Global Statistics

All countries
260,908,948
Confirmed
Updated on November 27, 2021 5:25 am
All countries
233,937,295
Recovered
Updated on November 27, 2021 5:25 am
All countries
5,206,804
Deaths
Updated on November 27, 2021 5:25 am

Arcade dentaire : numérotation et définition

Depuis quelques années, il est devenu possible d’identifier les dents par des numéros. Cependant, ses codifications peuvent varier d’un pays à un autre. Par exemple, aux États-Unis, la numérotation est différente de celle utilisée en Europe. Si vous ne vous y connaissez pas, il vous sera pratiquement impossible de bien comprendre à quelle dent votre médecin fait référence.

Qu’est-ce que la notion d’arcade dentaire ? Pourquoi il est important de numéroter les dents ? Quels sont les différents systèmes de codification utilisés ? Découvrez dans ce tour d’horizon les réponses à ces différentes questions.

Qu’est-ce que l’arcade dentaire ?

L’arcade dentaire représente toute la ligne dans laquelle nos dents sont insérées, au niveau des deux mâchoires. Elle prend en compte la longueur et la largeur de cette ligne. Cette arcade doit être conforme à certaines normes et avoir une profondeur et un diamètre idéaux pour la bonne santé des dents. L’arcade est située sur le bord des maxillaires. Elle comprend les dents suivantes :

  • Les incisives ;
  • Les canines ;
  • Les prémolaires ;
  • Les molaires.

Un adulte devrait normalement avoir au niveau de chaque maxillaire, 4 incisives, 2 canines, et 6 molaires. Cela fait donc au total 32 dents dans l’arcade d’une personne adulte.

La taille de l’arcade dentaire peut augmenter au fur et à mesure que l’âge avance. Ceci est important, car si elle est petite, les dents vont se rapprocher. Une arcade de petite taille peut aussi entraîner une mauvaise inclinaison des dents, un chevauchement, ou un mauvais positionnement.

Les problèmes avec une arcade surviennent chez les personnes très jeunes et chez les plus âgées. Si l’arc est trop étroit, on procède alors à une extraction ou à une insertion d’extracteurs. Par contre, si l’arcade est trop longue, votre médecin traitant peut appliquer des accolades pour permettre aux dents de devant d’avoir une bonne position.

Pourquoi les dents sont-elles numérotées ?

Un adulte a donc normalement 32 dents. Cependant, en matière de numérotation, vous allez remarquer que le nombre attribué à une dent peut être 38 ou même 42. Cela ne veut pas dire que vous en avez autant dans votre bouche.

Le système de numérotation a été initié pour permettre aux médecins de se comprendre entre eux. Par exemple, vous pouvez aller chez le dentiste et il vous demande de faire une radio à une dent spécifique. Pour indiquer cette dent au radiologue, il ne peut pas le marquer avec un instrument quelconque. C’est justement pour cette raison que la numérotation est importante. En effet, le médecin attribue un numéro à cette dent, comme si c’était son nom.

La numérotation dentaire aide également les organismes d’assurances comme la sécurité sociale et les mutuelles. Elle leur permet d’identifier les dents qui font objet d’une demande de réclamation après un traitement.

Toutefois, chaque dentiste ne met pas le numéro qu’il veut, car cela pourrait créer une sérieuse coïncidence. Il existe aujourd’hui des systèmes de numérotation des dents qui sont utilisés entre ces professionnels. En outre, l’absence d’une dent ne remet pas en cause la codification.

Le système de Numérotation Dentaire Internationale

Le FDI ou système de la Fédération Dentaire Internationale est la technique la plus utilisée pour numéroter les dents de l’arcade. Ici, la bouche est divisée en quatre différentes parties nommées quadrants et chaque dent est identifiée par un nombre à 2 chiffres.

L’arcade supérieure comprend donc deux sections : semi-arcade supérieure droite (1) et semi-arcade supérieure gauche (2). Ensuite, l’arcade inférieure est sectionnée aussi en deux parties, à savoir : la semi-arcade inférieure droite (3) et la semi-arcade inférieure gauche (4).

Dans chaque semi-arcade se trouvent 8 dents. La numérotation se fait du centre vers l’arrière. Pour identifier une dent de la semi-arcade supérieure droite, on lui donne d’abord le chiffre « 1 » qui représente le cadran dans lequel il se trouve. Le second chiffre sera celui de la position qu’il occupe en partant du centre vers l’arrière (1 à 8). Ainsi, pour les dents du cadran 2 la numérotation débutera par « 2 », dans le cadran 3 elle commencera par 3, et ainsi de suite. À titre d’exemple, dans la semi-arcade supérieure droite, les dents sont numérotées de 11 à 18.

La numérotation des dents permanentes selon le FDI

Les dents permanentes ou définitives sont celles des adultes, contrairement aux dents de lait ou primaires qui finissent par tomber.

Selon la méthode du FDI, les incisives supérieures droites portent les nombres 11 et 12, tandis que celles de gauche sont numérotées (21 et 22). Quant aux incisives inférieures gauches, on leur attribue les nombres 31 et 32, alors que celles qui sont à droite portent les nombres 41 et 42.

Pour les canines, celle qui se trouve dans la semi-arcade supérieure droite porte le nombre 13 et sa seconde, de l’autre côté a le numéro 23. La canine inférieure gauche est le numéro 33 et celle de droite est le 43.

Les prémolaires de la semi-arcade supérieure droite sont numérotées 14 et 15 et celles de gauche, 24 et 25. En outre, les prémolaires inférieures gauches portent les nombres 34 et 35 et celles de droite, 44 et 45.

Au fond, dans la bouche, les molaires supérieures droites sont identifiées par 16 et 17 et leurs sœurs de gauche, 26 et 27. Au niveau de la mâchoire inférieure, les molaires inférieures droites sont numérotées 46 et 47 et celles de gauche, 36 et 37.

Enfin, les dents de sagesse supérieures droite et gauche sont numérotées 18 et 28. Celles de la mâchoire inférieure portent les nombres 38 (gauche) et 48 (droite).

Le système de numérotation dentaire universelle

Le système de numérotation universelle des dents est utilisé aux États-Unis. Il est beaucoup plus simple que le FDI, car il commence par 1 et finit par 32. La numérotation se fait en allant de la mâchoire supérieure droite à celle de gauche, puis de la mâchoire inférieure gauche à celle de droite.

C’est précisément la 3e molaire en haut à droite qui porte le chiffre « 1 ». Le numéro « 32 » est porté par la dent qui se trouve juste en dessous d’elle, en l’occurrence la 3e molaire en bas à droite.

La numérotation selon le système de Palmer

Il existe un autre système de numérotation qui ressemble un peu au FDI, c’est la numérotation dentaire Palmer. Ici, comme selon la méthode FDI, la bouche est divisée en 4 cadrans. On distingue donc la semi-arcade supérieure droite, la semi-arcade supérieure gauche, la semi-arcade inférieure droite et la semi-arcade inférieure gauche.

Pour la numérotation, les dents portent des chiffres allant de 1 à 8 suivant leur position, en allant du centre vers l’arrière. Ainsi, l’incisive droite haut porte par exemple le chiffre 1 et le dernier molaire le chiffre 8.

L’incisive de la semi-arcade supérieure droite est désignée par « Dent 1 droite haut » et celle de gauche, « Dent 1 gauche haut ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles