Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Automassage : les différentes techniques et leurs bienfaits

L’automassage est une pratique assez courante qui consiste à se masser soi-même. Il se pratique de différentes manières et procure énormément de bienfaits pour l’organisme. Pour cela, il suscite beaucoup d’intérêts. Malheureusement, un grand nombre de personnes ignorent en quoi consiste concrètement l’automassage. Ainsi, découvrez ici les bienfaits de l’automassage et comment la pratiquer.

Pourquoi pratiquer l’automassage ?

L’objectif de l’automassage est principalement d’aider l’organisme à se débarrasser du stress quotidien et à supprimer les tensions musculaires. Cette pratique permet à l’organisme de trouver le sommeil plus facilement. En plus d’aider à une meilleure concentration, l’automassage favorise une restauration de l’énergie perdue après un effort physique.

Par ailleurs, cette pratique lutte aussi contre les maux de tête, les fatigues générales, etc. De nombreuses personnes optent pour ce type de massage pour son effet relaxant.

Comment pratiquer l’automassage ?

L’automassage se pratique selon les convenances, à tout moment de la journée. En fonction de vos occupations, vous pourrez vous y donner quand vous le pourrez. Toutefois, il est recommandé de définir des heures précises, pour profiter au mieux de l’automassage. La soirée est le moment le plus adapté pour faire ce massage : avant de dîner ou quelques minutes avant d’aller dormir.

En dehors des doigts et des paumes de la main, plusieurs éléments peuvent être utilisés pour réaliser un automassage. Parmi ceux-ci, on distingue :

  • Des cristaux de massage ;
  • Des bâtons d’armoise ;
  • Des ventouses ;
  • Des huiles essentielles.

Beaucoup de personnes pratiquent de l’automassage de manière informelle, à travers des gestes routiniers. Par exemple, quand vous vous massez le crâne pour soulager un mal de tête ou lorsque vous vous frottez les mains avant de commencer à travailler, c’est déjà de l’automassage.

Toujours pour bénéficier des divers avantages de l’automassage, vous devez avoir au moins deux séances par semaine. Aussi, l’utilisation des huiles essentielles augmente énormément les effets de l’automassage. Les plus recommandées sont l’huile essentielle de lavande, connue pour son effet relaxant et l’huile essentielle d’eucalyptus radié, réputée pour ses effets stimulants.

Quelques techniques d’automassage

Il existe plusieurs techniques d’automassage. Certaines ne nécessitent que l’usage des mains, des poings ou des pieds. D’autres par contre, nécessitent l’utilisation de certains objets tels que les balles de tennis ou les rouleaux de mousse, qui aident à atteindre des zones inaccessibles pour les membres.

La digitopuncture

La digitopuncture figure parmi les plus connues des techniques d’automassage. Elle est même intégrée à la médecine traditionnelle. Elle consiste essentiellement en une stimulation des points d’énergie. Son objectif principal est de favoriser un fonctionnement normal du métabolisme de l’organisme. Cette technique intervient tant pour les préventions que pour les traitements. Elle est également applicable pour toutes les tranches d’âges : enfants, adultes ou personnes âgées peuvent y recourir.

Toutefois, la pratique de la technique de digitopuncture peut différer selon la tranche d’âge. Par exemple, chez les enfants, cet exercice se concentre beaucoup plus sur les mains et le visage, pour la simple raison que les membres de ces enfants sont encore en pleine croissance.

Par contre, chez les personnes âgées, la technique consiste principalement à provoquer la stimulation de certains points clés, grâce à une plante dénommée l’armoise.

La digitopuncture est également pratiquée chez les femmes enceintes. Cette technique permet de lutter contre les nausées matinales. Cependant, son application doit être délicate pour ne pas toucher des points contraceptifs.

L’automassage à la base du crâne

L’automassage à la base du crâne est fortement recommandé dans les cas de maux de tête et de douleurs cervicales. Le but de ce type de massage est de provoquer un relâchement des muscles de la base du crâne.

Ce type de massage est relativement simple à effectuer. Il suffit de poser les pouces ou les doigts sur la zone où l’on ressent les maux. Ensuite, il faut relever lentement les doigts, tout en exerçant une pression en direction du haut. Pendant que vous remontez les doigts, prenez le soin de trouver et d’étirer les points de contracture à l’origine des douleurs. La dernière étape pour cette technique consiste à effectuer des tours de cercle avec vos doigts, de façon à agir sur les contractions du bas du crâne.

L’automassage du cou

Ce type d’automassage vise généralement à soulager des douleurs cervicales, et des tensions musculaires à l’arrière du cou. Pour effectuer ce massage, il suffit de placer les deux mains de part et d’autre de la base du cou. Ensuite, il faut essayer de tenir fermement le cou tout en gardant les doigts bien en contact avec la colonne vertébrale, pendant deux minutes au moins. Vous devez faire le même geste comme si vous malaxiez une pâte. Il faut également prendre le soin de s’appliquer sur les parties les plus douloureuses.

Automassage du dos avec un rouleau de massage

Le haut du dos est une zone bien souvent sujette à de nombreuses douleurs physiques. Effectuer un massage sur cette partie soulage de ces douleurs. Cependant, il est difficile, voire impossible d’atteindre cette partie du dos avec ses mains. L’utilisation d’un rouleau de massage est donc requise.

La première étape pour faire l’automassage de dos, c’est de positionner le rouleau au sol puis s’allonger sur celui-ci, de façon à ce que votre dos touche le rouleau. Le massage lui-même va consister à soulever vos fesses, et à effectuer des mouvements de va-et-vient pour rouler sur votre dos. Comme pour les autres types de massage, il faut insister sur les parties les plus sensibles et répéter l’opération pendant quelques minutes.

Par ailleurs, si vous ne disposez pas d’un rouleau de massage, vous pouvez vous servir d’une grande serviette. Il suffira d’attraper les deux extrémités de la serviette et de la plier pour obtenir un rouleau. Cependant, faites attention lors des mouvements de va-et-vient. Si vous êtes trop rapide, vous pourriez vous blesser.

Automassage des omoplates avec une balle

Beaucoup de muscles du corps humain se situent au niveau des omoplates. Cette zone constitue le centre de nombreuses contractions, qu’il est possible de soulager grâce à des exercices d’automassage avec une balle de tennis.

Pour le faire, vous n’avez qu’à vous allonger sur le dos et à placer la balle de tennis exactement à l’endroit où vous ressentez la douleur. Maintenez ensuite la pression sur cet endroit pendant 30 secondes et reprenez le processus. Il est important  de garder une respiration stable durant ce massage.

Si vous ressentez des douleurs à plusieurs endroits, vous pouvez utiliser la même méthode pour les autres parties, ou faire usage de plusieurs balles de tennis à la fois.

Quelques bienfaits de l’automassage

Les bienfaits de l’automassage pour l’organisme sont nombreux et variés. L’un des premiers avantages est une élimination des blocages physiques et émotionnels responsables des douleurs et des maladies. De même, l’automassage renforce la santé, grâce à une stimulation des défenses immunitaires et une lutte ardue contre les infections.

Par ailleurs, la pratique régulière de l’automassage peut permettre de développer de la souplesse, avec une solidification des ligaments et des articulations. Cette pratique présente beaucoup d’autres avantages importants comme :

  • L’élimination des toxines du sang ;
  • Une augmentation de l’espérance de vie ;
  • La suppression des tensions musculaires ;
  • Les sensations de paix intérieure et de sérénité.

L’amélioration du sommeil constitue également un bienfait capital de l’automassage. En effet, plusieurs études ont montré que l’automassage permet de stimuler les points d’acupuncture. Ces points permettent de réduire l’éveil et donc de prolonger les heures de sommeil.

En outre, l’automassage réduit considérablement les nausées chez les femmes enceintes et soulage les symptômes de la constipation.

Contre-indications et précautions pour bien pratiquer l’automassage

La pratique de l’automassage requiert la prise de certaines précautions, pour éviter des complications. Il n’est pas conseillé par exemple d’utiliser les techniques d’automassage sur une ecchymose. Aussi, ces dernières sont inappropriées pour les personnes atteintes de  l’hémophilie. Par ailleurs, en cas de blessure musculaire, il faut attendre tout au moins la deuxième semaine de guérison avant de pratiquer l’automassage.

Pour certaines personnes qui souffrent de diabète, l’automassage doit être pratiqué de manière contrôlée. Il faut également souligner que l’avis d’un médecin est recommandé avant de recourir à cette pratique, si vous souffrez de troubles de la musculation.

Consulter un physiothérapeute 

Il est vrai que les techniques d’automassage sont très simples à mettre en pratique. Toutefois, toutes les méthodes ne sont pas adaptées à tous les maux. C’est pour cela qu’il est conseillé de consulter un physiothérapeute. Ce dernier saura vous dire avec précision, quelle technique d’automassage vous est appropriée, pour soulager véritablement votre mal.

Si au début de votre problème, vous n’aviez pas consulté le physiothérapeute, ce n’est pas grave. Vous pouvez le faire si vos maux persistent, après trois ou quatre semaines de traitement.

Vous aimerez aussi :

Related Articles