trop grasse et qui souffrent de gaz.

Par ailleurs, le fenouil peut être consommé tel quel, sans qu’on ait besoin de le cuisiner. On peut aussi le consommer sous la forme de tisane, de graines, en gélules et même en huile essentielle. Pour profiter de son efficacité, il est recommandé de le consommer entre les repas.

Le charbon végétal

Cela peut paraître drôle, mais le charbon végétal peut contribuer à éviter et même réduire les gaz et les ballonnements. Aussi connue sous le nom de charbon actif, cette poudre noire tire son effet sur les ballonnements de sa composition.

En effet, le charbon végétal est obtenu par calcination des bois tendres tels que le peuplier, le saule et le tilleul ; à haute température. Une fois dans l’organisme, ces bois se transforment en des sortes d’éponges qui ont la capacité d’absorber l’air. Le charbon végétal est alors indiqué pour éviter les gaz et les ballonnements, puisqu’il absorbe les gaz issus de la fermentation de certains aliments dans l’estomac.

Les aliments riches en fibres

Les fibres alimentaires sont connues pour leurs effets positifs sur le transit digestif dans l’organisme. Aussi bien les fibres solubles que celles insolubles sont alors efficaces pour éviter les gaz et les ballonnements.

Pour ce qui est des fibres insolubles, elles favorisent fortement le transit digestif et luttent contre la constipation, lorsqu’elles ne sont pas consommées en excès. Toutefois, ces fibres peuvent être à l’origine des irritations au niveau des intestins.

Quant aux fibres solubles, leur action serait plus importante lorsqu’il est question de prévenir les troubles digestifs. Une fois dans l’organisme, ces fibres se transforment en des sortes de gel. Ce dernier atténue les symptômes d’un éventuel côlon irritable. Les fibres sont aussi douces pour les intestins et permettent alors de réduire les ballonnements et les gaz intestinaux.

Au nombre des aliments riches en fibres qu’il faut consommer pour prévenir ce trouble digestif, on peut citer : la patate douce, l’orange, la pomme de terre sans peau, la farine d’avoine, le pain de seigle, la courgette et l’orge. Ces aliments font secréter de moins en moins d’enzymes salivaires

Les concombres et les bananes

Croquants et essentiellement composés d’eau, les concombres sont idéaux pour éviter les ballonnements, parce qu’ils permettent d’évacuer le sodium en excès dans le système digestif.

D’un autre côté, le concombre contient un flavonoïde appelé quercitrine, qui a d’excellentes propriétés anti-inflammatoires. Cette substance contribue donc à la réduction du gonflement du ventre.

Quant aux bananes, elles sont riches en potassium et permettent de décourager la rétention d’eau. Il faut préciser que le potassium est un minéral dont l’action consiste en une régulation des niveaux de sodium dans le corps. Par ailleurs, les fruits secs tels que l’abricot, les pruneaux et les raisins, contiennent aussi du potassium et sont donc conseillés pour éviter les gaz et les ballonnements.

Les infusions anti-ballonnements

Il existe de nombreuses plantes ayant la capacité naturelle de favoriser l’expulsion des gaz qui résultent de la fermentation des aliments dans l’estomac.

Lorsque l’on veut prévenir ou faire disparaître les problèmes de gaz et de ballonnements, il peut être intéressant de miser sur les tisanes qui ont un effet agréable sur les intestins. Au nombre de ces tisanes, on  peut évoquer les infusions de thym, de romarin, d’anis vert, de menthe poivrée, de mélisse et même de camomille. Il est possible de préparer soi-même ces infusions ou de les acheter toutes faites.

Les aromates et les épices

Comme cela est expliqué avec les infusions antiballonnements, de nombreuses herbes, épices et aromates sont très utiles pour éviter les ballonnements et même les flatulences. En effet, les épices et les aromates ont la particularité d’avoir des effets carminatifs. Cela signifie qu’ils s’opposent à la création des gaz dans les intestins, et qu’ils contribuent à l’évacuation des éventuels gaz qui se seraient quand même formés.

La cardamome et le gingembre sont les aromates les plus connus pour ces effets carminatifs. Par ailleurs, les épices aromates doivent être consommées en quantité suffisante, pour que les effets puissent être ressentis.

Le yaourt et les asperges

Le yaourt n’est pas juste délicieux. Il a un impact positif sur la santé des intestins et contribue donc à la prévention des gaz et ballonnements. En effet, le yaourt contient des probiotiques dont l’action consiste à réguler la digestion et à améliorer la santé gastrointestinale. Il est conseillé d’opter pour des variétés de yaourt nature, car le sucre ajouté dans ceux transformés peut aussi conduire au déclenchement des ballonnements.

Une autre alternative du yaourt est le kéfir, qui contient aussi des probiotiques. Il s’agit d’une boisson lactée fermentée, qui permet de garder le ventre plat.

Quant aux asperges, ces légumes de printemps donnent de fréquentes envies d’uriner lorsqu’on les consomme. Elles ont des propriétés diurétiques grâce à l’asparagine qu’elles contiennent. Cette propriété contribue à l’évacuation de l’eau et des sels minéraux : un atout pour réduire les gaz et les ballonnements.

Gaz et ballonnements : les aliments à ne pas consommer pour les éviter

Si certains aliments préviennent et luttent contre les ballonnements, il en existe d’autres qui les favorisent et dont il faut absolument se passer.

Le chewing-gum  

Quand on souffre de ballonnements et de problèmes intestinaux, il faut bannir le chewinggum des habitudes alimentaires. La raison est que le fait de mâcher cette gomme fait avaler de l’air. Et cette situation fait tourner l’estomac à vide : c’est le principe de base de l’aérophagie.

La consommation de chewing-gum provoque une accumulation inutile d’air dans le tube digestif. Les intestins et l’estomac se gonflent alors, et cela se traduit par un ballonnement du ventre. Dans les pires situations, cela peut même conduire à des flatulences.

Les boissons gazeuses

Les eaux, les sodas et les boissons gazeuses doivent être évités lorsqu’on est enclin aux ballonnements. En effet, ces boissons contiennent trop de sucres et occasionnent de nombreux problèmes intestinaux.

Comme leur nom peut bien l’indiquer, les boissons gazeuses contiennent beaucoup de gaz. Quand on les consomme donc, ces gaz s’accumulent dans le tube digestif. La conséquence directe est une distension des parois de l’intestin et de l’estomac, ce qui entraîne le gonflement du ventre.

Les crucifères

Malgré la diversité des aliments de la famille des crucifères, ces derniers ne sont pas recommandés pour les personnes souffrant de ballonnement, ou qui souhaitent l’éviter. En effet, les crucifères provoquent la fermentation des aliments dans le tube digestif et cela entraîne la production de gaz.

Le chou est l’élément de la famille des crucifères qui provoque le plus d’inconforts digestifs. Il faut aussi préciser que les crucifères contiennent de la raffinose, responsable de la mise en place des flatulences. Par ailleurs, ils sont également composés de souffre qui donne des odeurs nauséabondes aux flatulences.  

Pour quand même consommer les aliments de la famille des crucifères sans s’exposer à ces risques, il est conseillé de les cuire à l’étuvée et de ne pas en abuser.

Les légumineuses

Les légumineuses telles que les lentilles, les pois, les fèves et les haricots blancs possèdent de nombreux bienfaits pour la santé. Cependant, elles ne sont pas adaptées, quand on souffre de ballonnements. En effet, ces aliments sont trop facilement fermentés lorsqu’ils arrivent dans l’estomac : on dit qu’ils sont fermentescibles.

Pour les consommer sans craindre leurs risques, il est possible de tremper les légumineuses dans de l’eau avant de les utiliser.

Les produits laitiers

Malgré la quantité de calcium qu’ils procurent à l’organisme, les produits laitiers peuvent être des facteurs déclencheurs de ballonnements. Cela est dû au lactose qu’ils contiennent et que l’organisme a du mal à digérer. Dans ces conditions, ces produits commencent à se fermenter dans l’estomac et à engendrer des flatulences.

Pour cela, il faut strictement surveiller la consommation de produits laitiers. Les fromages blancs trop gras sont à éviter. Il faut par contre privilégier les produits laitiers écrémés et les fromages à pâte cuite.

Vous aimerez aussi :

Related Articles