Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Antadys : le guide du médicament

Avant de recommander le médicament Antadys ou de le consommer, il faut suffisamment se renseigner. À cet effet, ce guide est mis à votre disposition.

Vous y verrez tout ce qu’il faut apprendre sur le médicament Antadys. Il s’agit en particulier des informations relatives à sa composition, ses indications thérapeutiques, sa posologie, ses dosage et mode d’administration, sans omettre les contre-indications et mise en garde.

Les effets du médicament Antadys relatifs à la fertilité, la grossesse ou l’allaitement y sont aussi abordés, de même que tous autres effets indésirables et les dispositions à observer en cas de surdosage.

Dénomination et Composition

Avec comme dénomination ANTADYS 100 mg, comprimé pelliculé, ce médicament renferme essentiellement 100 mg Flurbiprofène pour un comprimé pelliculé.

Les excipients notoires qui le constituent sont :

  • La Cellulose microcristalline (Avicel pH 102) ;
  • Le lactose monohydraté ;
  • La silice colloïdale anhydre ;
  • La croscarmellose sodique type A ;
  • Le magnésium stéarate ;
  • Le pelliculage OPADRY YS-1-4254 (dioxyde de titane [E171]) ;
  • La cire de carnauba ;
  • L’indigotine sur laque [E132] ;
  • Le propylèneglycol ;
  • L’hypromellose.

Dans quel cas utiliser ce médicament

De la classe des anti-inflammatoires non stéroïdiens, le médicament Antadys s’utilise dans les cas suivants :

  • d’un côté, en utilisation sur une longue durée pour traiter les affections telles que les rhumatismes inflammatoires chroniques, plus précisément la polyarthrite rhumatoïde ;  certaines arthroses sévères…
  • de l’autre, pour un traitement symptomatique de courte durée des maladies telles que certaines inflammations du pourtour des articulations comme l’épaule douloureuse aiguë, la tendinite et la bursite ; des douleurs aiguës d’arthrose, des douleurs lombaires accentuées, des douleurs aiguës dues à l’irritation d’un nerf [les sciatiques par exemple], les dysménorrhées.

Par ailleurs, il est exclusivement indiqué pour le traitement de l’adulte et de l’enfant d’au moins 15 ans.

Posologie, dosage et mode d’administration

Posologie et dosage

 La posologie relative à ce type de médicament varie selon le traitement en présence :

  • Pour les affections rhumatismales, le traitement d’attaque est de 1 comprimé de 100 mg, 3 fois par jour, donc 300 mg/jour. Par contre, en traitement d’entretien, la posologie revient à 1 comprimé de 100 mg jusqu’à deux comprimés par jour, soit 100 à 200 mg/jour ;
  • Pour ce qui concerne les règles douloureuses, la dose à appliquer est celle d’un comprimé de 100 mg, 2 à 3 fois par jour. Cela revient donc à 200 mg voire 300 mg/jour à administrer dès le début des douleurs jusqu’à la disparition totale des symptômes.

Enfin, quelle qu’en soit la situation, les prescriptions de votre médecin ou pharmacien sont à suivre de façon stricte.

Mode d’administration

L’Antadys est à administrer par voie orale. Les comprimés sont à avaler sous leur forme sans être croqués. En outre, il est conseillé de les prendre avec un verre d’eau, de préférence au cours des repas.

Contre-indication et mise en garde

Tout comme c’est le cas pour la majorité des médicaments, il existe des circonstances dans lesquelles Antadys ne peut être utilisé. De même, certaines précautions sont à prendre quant à son utilisation.

Contre-indication

L’Antadys est proscrit dans les situations ci-après :

  • Les cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients énumérés au niveau de la rubrique « Dénomination et Composition » ;
  • En cas d’antécédent lié à une allergie ou à l’asthme provoqué par la prise d’Antadys ou tout autre anti-inflammatoire équivalent ou l’acide acétylsalicylique ;
  • En état de grossesse, à partir du début du 6e mois, notamment au-delà de 24 semaines d’aménorrhée ;
  • Patient présentant des antécédents d’ulcères ou de saignements gastro-intestinaux dans le cadre d’un précédent traitement avec un AINS ;
  • En présence d’ulcère peptique en évolution ;
  • Dans les situations d’affection grave du foie, des reins, ou du cœur.

Si vous vous retrouvez dans l’un de ces cas, prévenez aussitôt votre médecin ou pharmacien.

En outre, ce médicament est interdit aux enfants de moins de 15 ans.

D’un autre côté, l’Antadys est, en règle générale, déconseillé en association avec les anticoagulants oraux, les autres AINS ainsi que les héparines.

Mises en garde

Les risques de manifestation allergique pendant la prise d’acide acétylsalicylique sont élevés chez les sujets qui présentent un asthme lié à une polypose nasale, à une rhinite chronique ou à une sinusite chronique. Cela est pareil pour la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens à dose très élevée.

L’association de l’Antadys avec d’autres AINS, ou les inhibiteurs sélectifs de la cyclooxygénase 2 [cox -2] est simplement à éviter.

Ce médicament est composé de lactose. Son utilisation est alors déconseillée chez les personnes présentant une intolérance au galactose ou le syndrome de malabsorption du glucose.

Fertilité, grossesse et allaitement

Fertilité

À l’instar de tout médicament inhibiteur de la synthèse des cycloxygénases et des prostaglandines, l’Antadys peut altérer la fertilité. Cela est rendu possible grâce à l’action du flurbiprofène contenu dans ce médicament.

En effet, comme n’importe quel AINS, l’utilisation de l’Antadys peut avoir une action négative sur la fertilité féminine de façon temporaire en agissant sur l’ovulation.

Son utilisation n’est donc pas une bonne option chez les femmes qui envisagent de concevoir un enfant. De même, chez les femmes qui rencontrent des difficultés pour concevoir ou qui effectuent des tests de fertilité, il faudra envisager l’arrêt d’un traitement médicamenteux à base de l’Antadys en cours.

Grossesse

Le déroulement normal de la grossesse et le développement de l’embryon ou du fœtus peuvent être compromis par l’inhibition de la synthèse des prostaglandines due aux AINS tels que l’Antadys.

Les risques au cours du 1er trimestre

D’une part, les données issues des études épidémiologiques ont démontré une augmentation du risque de fausse-couche, de malformations cardiaques, après le traitement par un inhibiteur de la synthèse des prostaglandines pendant les débuts de grossesse. L’importance de ce risque est fonction de la dose et de la durée du traitement.

D’autre part, les expériences effectuées sur les animaux ont prouvé que l’administration de ce type d’inhibiteur provoque une chute pré et post-implantatoire aggravée et l’augmentation de la létalité embryon fœtal.

En plus, certaines malformations notamment cardiovasculaires ont été observées chez des animaux ayant reçu un inhibiteur pendant la phase d’organogénèse de la gestation.

Les risques allant du 3e mois d’aménorrhée jusqu’à la naissance

À ce stade, l’Antadys, provoquant l’inhibition de la synthèse des prostaglandines, est susceptible d’exposer le fœtus à une atteinte fonctionnelle rénale :

  • In utero, pouvant s’observer dès le troisième mois d’aménorrhée. Il s’agit particulièrement de l’oligoamnios qui est pour la plupart du temps réversible à l’arrêt du traitement ;
  • Une insuffisance rénale pouvant persister surtout en cas d’exposition tardive et prolongée et peut être suivie d’un risque d’hyperkaliémie sévère retardée à la naissance.

Les risques liés à l’utilisation d’Antadys au-delà du 6e mois jusqu’à l’accouchement

Après la 24e semaine d’aménorrhée, le fœtus peut être exposé à une toxicité cardio-pulmonaire par l’action de l’Antadys. En effet, la constriction du canal artériel peut surgir à partir du début du 6e mois et peut ainsi induire une insuffisance cardiaque droite fœtale ou néonatale voire même une mort fœtale.

À l’accouchement, la mère pourrait saigner plus que la normale à cause de l’action anti-agrégante de l’Antadys. Ce risque est présent même avec une administration à faibles doses de ce médicament. Cela peut également causer une inhibition des contractions utérines pouvant entraîner un retard ou un accouchement prolongé.

Par conséquent, ce médicament ne doit être prescrit chez une femme enceinte qu’en cas d’extrême nécessité. Même dans ce cas, la dose doit être faible et la durée du traitement courte. Une prise prolongée est déconseillée.

Allaitement

Le médicament Antadys 100 mg, comprimé pelliculé est tout simplement déconseillé chez la femme qui allaite, étant donné que les anti-inflammatoires non stéroïdiens passent dans le lait maternel.

Effets indésirables

Des données épidémiologiques et des études cliniques renseignent que l’utilisation de certains AINS tels que l’Antadys peut provoquer une légère augmentation du risque de réaction thrombotique artériel. À titre d’exemple, on peut citer : l’accident vasculaire cérébral ou l’infarctus du myocarde. Ce risque est surtout élevé lorsque ces AINS sont utilisés à des doses fortes et sur une longue durée.

Il est alors judicieux d’informer son médecin ou pharmacien lorsqu’on se retrouve dans les cas suivants :

  • Sujet souffrant d’affections cardiaques ;
  • Patient victime d’accident vasculaire cérébral récent ;
  • Sujet présentant des facteurs de risques d’accident vasculaire cérébral notamment une pression artérielle élevée, un taux de cholestérol élevé, un diabète…

Il est par ailleurs à rappeler que l’utilisation du médicament Antadys requiert une surveillance médicale.

Les effets gastro-intestinaux

Les effets indésirables qui sont fréquemment observés sont pour la plupart de nature gastro-intestinale. Ceux qui sont parfois observés notamment chez les patients âgés sont par exemple :

  • Les ulcères peptiques ;
  • Les perforations ;
  • Les hémorragies gastro-intestinales.

De même, à la suite de l’administration des AINS, il a été signalé des effets indésirables tels que des nausées, des vomissements et des diarrhées. On note également la survenue de flatulences, de la constipation, de la dyspepsie, de la stomatite ulcérative.

En outre, l’utilisation d’Antadys peut être à l’origine de réactions indésirables à savoir :

  • La douleur abdominale ;
  • Le melæna ;
  • L’hématémèse ;
  • L’exacerbation d’une recto-colite.

Par ailleurs, il a été observé des gastrites qui constituent les effets gastro-intestinaux les moins fréquents.

Les effets cardiovasculaires

Comme réactions cardiovasculaires, l’insuffisance cardiaque, l’œdème et l’hypertension ont été rapportés dans le cadre d’un traitement avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

L’élévation de la pression artérielle, la douleur thoracique, l’arythmie, les palpitations, l’hypotension, la tachycardie et l’insuffisance cardiaque congestive constituent les effets cardiovasculaires les moins fréquents.

Les réactions allergiques et respiratoires

Les réactions d’hypersensibilité générales sont l’anaphylaxie et l’œdème de Quincke. Les réactions respiratoires sont surtout l’apparition de crise d’asthme pouvant être observée chez certains sujets allergiques à l’aspirine par exemple.

Les réactions cutanées

Des réactions bulleuses comme le syndrome de Stevens-Johnson et celui de Lyell ont été observées, mais très rarement. Il a été également rapporté des réactions cutanées telles que le rash, l’aggravation d’urticaire chronique, le prurit ainsi que le purpura. De façon exceptionnelle, des cas de photosensibilisation ont été aussi signalés après l’utilisation de l’Antadys.

Les effets rénaux

Les effets rénaux de l’Antadys sont :

  • L’insuffisance rénale aiguë fonctionnelle chez les sujets qui présentent des facteurs de risque ;
  • Des atteintes rénales organiques qui peuvent se traduire par une insuffisance rénale aiguë. Il existe en effet des cas isolés de néphrite interstitielle, de syndrome néphrotique, de nécrose papillaire et de nécrose tubulaire aiguë qui ont été rapportés.

Les effets sur le système nerveux central

Il s’agit principalement des vertiges et des céphalées. Les autres effets sont :

  • La rétention hydrosodée et hyperkaliémie ;
  • Des troubles de vision, mais rares ;
  • L’augmentation des transaminases ;
  • L’agranulocytose, la thrombocytopénie et l’anémie hémolytique.

Surdosage

En cas de surdosage de l’Antadys au cours d’un traitement, voici les attitudes à tenir :

  • Transférer rapidement le sujet en milieu hospitalier ;
  • Procéder à une évacuation rapide du produit ingéré par vomissement ou par lavage gastrique ;
  • Activer le charbon afin de diminuer la réabsorption du flurbiprofène ;
  • Procéder à un traitement symptomatique.

En revanche, pour supprimer tout risque de surdosage, utilisez Antadys dans le respect strict des prescriptions de votre médecin ou pharmacien. Évitez également toute automédication et compensation d’une dose manquée. Surtout, parlez de votre situation de santé à votre médecin avant d’utiliser Antadis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles