Global Statistics

All countries
228,944,788
Confirmed
Updated on September 19, 2021 4:09 am
All countries
203,814,786
Recovered
Updated on September 19, 2021 4:09 am
All countries
4,700,198
Deaths
Updated on September 19, 2021 4:09 am

Antarene codéine : Effets secondaires, composition et conseils d’utilisation

Les médicaments sont des produits conçus au laboratoire, et qui ont la capacité de lutter convenablement contre divers maux. Cependant, leur mauvais emploi peut entraîner quelques dommages à l’organisme. C’est le cas de l’antarene codéine qui malgré ses nombreux bienfaits peut être nuisible pour la santé lorsqu’il est mal utilisé. Lisez cet article pour en apprendre davantage sur les effets secondaires, les composants et le mode d’emploi de ce produit.

De quoi est composé l’antarene codéine ?

L’antarene codéine est généralement prescrit pour soulager les douleurs modérées et sévères que l’aspirine, ou d’autres médicaments similaires n’arrivent pas à calmer. Il est classé dans la catégorie des antalgiques, des antipyrétiques ou encore des antispasmodiques. Certains le considèrent comme un opioïde parce qu’il est conçu à base d’ibuprofène et de codéine. 

L’ibuprofène : un principe actif efficace

L’ibuprofène est un anti-inflammatoire utilisé dans de nombreux médicaments. Ce principe actif combat la douleur et fait baisser la fièvre. Il est alors principalement employé pour traiter les affections provoquant simultanément des douleurs et de la fièvre. Il est très efficace pendant les règles douloureuses chez les filles et s’impose comme un remède miracle contre les maux de tête.

Vous pouvez même en donner à vos enfants. Cependant, cette molécule n’est conseillée qu’en deuxième recours lorsque le paracétamol ou un autre produit moins puissant n’arrive pas à vous soulager du mal. Des études ont montré que l’ibuprofène peut prolonger votre durée de vie. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il aide les cellules à capturer le tryptophane, une molécule essentielle à la fonction cellulaire de l’organisme.

Il faut également noter que certains chercheurs ont remarqué qu’il peut réduire les risques de maladie de Parkinson de 40 %.

La codéine : un composant chimique puissant

La codéine est un principe actif extrait des graines de pavot et ayant les mêmes effets que la morphine. Elle est à l’instar de l’ibuprofène utilisé contre les douleurs. Vous pouvez également l’utiliser comme antitussif pour combattre la toux ou comme somnifère. Cette substance est connue pour ses effets sur le système nerveux. En tant qu’analgésique, elle bloque les signaux de douleur dans le cerveau. C’est donc un remède efficace contre les maux de tête.

Les autres composants de l’antarene codéine

En plus des principes actifs précités, plusieurs autres excipients sont rajoutés. Il s’agit de :

  • l’amidon de maïs ;
  • la silice colloïdale anhydre ;
  • l’acide stéarique ;
  • le sepisperse orange ;
  • le dioxyde de titane ;
  • la cellulose microcristalline ;
  • le sepifim ;
  • l’hypomellose ;
  • et l’amidon prégélatinisé.

Ce sont tous ces composants qui forment l’antarene codéine, un médicament incontournable pour soulager diverses maladies.

Comment faut-il prendre ce médicament ?

Comme beaucoup d’autres médicaments, l’antarene codéine a un mode d’emploi qu’il faut respecter pour bénéficier des capacités curatives qu’il contient.

Mode d’administration et posologie

L’antarene codéine se prend par voie orale. Il est conseillé de ne pas croquer le comprimé avant de l’avaler. Vous devez le prendre de préférence avec de l’eau pendant le repas. Pour une bonne utilisation, le respect des doses et de la durée de traitement prescrite par le médecin est important afin de minimiser les effets indésirables. Il est recommandé pour un adulte de prendre 1 ou 2 comprimés pour la première prise, compte tenu de l’intensité de la douleur.

Il pourra ensuite passer à 1 comprimé toutes les 6 heures sans aller au-delà de 6 comprimés en une journée. L’âge n’affecte pas la dynamique de l’ibuprofène, vous n’aurez donc pas besoin de modifier la posologie en fonction de ce paramètre.

Fréquence d’administration

Un dosage régulier bloque les fluctuations de la douleur. Cependant, il est impératif que vous respectiez des intervalles d’au moins 4 heures pour les comprimés de 200 mg/30 mg et d’au moins 6 heures pour les comprimés de 400 mg/60 mg.

Quelles sont les contre-indications liées à l’antarene codéine ?

L’antarene codéine est contre-indiqué dans les cas suivants :

  • après 24 semaines de ménopause ;
  • aux enfants de moins de 15 ans ;
  • en cas d’allergie à l’ibuprofène ou à d’autres médicaments contre l’asthme et autres substances actives similaires ;
  • en cas d’antécédents de saignement gastro-intestinal, d’hémorragie cérébrovasculaire ou autre saignement hémorragique actif au cours d’un traitement antérieur ;
  • en cas d’ulcère gastrique actif ;
  • en cas d’insuffisance cardiaque sévère ;
  • et en cas de lupus érythémateux disséminé.

Les femmes enceintes et celles qui allaitent leurs bébés ne doivent pas aussi en prendre, car ces substances pourraient se transmettre directement aux enfants. Pour ceux qui ont des difficultés respiratoires quelconques, il est hautement déconseillé, puisque la codéine à un effet dépresseur sur les centres respiratoires. 

Quels sont les effets indésirables du produit ?

L’antarene codéine peut malheureusement endommager votre organisme sur plusieurs points. Les séquelles s’observent surtout lorsque vous ne respectez pas le dosage préconisé.

Les effets du surdosage de l’ibuprofène 

Les études cliniques et les données épidémiologiques montrent que l’utilisation de l’ibuprofène peut légèrement augmenter le risque d’événements thrombotiques. Les effets se remarquent davantage lorsqu’il est utilisé pour un traitement à long terme à des doses élevées, soit à environ 2400 mg par jour. L’effet secondaire le plus courant est l’affection du tractus gastro-intestinal. Cela entraîne des ulcères de l’estomac ou ulcère gastrique assez grave chez les personnes âgées.

Des symptômes tels que la nausée, le vomissement, la diarrhée, la constipation, l’indigestion, la stomatite ulcéreuse, les douleurs abdominales, le mélanome et les exacerbations rectocolite hémorragique sont aussi associés à l’ibuprofène. La gastrite, l’œdème, l’hypertension et l’insuffisance cardiaque sont moins fréquents, mais présents dans certains cas.

Les effets du surdosage de la codéine

Les effets secondaires de la codéine sont similaires à ceux d’autres opiacés, mais sont moins fréquents et bénins. Il s’agit de :

  • la sédation ;
  • l’euphorie ;
  • la dyspnée ;
  • les difficultés à uriner ;
  • les démangeaisons, l’urticaire, l’éruption cutanée ;
  • la constipation, les nausées, les vomissements ;
  • la somnolence, les vertiges ;
  • le bronchospasme ;
  • les dépressions respiratoires ;
  • et le syndrome abdominal aigu.

Ce sont là quelques problèmes de santé causés par la codéine à une forte dose dans le sang.

Au vu de ces effets secondaires, il est important que vous contrôliez les doses de l’antarene codéine. Si vous le prenez à des proportions beaucoup plus grandes que celles recommandées, vous serez gravement affecté par les effets indésirables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles