Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Blépharoplastie : La chirurgie pour la correction des paupières

Il arrive souvent que la peau perde son élasticité au fil des années. C’est un phénomène auquel on peut difficilement échapper. Quand cet affaiblissement de la peau atteint la région orbitaire, les paupières sont le plus couramment touchées en premier et elles ont tendance à tomber. Il y a plus d’une façon de revigorer le visage. La plus simple des manières est d’utiliser des recettes naturelles. Cependant, ces recettes ne permettent de supprimer que les traces les plus simples. La technique la plus efficace, c’est le recours à la blépharoplastie. Un moyen très puissant de la médecine esthétique dont les avantages ne sont plus à démontrer. Qu’est-ce que la blépharoplastie? Quelles sont les différentes techniques d’interventions qu’elle utilise ? Découvrez ici plus d’infos sur cette thématique.

Chirurgie de correction des paupières : ce que vous devez savoir

Pour comprendre le concept dans son intégralité, il est important de remonter a la genèse des pathologies qui touchent les paupières avant de parler des avantages qu’offre cette méthode.

L’origine des affections touchant les paupières : ptosis et dystonies focales

Deux causes sont spécialement à l’origine de la fermeture des paupières. La première est la blépharoptose, encore connue sous l’appellation de ptosis. On définit le ptosis comme une pathologie qui touche les muscles élévateurs de la paupière supérieure. La maladie peut être héréditaire mais aussi, résulter de transformations qui se produisent lorsqu’on prend de l’âge. En l’absence de traitement, la tumeur grandit et passe au stade aponévrotique. La dystonie (ou atonie) focale est un autre facteur qui provoque l’affaiblissement des paupières. C’est une affection qui occasionne des contractions répétées et incontrôlables de l’une des paupières ou des deux paupières à la fois. Cette pathologie induit des effets funestes sur la vision. Les convulsions peuvent en effet, créer des troubles de la vision et dans les cas les plus extrêmes, la fermeture des paupières. Le principal facteur de l’affaiblissement des paupières c’est sans conteste, la désinsertion des muscles palpébraux péri-orbiculaire dont l’activité permet les mouvements d’ouverture et de fermeture des paupières. A un certain stade, les traitements médicamenteux sont inefficaces. Les techniques de chirurgie des paupières (blépharoplasties) apparaissent alors comme les seuls moyens de régler le problème

Qu’est-ce que c’est que la blépharoplastie ?

Chirurgie des paupières – © Crédit : informationhospitaliere.com
Chirurgie des paupières – © Crédit : informationhospitaliere.com

On appelle blépharoplastie, la chirurgie esthétique des paupières et du regard. Cette technique est utilisée pour corriger les problèmes liés au vieillissement des paupières. Le but de l’intervention chirurgicale est de revigorer le regard en ôtant tous les cernes et les poches graisseuses, qui rendent les paupières lourdes et tombantes.

Qui est concerné par la blépharoplastie ?

Rappelons que, comme toute autre opération de chirurgie esthétique, une blépharoplastie ne signifie pas forcément que le patient cache une maladie sous-jacente. L’opération peut se faire pour des raisons psychologiques ou pour des raisons esthétiques. Les prétendants à la blépharoplastie sont ceux qui présentent au niveau de leur région orbitaire, précisément au niveau des paupières, des excédents de peau et de poches graisseuses. Des patients de tout âge viennent pour pratiquer l’intervention. Mais très souvent, les concernés sont des personnes âgées en quête d’un rajeunissement du regard.

Le prix d’une intervention de blépharoplastie

Les prix dépendent bien sûr du praticien mais aussi de la région, et de la nature de l’intervention. Il faut compter approximativement 1500 à 2500 € pour une blépharoplastie des paupières supérieures ou inférieures et 3500 €, pour l’ensemble des paupières. Toutefois, les assurances remboursent très rarement les opérations de chirurgie esthétique.

Les avantages de la blépharoplastie

Les opérations de chirurgie des paupières permettent entre autres :

  • le gommage des rides et des cercles noirs (dues à un excédent de tissus sous-cutané) ;
  • la transformation des paupières, sans dénaturation de l’expression du visage ;
  • d’améliorer la vision (avec cessation des troubles de la vision) ;
  • une amélioration de l’apparence esthétique du visage.

Les interventions pratiquées

La chirurgie des paupières fait appel à des techniques d’interventions variées ; ceci dans le seul but de répondre aux exigences du patient. Il existe deux grandes catégories de blépharoplastie : l’une utilise des méthodes classiques de chirurgie esthétique et l’autre permet de traiter les patients sans utiliser de bistouris (dite “sans chirurgie“).

La blépharoplastie non-chirurgicale

Cette technique repose sur deux procédés : les ultrasons focalisés et le PlexR.

La technique de laser : le PlexR

Le principe

Le Plasma Exérèse en acronyme PlexR est une technique next generation, qui permet de traiter des atteintes du derme sans altérer les tissus. Elle permet de réaliser des actes chirurgicaux sans équipement invasif. Le procédé se base sur la « pulvérisation » de la surcouche superficielle de l’épiderme qui contient les excès responsables de la blépharoptose.

Processus

Le médecin applique une crème analgésique sur la peau, une heure avant le début de la session. Au moment de l’opération, un petit instrument électronique est placé sur la peau sans au préalable la toucher. Au contact de la peau, l’appareil vaporise légèrement une substance sur la couche superficielle de l’épiderme. La substance vaporisée est responsable de la destruction des tissus endommagés. L’opération dure environ 30 minutes

Résultat

Les résultats sont quasi instantanés. On observe à la fin de l’opération une disparition des petites croûtes qui s’étaient formées. Des rougeurs et de légers œdèmes peuvent apparaître ; mais elles disparaissent généralement deux jours après l’opération. Cependant, l’opération doit être répétée au moins, 1 fois par mois pour éviter les imprévus.

Le lifting des paupières : Ulthera®

Le principe

Ulthera® est une technique sans chirurgie de dégraissage du visage dont le principe se base sur la diffusion d’ultrasons. Le collagène est le pilier de la peau. En terme simple, c’est le squelette de la peau. C’est lui qui lui confère sa fermeté et son élasticité. Avec pour facteurs déclenchants les ultrasons focalisés, l’organisme se met à synthétiser du collagène.

Le processus

Le praticien, après avoir déterminé les zones à traiter, va désinfecter la peau des paupières. L’appareil duquel les ultrasons micro-focalisés émanent, est mis en marche. Il est relié à un écran-échographe, permettant au médecin de mener l’opération de manière efficace et en toute sécurité. Les ultrasons pénètrent jusqu’à 5 mm en profondeur sur plusieurs couches de la peau et chauffent l’épiderme. Cette action a pour conséquence la constriction du collagène sur la zone ciblée. La séance de lifting dure généralement 30 minutes ou 1 heure 30 au plus. La seule session suffit à enlever une grande partie de la graisse sous-cutanée des paupières. Toutefois, le praticien, pour des raisons de précaution, demande à ce qu’une deuxième session soit organisée, pour plus de consolidation.

Résultat

La peau se consolide petit à petit au fur et à mesure que la synthèse du nouveau collagène avance ; ce qui permet de la lisser de la façon la plus naturelle qui soit. Des rougeurs peuvent apparaître, suivies d’un léger gonflement mais ce n’est rien d’alarmant. Les signes disparaissent le plus souvent, au bout de quelques jours.

La blépharoplastie classique

Elle fait appel aux compétences même du chirurgien. Il existe essentiellement deux techniques : la blépharoplastie des paupières supérieures et la blépharoplastie des paupières inférieures. Les deux interventions doivent systématiquement se faire après une élimination d’éventuelles ptôses au niveau des sourcils.

Examen des paupières supérieures

Au cours de l’examen préopératoire il faut méthodiquement :

  • Apprécier l’excès cutané avant toute chose : l’appréciation doit se faire sans la présence de lentilles de contact ;
  • Limiter le niveau du pli palpébral supérieur : si le pli n’atteint pas les 7 mm, la blépharoplastie classique est contre-indiquée ;
  • Rechercher une strangulation graisseuse interne et mesurer sa gravité ;
  • Rechercher un ptosis : s’il s’agit d’une défaillance musculaire, il convient de la traiter, en renforçant le muscle, au même moment que la blépharoplastie.

Examen des paupières inférieures

L’examen des paupières inférieures se fait comme suit :

  • Avant tout, il faut faire une appréciation de la position du bord libre tarsal ;
  • Rechercher des poches qui ont formé des ampoules ;
  • Apprécier l’excès cutané ;
  • Rechercher une protrusion anormale du globe oculaire ;
  • Vérifier s’il y a présence de cernes.

Les étapes de l’opération

Ils se résument en 5 points :

  • Anesthésie ;
  • Incision et excision cutanéo-orbiculaire ;
  • Ouverture du septum et résection de la graisse orbitaire ;
  • Fermeture ;
  • Soins postopératoires.
L’anesthésie :

L’anesthésie est généralement locale. L’injection de la substance anesthésiante se fait avec une aiguille hypodermique. Des injections additionnelles peuvent bien sûr être faites, au moment de l’ablation des poches graisseuses ou après ouverture du septum, pour éviter les douleurs lors de l’opération.

Incision et excision cutanéo-orbiculaire

L’incision cutanée se fait au bistouri ; la paupière étant tendue. Cette excision se fait le plus souvent en un temps, à l’aide de petits ciseaux incurvés. Les ciseaux doivent être bien parallèles au plan tarsal pour ne pas ôter les corps sous-jacents.

Ouverture du septum et résection de la graisse orbitaire

C’est le moment le plus difficile de l’opération. Le médecin exerce délicatement une pression sur le globe ; ce qui permet de faire apparaître les bourses graisseuses. Il va par suite faire une fine dissection au petit ciseau pour enlever l’excédent de graisse. L’ablation de la graisse doit répondre à deux principes : elle doit être totale (pas trop exagérée) et non sanglante. Le médecin prend alors tout son temps à cette étape de l’opération.

La Fermeture

En général, la fermeture se fait en un seul plan. Mais d’autres médecins le font parfois avec plusieurs points de suture. Dans tous les cas, suturer le septum n’est pas conseillé, car le risque de contraction secondaire est élevé.

Soins postopératoires

Des pansements froids sont mis sur les paupières immédiatement après l’opération. Le patient doit poursuivre l’application du froid sur les paupières pendant quelques jours. Le sectionnement des fils se fait, entre le 4e et le 5e jour. Les sutures sont enlevées rapidement pour éviter que des kystes épidermiques se forment.

Que peut-il se passer après une blépharoplastie : les complications

En blépharoplastie, les complications existent mais sont très rares. Elles sont pour la plupart minimes quand on les détecte et facilement corrigeables. Toutefois, il importe d’informer le patient sur les risques encourus, même infimes soient-ils. Au nombre de ces complications, on différencie ceux qui sont d’origine totalement ophtalmologique, dont la conséquence directe est la baisse ou la perte visuelle. La complication esthétique la plus importante est relative, au mauvais repositionnement de la paupière inférieure. Certaines complications sont par contre dues, aux nouvelles techniques chirurgicales qui utilisent les lasers. Ces lasers entraînent parfois des éversions de la paupière inférieure ; des brûlures et des inflammations.

En général, il faut retenir que la Blépharoplastie est un procédé chirurgical qui demande assez de soins et l’apport d’un chirurgien qualifié. Elle rajeunit et embellit surtout, lorsqu’elle est réussie. Mais quand elle est ratée elle devient une difficulté, à vie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles