Global Statistics

All countries
526,113,867
Confirmed
Updated on May 20, 2022 5:23 pm
All countries
481,694,200
Recovered
Updated on May 20, 2022 5:23 pm
All countries
6,297,640
Deaths
Updated on May 20, 2022 5:23 pm

Anémie : Causes, Symptômes et Traitements

L’anémie est un trouble qui se manifeste par un nombre anormalement faible de globules rouges sains, dans le sang. Près de 25 % de la population souffre de cette maladie. Elle se reconnaît de différentes manières et, existe sous plusieurs formes. De plus, divers facteurs peuvent provoquer cette maladie. Qu’est-ce que l’anémie ? Quels en sont les causes et les symptômes ? Quels sont les traitements de cette maladie ? Découvrez les éléments de réponses dans cet article.

Qu’est-ce que l’anémie ?

Manifestation de l’anémie – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’anémie fait référence à une affection qui se manifeste par un manque de globules rouges dans le sang. Ces globules sont responsables du transport de l’oxygène dans l’organisme. Les personnes atteintes d’anémie peuvent se sentir fatiguées et s’essouffler plus facilement que d’habitude. D’autant plus que le cœur doit travailler plus fort, pour approvisionner leur corps en oxygène. Il existe plusieurs types d’anémies.

L’anémie ferriprive

Ce type d’anémie est causé par une carence en fer et est le plus fréquent. Il est très répandu chez les enfants et les femmes (quel que soit l’âge). On détecte plus de cas d’anémie ferriprive, chez les femmes qui n’ont pas encore atteint la ménopause.

L’anémie ferriprive peut toucher aussi les hommes de façon importante, lorsqu’elle est provoquée par des cancers du côlon ou, par d’autres tumeurs malignes gastro-intestinales.

L’anémie aplasique

Il s’agit d’un trouble rare qui survient lorsque la moelle osseuse ne produit plus aucune cellule du sang. Ce type d’anémie est très grave et, peut atteindre aussi bien les adultes que les enfants.

L’anémie pernicieuse

L’anémie pernicieuse représente une forme d’anémie très fréquente chez les personnes âgées. Elle est causée par une mauvaise absorption de la vitamine B12 par les intestins ou, par une carence alimentaire liée à cette vitamine.

L’anémie inflammatoire

Elle est une forme douce d’anémie qui touche les personnes atteintes des maladies, durant depuis plus de 1 à 2 mois. Au nombre de ces maladies, on peut citer le VIH, le cancer, l’insuffisance rénale, les maladies du foie, etc.

L’anémie à hématies falciformes

Autre type d’anémie bien connu, l’anémie à hématies falciformes touche plusieurs millions de personnes sur le plan mondial. C’est une affection héréditaire qui est transmise, des parents aux enfants, par l’entremise de gènes défectueux.

Quelles sont les causes de l’anémie ?

L’anémie n’est pas réellement une maladie. Elle est plutôt la conséquence d’autres problèmes ou maladies, qui influencent la production ou la conservation des globules rouges dans le sang. Plusieurs situations peuvent engendrer une anémie.

Les pertes sanguines

Les pertes sanguines constituent la cause la plus fréquente de l’anémie. Selon certaines études, de nombreuses femmes présentent une anémie parce que, leur régime alimentaire n’assure pas un apport suffisant en éléments nutritifs. Il faut rappeler que ce sont ces éléments nutritifs qui sont chargés de remplacer les pertes de sang mensuelles des menstruations.

Par ailleurs, les saignements gastro-intestinaux peuvent aussi entraîner les pertes sanguines. Ces saignements sont généralement causés par des médicaments comme, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et l’acide acétylsalicylique. Certaines maladies comme l’ulcère gastrique, l’hémophilie et les hémorroïdes, sont aussi des causes des pertes sanguines.

La production d’une quantité insuffisante de globules rouges sains

Pour produire de l’hémoglobine, l’organisme a besoin de fer. L’hémoglobine est la protéine présente dans les cellules rouges, qui transporte l’oxygène des poumons vers le reste du corps. Cette protéine donne aussi sa couleur rouge au sang. Le manque de cette protéine dans l’organisme provoque une incapacité du corps à produire assez de globules rouges sains.

La destruction rapide des globules rouges du sang

Lorsque la moelle osseuse est saine, celle-ci produit une quantité déterminée de globules rouges. Et dans le cas où la destruction des globules rouges du sang deviendrait plus rapide que le rythme de production, alors l’anémie s’installe.

Quelles sont les personnes à risque de développer un cas d’anémie ?

Les personnes à risques de développer un cas d’anémie sont entre autres :

  • les personnes qui souffrent de gastrite (malabsorption de la vitamine B12) ;
  • les enfants, en raison de leur besoin accru en fer lors de la croissance ;
  • les personnes qui souffrent d’une maladie génétique provoquant un défaut de fabrication de l’hémoglobine (thalassémie) ;
  • les femmes enceintes ;
  • les femmes ayant des menstruations anormalement prolongées (perte abondante de sang) ou de fortes menstruations ;
  • les femmes allaitantes ;
  • les femmes qui portent un stérilet ;
  • les personnes sous anticoagulants ;
  • les personnes qui souffrent de maladies infectieuses ;
  • les personnes sous chimiothérapie.

Si vous vous retrouvez dans l’une des catégories ainsi mentionnées, rapprochez-vous de votre médecin.

Quels sont les symptômes de l’anémie ?

Les symptômes de l’anémie – © Crédit : informationhospitaliere.com

La plupart des personnes qui ont une anémie sous sa forme légère ne le remarquent pas. Cela dit, les symptômes varient selon l’intensité de l’anémie. Et cette intensité dépend de la gravité, du type et de la vitesse d’apparition de l’anémie. Ainsi, les principaux symptômes de l’anémie sont :

  • le teint pâle ;
  • les maux de tête ;
  • la fatigue ;
  • l’accélération du rythme cardiaque et un essoufflement plus accru à l’effort ;
  • les pieds et les mains froids ;
  • les étourdissements ;
  • la grande vulnérabilité aux infections (surtout en cas d’anémie aplasique).

Dans certaines formes plus graves d’anémie, d’autres symptômes peuvent apparaître. Parmi ceux-ci, on peut citer les douleurs dans les membranes, le dos, l’abdomen ou la poitrine, l’enflure des membres, des troubles de la vision, une jaunisse.

Il faut préciser que les symptômes de l’anémie peuvent varier aussi, selon l’importance de la diminution du nombre de globules rouges dans le sang.

Comment diagnostiquer un cas d’anémie ?

Plusieurs examens sont possibles pour faire le diagnostic de l’anémie.

La Numération et Formule globulaire Sanguine

Pour diagnostiquer un cas d’anémie, le premier examen prescrit par le médecin est la NFS (Numération et Formule globulaire Sanguine). Le médecin prélèvera un échantillon de sang, pour l’expédier au laboratoire, dans le but de connaître le taux d’hémoglobine dans le sang.

L’examen permettra également de mesurer le nombre de globules blancs, de plaquettes et d’autres éléments du sang. Au cours de cet examen, le médecin sera chargé d’examiner la taille des globules.

Les résultats de ces tests renseigneront le médecin sur le nombre des différents globules dans le sang et sur leur forme. Ce qui fournit des indices sur la cause probable de l’anémie. À titre justificatif, si le médecin constate un nombre de globules inférieur à la normale, il saura qu’il s’agit sans doute d’un signe d’atteinte de la moelle.

L’anamnèse médicale

Le médecin peut aussi faire le diagnostic de l’anémie par anamnèse médicale. En réalité, pour ce type d’examen, il aura à récolter les données du patient concernant les symptômes caractéristiques de la maladie. Le médecin pourra donc profiter pour faire une recherche d’antécédents chez le patient. Cela lui permettra de relever les causes possibles de la survenue de l’anémie.

Comment prévenir l’anémie ?

Les méthodes de prévention de l’anémie passent par :

  • le maintien d’un bon approvisionnement en vitamine B12, fer et acide folique ;
  • la prise des compléments alimentaires (si vous êtes végétarien) ;
  • la prise de la vitamine C pour permettre à l’estomac d’être plus acide et d’améliorer l’absorption de fer de l’alimentation.

Il faut absolument éviter de boire trop de café car, la caféine entraîne une réduction de l’absorption de fer par l’organisme.

Comment traiter l’anémie ?

Le choix du traitement contre l’anémie varie selon le type d’anémie. En premier lieu, lors d’une anémie, il faudra traiter les symptômes en se basant sur les causes. Pour cela, il y a plusieurs types de traitements.

Les traitements médicamenteux

Ils sont prescrits dans des cas précis. 

  • Pour les femmes ayant des règles abondantes, un traitement hormonal peut aider à réduire les symptômes ;
  • Le médecin peut prescrire des immunosuppresseurs et des corticostéroïdes aux patients qui en ont besoin ; 
  • Lorsque l’anémie est due à une carence en fer, et vitamine B12, le médecin va identifier la cause et prescrire une supplémentation sous forme de comprimés ;
  • Des injections d’érythropoïétines synthétiques peuvent être envisagées en cas d’anémie grave.

En dehors de ces traitements médicamenteux, on distingue des traitements naturels.

Les remèdes naturels pour traiter l’anémie

Parmi les médicaments naturels pour traiter l’anémie, on peut évoquer :

La soupe à l’ortie et la soupe au chou

Riche en fer, la soupe à l’ortie peut avoir un effet apaisant contre l’anémie. Toutefois, il faut faire contrôler le taux de fer par un médecin pendant la durée de la prise, et suivre des consultations régulières.

Reconnue pour ses vertus apaisantes, la soupe au chou est aussi très efficace pour traiter l’anémie. Il faut préciser que ces deux soupes sont prises sous forme de mesure complémentaire.

Les plantes médicinales

Des remèdes à base de plantes s’avèrent aussi efficaces pour soulager l’anémie. Parmi ces plantes, on peut noter :

  • le ginseng ;
  • la schizandra ;
  • l’orpin ;
  • le théier ;
  • le maté ;
  • le guarana.

Ces plantes ainsi citées permettent à l’organisme de lutter contre l’anémie en raison de leurs compositions en fer.

Quelles sont les complications de cette maladie ?

Étant donné que ce sont les globules rouges qui sont chargés de distribuer l’oxygène dans le sang, une insuffisance ou un mauvais fonctionnement des globules peut provoquer un grave problème. Notamment, le mauvais fonctionnement de certaines parties du corps par manque d’oxygène.

Lorsque l’anémie n’est pas traitée, des dysfonctionnements chroniques peuvent apparaître, au niveau de certains organes. Lors d’une anémie sévère (grave), le patient peut perdre connaissance. Des recherches ont permis de notifier que lors d’une anémie, une démence peut survenir. Les liens entre ces maladies ne sont pas encore réellement connus. C’est pour cela qu’il est conseillé de toujours consulter un médecin, quelle que soit l’évolution de l’anémie.

Mises en garde

Pour mieux appréhender la notion d’anémie et savoir comment faire face à cette maladie, il faut :

  • arrêter la prise d’un médicament, si l’anémie est causée par celui-ci ;
  • éviter de pratiquer l’automédication, car cette maladie nécessite la prise en charge d’un médecin ;
  • connaître la cause de l’anémie pour que le traitement prescrit soit adéquat ;
  • toujours s’adresser à un médecin en cas de constat d’un symptôme.

Les mises en garde doivent être respectées, pour garantir une meilleure efficacité des traitements à prendre contre l’anémie.

En définitive, l’anémie est une maladie qui devient dangereuse lorsqu’elle n’est pas vite traitée. Dans certains cas, elle peut même causer la mort du patient. L’idéal est donc de faire attention et de consulter un médecin, en cas de doute.

Vous aimerez aussi :

Related Articles