Global Statistics

All countries
260,986,180
Confirmed
Updated on November 27, 2021 9:20 am
All countries
234,051,491
Recovered
Updated on November 27, 2021 9:20 am
All countries
5,209,038
Deaths
Updated on November 27, 2021 9:20 am

Bartholinite : Causes, symptômes et conséquences

Les glandes vestibulaires ou les glandes de Bartholin ont longtemps été reconnues comme des foyers possibles d’infection chez la femme. En 1737, Astruc, professeur royal de médecine et médecin de Louis XV de France, se référait aux humeurs qui peuvent être infectées par le poison vénérien et provoquer des maladies locales sur ces parties.

La Bartholinite est l’une de ces infections courantes de la partie génitale féminine. Même si ses origines sont diverses (voire imprécises), les infections bactériologiques en sont pour beaucoup. Dans ce dossier, nous faisons le zoom sur cette maladie dont les dommages ne sont pas à sous-estimer.

Bartholinite : Définition

inflammation d’origine
La bartholinite est une infection que l’on rencontre exclusivement chez les femmes. L’infection attaque l’une ou l’autre des glandes de Bartholin situées au niveau des lèvres vaginales. Pour ceux qui l’ignorent, les glandes de Bartholin sont des glandes de petite taille, invisibles à l’œil nu, situées à l’entrée du vagin, derrière les petites lèvres.

Elles sont essentiellement connues pour leur excréteur (exocrine). Elles produisent un fluide (la cyprine) qui lubrifie et aide à réduire les frictions pendant les rapports sexuels.

Cependant, parfois, la nature visqueuse et épaisse de la cyprine bouche les canaux à travers lesquels elle est déversée dans le vagin. L’accumulation de liquide donne ensuite lieu à la formation d’une masse ou d’un kyste. Jusque là, le mal est toujours épargné, car les kystes sont indolores et sans grand danger.

Toutefois, les kystes peuvent augmenter de taille, quittant la forme d’un pois pour celle d’une balle de golf. Ainsi, ils deviennent inconfortables et peuvent donner suite à des infections. Mais l’état visqueux de la cyprine n’est pas l’unique raison qui explique pourquoi le canal de la glande est bloqué. On associe également cet état de chose à des infections vaginales.

En résumé, la bartholinite est une infection et une inflammation des glandes de Bartholin. Aux États-Unis par exemple, selon le British Medical Journal, les kystes sont présents chez environ 2 % des personnes cherchant des soins gynécologiques.

Les causes de la bartholinite

En effet, la bartholinite survient généralement de deux manières. Des germes d’origine vaginale (sexuellement transmissible) ou intestinale (Entérobactéries, E. coli). Ceux-ci remontent par le canal et infectent la glande de Bartholin. Dans d’autres conditions (une infection localisée, un rétrécissement congénital…), le canal sécrétant le mucus s’obstrue. Ainsi, le liquide s’accumule dans le canal, qui se dilate et forme un kyste.

Parfois, le kyste ne s’infecte pas et passe inaperçu. C’est au moment où le kyste s’infecte que l’on parle de bartholinite. Voici des exemples de différents qui conduisent à la bartholinite :

  • Neisseria gonorrhoeae, qui cause la gonorrhée, une maladie transmissible par contact sexuel ;
  • Chlamydia trachomatis, qui cause la chlamydia
  • Escherichia coli, qui peut affecter l’approvisionnement en eau et provoquer une colite hémorragique ;
  • Streptococcus pneumoniae, qui peut provoquer une pneumonie et des infections de l’oreille moyenne ;
  • Haemophilus influenzae, qui peut provoquer des otites et des infections respiratoires.

Précisons qu’avec l’évolution que connait le monde en matière de prévention contre les IST, les infections vaginales ne constituent plus aujourd’hui la principale cause de bartholinite. Ce sont les infections digestives qui sont plus à l’origine du mal.

Les facteurs de risque

Les causes exactes du blocage des conduits ne sont souvent pas claires, bien que les bactéries aient un rôle à jouer. Cependant, les caractéristiques suivantes augmentent la probabilité qu’une personne développe un kyste de Bartholin :

  • Être sexuellement actif
  • Avoir entre 20 et 30 ans
  • Avoir déjà eu un kyste de Bartholin
  • Avoir subi un traumatisme physique dans la zone touchée
  • Avoir subi une chirurgie du vagin ou de la vulve

Les symptômes de la bartholinite

 Les inflammations des glandes de Bartholin ne causent pas toujours de douleur. La plupart du temps, l’infection ne touche qu’une des deux glandes et se complique en abcès. Une personne peut avoir la bartholinite et peut ne pas le savoir avant de subir un examen de routine par un médecin ou d’avoir réalisé une consultation médicale pour d’autres problèmes de santé gynécologiques.

Les principaux symptômes ne sont pas courants. Cependant, lorsqu’ils apparaissent, ils peuvent inclure une légère bosse dans les lèvres vaginales. Le kyste ne se développe généralement que dans l’une des deux glandes situées de part et d’autre sous les lèvres. Les kystes peuvent ne pas être perceptibles au début, mais ils peuvent parfois avoir des effets sur les lèvres, ce qui fait que l’une des lèvres devient plus grande que l’autre.

Une bartholinite est une structure en forme de sac fermée remplie de liquide, d’air ou d’autres substances. La taille des kystes peut aller de celle d’une lentille à une balle de golf. Bien que les kystes de Bartholin ne puissent pas se transmettre d’une personne à l’autre par contact sexuel, la gonorrhée ou la chlamydia peuvent être une cause sous-jacente.

Les kystes plus gros sont plus susceptibles de provoquer une gêne et une douleur dans la vulve, en particulier pendant les rapports sexuels, en marchant ou en position assise. Les kystes de Bartholin ne devraient pas être une source de préoccupation chez les personnes en âge de procréer. Cependant, après la ménopause, il est prudent de vérifier les organes génitaux pour détecter toute masse ou kyste et de consulter un médecin au sujet d’éventuelles tumeurs malignes.

Voici quelques symptômes apparents qui justifient que quelqu’un souffre de la bartholinite :

  • Une « bosse » douloureuse dans l’une des grandes lèvres. La douleur est pulsatile, lancinante. La douleur peut être particulièrement vive en cas d’abcès ;
  • Une rougeur et une chaleur au niveau de la zone enkystée ;
  • Un écoulement de pus au niveau de l’abcès (stade avancé) ;
  • De la fièvre (plus rare) ;
  • Une infection des glandes de Bartholin.

 Les complications de la bartholinite

Parfois, des bactéries peuvent pénétrer dans le liquide du kyste et provoquer une accumulation de pus sous la forme d’un abcès de Bartholin. Cet abcès peut être douloureux. Si l’abcès se développe rapidement, le patient peut remarquer les complications suivantes dans la zone autour de l’abcès :

  • Rougeur ;
  • Tendresse ;
  • Une sensation de chaleur de la région ;
  • Douleur pendant l’activité sexuelle ;
  • Fièvre ;
  • Rupture et fuite.

Le traitement de la bartholinite

inflammation d’origine
Le choix du traitement de la bartholinite dépend du stade de l’évolution de l’infection. D’abord, pour mieux déceler les causes, les médecins procèdent à un diagnostic.

Le diagnostic

Le diagnostic de la bartholinite s’effectue le plus souvent par palpation vaginale. Mais les médecins font également appel à d’autres procédures soutenues par les technologies médicales. Par exemple :

  • Un examen clinique soutenu par un interrogatoire afin d’évaluer les symptômes et d’éliminer d’autres causes possibles ;
  • Un examen bactériologique pour confirmer l’infection et identifier le germe pathogène ;
  • Un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) si un doute subsiste.

Une fois le diagnostic posé, le traitement peut se faire à deux niveaux.

Le traitement à base de remèdes maison

Si un kyste de Bartholin est petit et ne présente aucun symptôme, le traitement peut ne pas être nécessaire. Cependant, les médecins sont susceptibles de demander à la personne de surveiller le kyste et de signaler s’il augmente de taille ou présente une gêne.

Si un petit kyste provoque une gêne, les options de traitement à domicile comprennent :

  • L’utilisation des Analgésiques: la prise d’analgésiques en vente libre, y compris l’acétaminophène et l’ibuprofène, peut aider une personne atteinte d’un kyste de Bartholin à soulager l’inconfort.
  • Un bain chaud: Tremper le kyste pendant 10 à 15 minutes peut l’aider à éclater et à guérir.
  • Une compresse chaude: appliquer une légère pression sur le kyste avec une boule de flanelle ou de coton imbibé d’eau chaude peut aider.

 Cependant, il est important de consulter pour toute masse inhabituelle ou suspecte dans la région vaginale, surtout si une personne est entrée en ménopause.

 Traitement médical

Les kystes plus gros ou ceux qui sont devenus des abcès peuvent nécessiter un drainage et un traitement. Si le kyste s’est développé en un abcès, le médecin peut prescrire des antibiotiques. Pour les kystes plus gros, un médecin peut recommander une intervention chirurgicale à la fin du traitement antibiotique. La procédure de drainage d’un gros kyste est connue sous le nom d’insertion d’un cathéter à ballonnet.

Cette procédure se déroule sous anesthésie locale et comprend les étapes suivantes. D’abord, le médecin insère un cathéter dans le kyste. Ensuite, il gonfle le cathéter et peut utiliser des points de suture pour le maintenir en place. Le cathéter reste en place pendant environ 4 semaines pour permettre au liquide de s’écouler.

Les autres traitements incluent :

  • Marsupialisation: Le chirurgien ouvre le kyste et draine le liquide. Il coud les bords de la peau pour laisser passer les sécrétions ;
  • Laser au dioxyde de carbone: Ce laser hautement focalisé peut créer une ouverture qui aide à drainer le kyste.
  • Aspiration à l’aiguille: Le chirurgien utilise une aiguille pour drainer le kyste. Parfois, après avoir drainé le kyste, il remplit la cavité d’une solution d’alcool à 70 % pendant quelques minutes avant le drainage. Cette solution réduit le risque de pénétration de bactéries dans la plaie.
  • Excision de la glande: Si une personne a de nombreux kystes récurrents qui ne répondent pas bien aux traitements, le médecin peut recommander de retirer complètement la glande de Bartholin.

 Les méthodes préventives

Etant donné que les médecins ne sont pas sûrs de la cause du blocage initial des canaux, il n’y a pas beaucoup de recommandations pour prévenir une bartholinite. Toutefois, La prévention de la bartholinite concerne essentiellement les infections sexuellement transmissibles.

Cependant, étant donné que les IST, telles que la gonorrhée et la chlamydia, peuvent être responsable du développement des kystes, les professionnels en la matière recommandent fortement de se préserver pendant les rapports sexuels en mettant un préservatif. Vous devez également réaliser un dépistage et inciter votre partenaire à le faire.

Et si par ailleurs, vous souffrez d’une IST, suivez rigoureusement votre traitement médical. Cela vous permettra d’éviter de la transmettre à votre partenaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles