Global Statistics

All countries
551,254,043
Confirmed
Updated on June 29, 2022 8:22 pm
All countries
523,570,716
Recovered
Updated on June 29, 2022 8:22 pm
All countries
6,354,651
Deaths
Updated on June 29, 2022 8:22 pm

Bouton dans le nez : Causes et traitements

Un bouton dans le nez est une affection nasale qui n’a rien de banal. Au contraire, il pourrait s’agit d’une manifestation du virus de l’herpès ou d’un furoncle bénin ou pas. Somme toute, un tel bouton est le signe ou la conséquence d’un système immunitaire défaillant, d’une fatigue, d’une fièvre, d’une infection, etc.  Une chose est sûre, plus tôt vous suivrez un traitement adapté, plus vite l’infection partira et vous ne couverez aucune inflammation de quelque sorte que ce soit.

Les causes possibles d’un bouton dans le nez

Un bouton dans le nez est un bouton infecté qui peut provenir de causes diverses. Cela étant, c’est comprenant ces causes que le médecin, en l’occurrence, pourra préconiser les soins appropriés.

Ce bouton rouge rempli de pus est chaud et fait extrêmement mal lorsque vous le touchez. Il est généralement la conséquence d’une obstruction des pores du fait de cellules mortes de la peau et d’huile en excès dans votre corps.

Les risques d’apparition de bouton dans le nez sont un peu plus élevés chez les personnes à forte prévalence diabétique ou chez ceux qui ont un système immunitaire faible ou déficitaire. En effet, ce sont des personnes qui souffrent régulièrement d’infections cutanées.  Chez ces personnes, les risques d’inflammation peuvent conduire à une aggravation de l’état du bouton. Dans certains cas, on constate une mutation vers un furoncle nasal.

Les poils incarnés et la vestibulite nasale

Il est imprudent de s’épiler l’intérieur du nez. En effet, une repousse pourrait engendrer ce que l’on appelle un poil incarné. Pendant le processus de repousse, un bouton pourrait apparaître et causer des douleurs parfois insoutenables.

En ce qui concerne la vestibulite nasale ou folliculite, elle est causée par les staphylocoques. Pour ne pas en souffrir, il existe des habitudes sanitaires qu’il convient d’éviter. Vous devez éviter par exemple de vous moucher trop souvent et de vous gratter l’intérieur du nez.

L’herpès : une cause probable du bouton dans le nez

L’herpès simplex de type 1 (HSV-1) encore connu sous le nom d’herpès orofacial/labial est indexé parfois dans le cas d’apparition d’un type de bouton appelé « bouton de fièvre ». Ce bouton peut apparaître à l’intérieur du nez.

Généralement, il est de petite taille et apparaît souvent lorsque le patient est stressé. Il provoque également des croûtes à l’intérieur du nez. Bien évidemment, un bouton provoqué par le virus de l’herpès est très douloureux.

Les furoncles nasaux

Les furoncles nasaux apparaissent un peu plus profondément dans le nez. C’est un type d’infection qui peut se révéler mortelle pour le porteur. Les microbes incriminés sont notamment les staphylocoques dorés, streptocoques et staphylocoques. Comment reconnaître qu’il s’agit d’un furoncle nasal ?

C’est un furoncle nasal lorsque, des suites d’un bouton dans le nez, les examens révèlent la présence dans votre sang de cellulite. Les symptômes tels que les gonflements, les capitons cutanés et autres peuvent également se manifester. Bien sûr, en dehors de la méthiciline (SARM) à laquelle la cellulite résiste, il existe des traitements qui peuvent vous aider à guérir définitivement.

Quid du traitement à domicile !

Avant de se rendre chez un médecin, beaucoup de personnes tentent vaille que vaille de se soigner. C’est n’est pas prudent, ni conseillé. Toutefois, il existe de petites astuces de grand-mère et des traitements médicamenteux qui peuvent aider à soulager vos maux.

L’une des toutes premières alternatives traditionnelles pour soigner l’apparition d’un bouton dans le nez demeure les huiles essentielles. Elles sont, de préférables, diluées avec de l’huile végétale et vous devez vérifier qu’elle ne vous provoque pas des allergies.

Elles servent essentiellement à soulager les malades des douleurs causées par le bouton. Les huiles essentielles les plus utilisées sont à l’huile de noix de coco, à la cannelle, à l’arbre de thé, au thym, au romarin, à l’huile de neem, à l’huile de margousier, etc.

Les compresses humides ou chaudes peuvent être utilisées pour apaiser la douleur causée par le bouton logé à l’intérieur du nez. L’idéal serait de poser la compresse plusieurs fois dans la journée. A chaque utilisation, vous pouvez laisser reposer la compresse pendant 20 minutes au maximum.

Vous pouvez tout aussi bien acheter des analgésiques disponibles en pharmacie en vente libre. Les plus communs sont l’ibuprofène tel que l’Advil et l’acétaminophène tel que le Tylenol. Ces traitements ont uniquement le potentiel de soulager les douleurs qui peuvent provenir du pus contenu dans le bouton à l’intérieur du nez.

Bouton dans le nez : faut-il consulter un médecin ?

En temps normal, lorsqu’apparaît un bouton dans le nez, il est vital de se rendre auprès d’un médecin, professionnel de la santé. La consultation devient encore plus importante lorsque :

  • Vous présentez des signes de confusion ;
  • Vous éprouvez du vertige ;
  • Vous constatez un début d’éruption cutanée rougeâtre ;
  • L’éruption cutanée est enflée et que vous avez un début de fièvre ;
  • Vos pupilles sont inégales et que vous éprouvez des difficultés à voir.    

La consultation chez le médecin s’avère nécessaire puisque du bouton bénin dans le nez, cela peut finir par s’aggraver en touchant certaines veines du nez directement reliées au cerveau. Cela s’appelle en jargon médical une thrombose sinusale caverneuse.

Ce nom rébarbatif n’est rien comparé aux différents maux qui peuvent résulter de l’apparition et de l’infection d’un furoncle. Le pire, c’est quand il y a formation d’un caillot de sang dans la grosse veine du sinus caverneux.  Du simple bouton dans le nez, votre corps qui se sent attaqué du fait de cette thrombose, peut causer au malade des maux de tête, une fièvre élevée, un endormissement, etc.

Au cours de la consultation, le médecin touchera le bouton. Il peut également demander des examens supplémentaires comme la tomodensitométrie de la tête.  Il s’agit d’un examen d’imagerie de valeur identique à un IRM. Il permettra au médecin de détecter les traces d’infection des sinus.

Par ailleurs, pendant la consultation, des questions usuelles peuvent vous être posées pour déterminer les symptômes qui vous ont poussé à consulter. Le médecin peut, en outre, demander des tests sanguins en prélevant votre sang et du pus provenant du bouton.

En procédant ainsi, le médecin pourra identifier l’origine bactérienne de l’affection. Il pourra ensuite prescrire au malade le traitement le plus indiqué pour venir à bout du bouton.

Comment se fait le traitement du bouton dans le nez ?

En règle générale, le traitement du bouton dans le nez se fait à l’antibiotique. Bien évidemment, le type d’antibiotique à utiliser est fonction de l’origine du bouton.

S’il s’agit d’un bouton bénin dans le nez, vous n’attendrez pas longtemps avant qu’il ne disparaisse. Quelques jours de traitements et le tour est joué.  Très souvent, vous n’aurez même pas besoin de consulter un médecin pour cela.  

En revanche si l’infection est d’origine bactérienne, vous devrez vous soumettre à un traitement à base d’antibiotique sous forme d’onguents, par exemple. C’est le cas notamment de la mupirocine (Centany).

Dans le pire des cas où le traitement à l’antibiotique basique se révèle insatisfaisant, le patient peut être hospitalisé. En conséquence, le médecin peut lui faire subir un drainage chirurgical au niveau de la zone infectée. Dans ces conditions l’usage de la bacitracine peut s’avérer nécessaire. En fonction de l’appréciation médicale et personnelle, le médecin peut également soumettre le malade à un traitement intraveineux.

Vous aimerez aussi :

Related Articles