Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Bébé pleure dans son sommeil : comment faire ?

Nombreuses sont les raisons qui peuvent pousser votre enfant à pleurer dans son sommeil. En effet, votre bébé peut exprimer à travers ses pleurs, une angoisse ou un inconfort et espère de votre part un réconfort. Les pleurs de votre bébé pendant son sommeil peuvent aussi indiquer que ce dernier a peur. D’autres facteurs comme la faim, les cauchemars, les terreurs nocturnes, le froid ou encore la mauvaise digestion, peuvent aussi être à l’origine des pleurs des bébés dans leur sommeil. Comment savoir ce qui fait pleurer votre enfant dans son sommeil ? Retrouvez ici quelques conseils.

Pourquoi votre bébé pleure-t-il dans son sommeil ?

Généralement, les pleurs surviennent alors que le bébé a les yeux fermés. Parfois, il peut avoir les yeux ouverts comme s’il s’était réveillé, et peut même pousser de petits cris. Ce phénomène est assez troublant, notamment pour les parents qui ne savent pas comment faire pour apaiser leur enfant. Ces pleurs nocturnes peuvent être expliqués par différentes raisons.

Les terreurs nocturnes 

Les premières raisons qui expliquent ce phénomène sont les terreurs nocturnes. Il s’agit des troubles de sommeil qui apparaissent chez les enfants à partir de 18 mois et peuvent persister jusqu’à 5 ou 6 ans. Ces troubles du sommeil se manifestent le plus souvent au début du cycle de sommeil, particulièrement durant le sommeil profond. Dans ce cas, le bébé émet des pleurs souvent accompagnés de cris. Toutefois, il ne sanglote pas, mais peut beaucoup transpirer et même se débattre.

Les cauchemars

En dehors des terreurs nocturnes, les cauchemars aussi constituent une raison qui peut faire pleurer votre bébé dans son sommeil. En effet, les cauchemars surviennent chez les enfants à partir de douze mois. Ils surviennent le plus souvent en deuxième partie de sommeil (phase de sommeil paradoxal). Les mauvais rêves arrivent en général à partir de 2 h 30 ou 3 h du matin. Dans ce cas, vous ne devez pas vous inquiéter. Il s’agit, d’un passage obligatoire dans le processus de développement de votre tout petit.

La faim ou le changement de cycle du sommeil

Une autre raison qui peut amener votre enfant à pleurer dans son sommeil est la faim. Il peut aussi s’agir du froid ou d’un inconfort quelconque. Certains enfants se réveillent immédiatement dès qu’ils se mettent à pleurer. Vous devez donc faire beaucoup attention au langage corporel de votre bébé afin de mieux comprendre les causes de ses pleurs.

Les pleurs de votre enfant durant le sommeil peuvent avoir également d’autres causes. Chez certains nourrissons, cela peut signifier un changement de cycle de sommeil. Dans ce cas, il s’agit d’un comportement tout à fait normal qui ne devrait pas être considéré comme un trouble de sommeil. En général, les pleurs liés au passage d’un cycle de sommeil à un autre durent quelques secondes. Dans certains cas, elles peuvent prendre une bonne dizaine de minutes.

L’éveil confusionnel

L’éveil confusionnel peut aussi causer des pleurs du bébé dans son sommeil. En effet, l’éveil confusionnel est considéré comme un trouble de l’éveil qui ressemble aux terreurs nocturnes. Il peut provoquer des pleurs à n’importe quel moment de la nuit, mais également à la sortie de sieste. Il commence généralement par des gémissements progressifs, puis il y a des pleurs qui peuvent être accompagnés de hurlement. Ce trouble de l’éveil peut aussi être associé à de l’énurésie ou de la somniloquie.

Quelle est la différence entre terreurs nocturnes et éveil confusionnel ?

L’éveil confusionnel est un état confusionnel qui peut se produire à n’importe quel moment de la nuit (ce qui n’est pas le cas des terreurs nocturnes). Ce phénomène peut également se produire pendant les fins de sieste de votre bébé. Les terreurs nocturnes interviennent par contre uniquement lors de la première partie du sommeil (3 h de temps après l’endormissement). Ces deux phénomènes ont des points de ressemblances. Dans les deux cas, votre bébé peut gigoter, vous repousser ou ne pas vouloir trouver confort dans vos bras, bien qu’il continue de dormir. La plus grande différence entre l’éveil confusionnel et les terreurs nocturnes est que le premier se manifeste progressivement.

À partir de quel âge votre bébé va-t-il faire ses nuits ?

À force de voir leurs bébés pleurés la nuit, notamment dans leur sommeil, beaucoup de parents se demandent avec impatience quand leur enfant va faire ses nuits. Malheureusement, il n’existe pas d’âge fixe auquel les nourrissons font leurs nuits. Chaque enfant est différent et les troubles de sommeil se distinguent aussi pendant les premiers mois d’existence. Toutefois, en moyenne, un enfant sur quatre fait ses nuits à partir de 2 mois d’âge. Mais à l’âge de 10 mois, il est établi qu’environ 90 % des nourrissons font leurs nuits convenablement. Afin de mieux aider votre enfant, il est recommandé de mettre en place un rituel du coucher pour qu’il dorme avec sécurité.

Comment faire si votre bébé pleure dans son sommeil ?

Si votre bébé à l’habitude de pleurer dans son sommeil, la solution dans l’immédiat est de trouver un moyen pour le réconforter sans trop le déranger. En effet, si les pleurs de votre enfant sont causés par les terreurs nocturnes, il serait mieux de ne pas le réveiller puisqu’il n’en aura aucun souvenir. Dans ce cas, il est plutôt recommandé aux parents de parler à leur bébé avec douceur et de le rassurer avec un câlin afin de le calmer.

En réalité, malgré le sommeil, les enfants gardent leurs oreilles toujours éveillées. Il est donc important de rester à côté de votre bébé et de veiller sur lui jusqu’à ce que les pleurs s’arrêtent. 

Dans le cas des pleurs liés aux cauchemars, en plus de votre rituel du coucher, vous pouvez ajouter une chasse aux sorcières sous le lit de votre bébé. Vous pouvez également faire intervenir votre imagination en vaporisant la chambre avec une potion magique (imaginaire) afin de rassurer votre bébé. Vous pouvez aussi utiliser un attrape-rêve tout en prenant le soin d’expliquer à votre tout petit le principe. Peu importe la cause des pleurs de votre bébé, il est primordial de revoir son hygiène de sommeil.

Comment prévenir les pleurs de votre bébé durant son sommeil ?

Lorsque votre enfant pleure la nuit, notamment durant son sommeil, il n’est pas facile de le réconforter sans engendrer une dépendance pour le rendormir. Pour cette raison, il est nécessaire d’agir en amont afin que votre tout petit puisse passer une merveilleuse nuit. La solution la plus adéquate et efficace est d’instaurer un rituel propice et agréable au sommeil.

Vous devez réguler l’heure du coucher de votre bébé. En d’autres termes, vous devez coucher votre enfant chaque soir à la même heure à peu près. Ce faisant, vous créez votre rythme du coucher pour éviter à votre enfant les possibles cauchemars et terreurs nocturnes.

Vous aimerez aussi :

Related Articles