Global Statistics

All countries
547,526,011
Confirmed
Updated on June 24, 2022 2:13 pm
All countries
519,720,916
Recovered
Updated on June 24, 2022 2:13 pm
All countries
6,347,934
Deaths
Updated on June 24, 2022 2:13 pm

Appareil auditif : rôles, typologie et critères de choix

Existant en différents modèles, l’appareil auditif est un accessoire indispensable pour les personnes malentendantes. Outre le fait de permettre une amélioration de l’ouïe, plusieurs autres avantages y sont associés. Toutefois, leur profit est conditionné par le fait de bien choisir l’appareil approprié. Pour le faire, voici les caractéristiques à rechercher !

Appareil auditif : définition et présentation

L’appareil auditif est considéré comme un équipement médical dont l’objectif est d’améliorer l’écoute par l’amplification des sons. Il sert aussi à essayer de rétablir le fonctionnement du système auditif. La dotation d’un prototype se fait en fonction de la gravité du mal. Autrement dit, c’est en fonction du niveau de surdité que l’audioprothésiste va choisir l’appareil qui vous correspondra

Le second rôle est encore à la phase de test, car aucune des expériences faites n’a été concluante. Ainsi, ce petit outil est plus approprié aux personnes partiellement sourdes. À cet effet, il est considéré comme un instrument technologique de pointe. Grâce à lui, il est possible de faire des réglages précis. Comme exemple, il est possible d’obtenir une indication vocale d’itinéraire faite par Google.

Les composants de cette merveille technologique et médicale sont :

  • Un circuit électrique ;
  • Un écouteur ;
  • Un ou plusieurs microphones.

Malgré les nombreux progrès faits sur l’appareil auditif, son utilisation est simple. Il faut ajouter que l’environnement actuel est totalement connecté. Cela facilite l’usage de cet outil créé pour dynamiser le son. Aussi, l’utilisateur peut-il avoir un parfait contrôle sur l’amplification à faire, pour entendre au mieux.

Quels sont les différents modèles d’un appareil auditif ?

La typologie de cet instrument de l’ouïe regroupe 5 différents modèles. Le prototype, nommé « Behind the ear », est caractérisé par la possession de contours d’oreille réguliers. Le « Receiver in the ear » est doté de mini-contours d’oreille. Quant aux intra-auriculaires, ils sont posés à l’intérieur de l’oreille. Pour cette raison, ils sont qualifiés d’invisibles.

Ensuite, il y a le modèle de demi-conque et celui de pleine conque. Encore appelés les intra profonds, ces exemplaires s’enfoncent dans l’oreille. En fonction du besoin du malade, l’appareil auditif peut combler tout l’orifice de l’oreille malentendante (pleine-conque). Il peut aussi la remplir à moitié (demi-conque).

Pour choisir le modèle approprié, il est crucial de consulter un audioprothésiste. Ce dernier tiendra compte de votre dextérité et de l’apparence de votre oreille, pour faire une recommandation. Le degré d’atteinte du mal et les possibilités de paiement sont aussi des facteurs non négligeables. En outre, la détermination de la bonne combinaison des performances est aussi importante.

Pour ce qui est de l’esthétique, le professionnel vous laissera décider. Toutefois, il s’assurera que cela n’impacte pas les mesures prises pour un rétablissement de l’écoute. Par exemple, si vous désirez un petit appareil auditif, votre prothésiste ne pourra accepter que si votre conduit auditif est large. Son verdict sera pareil si la capacité de l’outil choisi ne peut corriger le problème.

Appareil auditif : le processus pour en obtenir

Avant de porter un appareil auditif, il faut le suivi d’une procédure subdivisée en quatre étapes. Il s’agit de la détection du problème, la consultation d’un audioprothésiste, la trouvaille d’une solution adéquate et le suivi post-installation.

Détection du problème

La baisse de l’audition est liée à la disparition évolutive des cellules ciliées de l’oreille. Cette détérioration physiologique engendre des troubles de l’ouïe. En fonction du niveau de dommage, le malade peut mal entendre ou entendre sans pouvoir comprendre. En majorité, c’est le manque d’intelligibilité qui est déploré.

Bien que la cause puisse être naturelle, elle peut être aussi superficielle. En effet, une longue exposition à une forte nuisance sonore peut entraîner cette pathologie. Ainsi, si la surdité apparaît après une sortie en boîte de nuit ou à un concert, il est probable qu’un appareil auditif soit requis. Il faut aussi souligner que les bruits issus des travaux sont également concernés.

Consultation d’un audioprothésiste

Pour obtenir un rendez-vous chez l’audioprothésiste, il faut impérativement passer par un ORL. Ce praticien est chargé de faire un diagnostic ainsi que des pronostics, sur les difficultés auditives. Une fois ce préalable fait, il transmet toutes les informations au professionnel de l’audition. Éventuellement, si le patient n’en possède pas, il peut lui en recommander.

L’expert en matière d’appareil auditif, à son tour, détermine le modèle adéquat pour le patient. En plus, il est compétent pour apporter un soutien psychologique et éducatif à la personne atteinte. Ainsi, il pourra aider son interlocuteur à s’adapter à sa nouvelle condition physique.

Trouvaille d’une solution adéquate

Il est important de retenir que tous les malades n’ont pas les mêmes besoins. Les prothèses auditives sont donc octroyées en fonction des résultats fournis par l’audiogramme. Grâce à cet examen, il est plus aisé de trouver la solution appropriée. Il ne faudrait pas négliger le quotidien de la personne atteinte. Autrement dit, l’environnement sonore du patient doit être pris en compte.

L’importance de cet aspect provient de sa permanence. Il faut donc en avoir la compréhension, afin de pouvoir faire des indications pertinentes pour améliorer et adapter le rendement sonore. Après avoir fait de telles considérations, l’expert auditif propose un large éventail d’appareils auditifs répondant aux exigences du patient.

Suivi post-installation

L’une des règles pour la réussite de l’opération de renforcement de l’ouïe est le suivi. Il est important que le professionnel soit attentif à toutes les doléances du patient. De temps à autre, il peut prescrire des rendez-vous à l’ORL pour un nettoyage de l’oreille. Cette mesure vise à prémunir le blocage du son par la présence de cérumen.

Quels sont les critères pour choisir au mieux l’appareil auditif ?

Pour opter pour l’appareil auditif approprié, il faudrait suivre les critères suivants :

  • La marque ;
  • La configuration de l’oreille ;
  • Les différentes options incluses dans l’outil médical.

Il faut aussi tenir compte des modèles et du budget. Toutefois, la caractéristique des modèles a déjà été traitée plus haut. L’attention sera donc concentrée sur les quatre facteurs restants.

La marque

Le marché des prothèses auditives est rempli d’innombrables enseignes, proposant différentes marques de produits. Les cinq premières sont STARKEY, SIGNIA, PHONAK, RESOUND et SONIC. Hormis ces leaders, les autres firmes proposent des produits intéressants. Il faut surtout miser sur les entreprises porteuses d’innovations.

La configuration de l’oreille

Ce critère consiste à vérifier l’aspect physique de l’oreille atteinte. Il est important, car il est la base fondamentale du choix du modèle de l’appareil auditif. La détermination de la forme de l’organe de l’ouïe est faite par le spécialiste en ORL. L’examen de la morphologie se fait pendant la consultation préliminaire.

Cependant, il faut une précision sur les dispositifs intra-auriculaires. Ils servent à remédier aux problèmes auditifs de faible ou moyenne intensité. Il faut aussi noter que les nouveaux modèles sont de tailles et puissances diverses.

Les différentes options incluses

Les options proposées par l’appareil auditif sont également un facteur de choix. En effet, pour agrémenter le confort quotidien, divers paramètres sont incorporés dans l’instrument d’amplification sonore. Au nombre de ces éléments, il y a :

  • La télécommande ;
  • Le Bluetooth ;
  • Les piles rechargeables.

Il faut aussi compter sur les applications installables sur les téléphones Android ou iOS. À ces fonctions, s’ajoutent le mécanisme automatique et les gestionnaires d’aide auditive. Dans le premier cas, la prothèse s’adapte à son environnement sonore. En d’autres termes, dès qu’un changement est détecté, l’appareil auditif modifie également son fonctionnement.

Pour ce qui est du soutien auditif, il impacte directement une des performances de l’appareil. Un ajustement est donc fait, soit sur la réverbération soit sur les bruits de contact ou sur ceux du vent. Un réglage des fréquences est aussi possible, afin d’optimiser les canaux d’arrangement.

Le budget

Le coût d’un tel bijou technologique est en rapport avec la gamme du produit. Il en ressort que les appareils auditifs, dont les prix sont bas, se retrouvent en bas de l’échelle. Cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas performants. Par contre, ceux haut de gamme possèdent des fonctionnalités avancées. En l’occurrence, ils répondent mieux aux exigences imposées par la vie actuelle.

Appareil auditif : les avantages cachés

En plus de tous les privilèges accordés par le port d’appareil auditif, il en existe trois autres qui sont méconnus. D’abord, une diminution des acouphènes est remarquée chez les utilisateurs de cet outil médical. Par conséquent, l’inconfort ressenti par les personnes touchées est éliminé. Autrement dit, la fréquence et l’intensité des acouphènes sont réduites ou elles disparaissent.

Ensuite, il est possible au malade de se sentir impliqué dans la société. Les relations interpersonnelles sont améliorées, car la personne touchée peut avoir une conversation normale. Les sorties, les visites en famille, les plaisirs du sport sont des facteurs d’épanouissement et d’aisance sociale. Ce qui permet d’aboutir sur le dernier avantage.

En effet, les risques de démence sont diminués avec l’appareil auditif. L’isolement social qui accompagne la baisse progressive de l’audition entraîne inévitablement une dépression. Selon une étude, des problèmes d’invalidité et des difficultés cardiaques apparaissent à la suite d’une perte de l’ouïe. Les résultats du sondage, réalisé durant 25 ans, sont parus dans l’ouvrage « Death, Depression, Disability, and Dementia Associated With Self-reported Hearing Problems ».

L’appareil auditif est un réel atout pour les personnes souffrant de surdité. Quel que soit le modèle ou la marque, il offre des bienfaits qui vont au-delà du rétablissement de l’ouïe. Cependant, il faut faire un choix judicieux de la machine ainsi que de l’audioprothésiste. Aussi, est-il primordial de faire l’entretien de cet outil médical, pour lui assurer une longue durée de vie. Par ailleurs, il est important de tenir compte des limites de son budget lors de l’acquisition de sa prothèse auditive.

Vous aimerez aussi :

Related Articles