Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Brachioplastie : déroulement de la chirurgie ou du lifting des bras

Les opérations esthétiques des bras ou des mains sont de plus en plus demandées, en raison du fait que l’on porte des bras nus en période de chaleur et de vacances. Appelée la brachioplastie, l’opération de bras a pour but de retirer l’excès de peau et de graisse présent au niveau des bras. Elle est pratiquée chez les personnes qui ont des bras flasques ou une sorte de saucisse de graisse derrière leurs bras. Voici les étapes de la brachioplastie, les indications et le prix de cette intervention chirurgicale.

Brachioplastie : définition

La brachioplastie – Crédit : informationhospitaliere.com
La brachioplastie – Crédit : informationhospitaliere.com

Encore connue sous le terme lifting des bras, la brachioplastie est une opération chirurgicale réparatrice ou esthétique, selon les patients. Elle consiste à enlever la peau et la graisse en excès au niveau de la face interne du bras. Notez que cette partie du bras comprend une peau plus fine, qui ne résiste pas assez aux changements de poids ainsi qu’au vieillissement. Ce qui entraîne un relâchement considérable. Une fois la peau relâchée, les excès de graisses peuvent demeurer et rendre le bras plus lourd.

La brachioplastie, qui ne peut être pratiquée par lipoaspiration isolée à cause de la nécessité d’une remise en tension de la peau, est observée plus chez les femmes. Elle permet à la personne opérée, de retrouver un galbe harmonieux du bras. Ainsi, elle verra sa circonférence réduite et sa forme équilibrée et proportionnée, accompagnée d’une peau non flasque.

Brachioplastie : quelles sont les techniques ?

Bien avant, notez que le principe de base des techniques d’intervention chirurgicale dans le cadre de la brachioplastie est :

  • D’effectuer des cicatrices moins visibles possibles ;
  • De bien rendre invisibles les cicatrices dans l’obscurité du bras, au niveau des aisselles et du torse ;
  • De rendre les suites opératoires plus simples possibles, afin de permettre au patient de bien supporter la chirurgie.

Liposuccion bourrelet graisseux postéro-interne

Le but de la liposuccion est d’apporter de correction à un bras chargé de graisse, plus précisément au niveau de la colonne postéro-interne. La peau peut se rétracter de vingt pour cent environ, et si la qualité de la peau locale est bonne, cela permet de réduire le diamètre du bras à partir d’une simple liposuccion.

Dans ce cadre, le niveau d’entrée de la liposuccion est le coude, ou parfois l’aisselle. Le bras se dégonfle progressivement en trente jours et des massages doux peuvent s’avérer nécessaires pour une résorption rapide des œdèmes.

Brachioplastie axillaire                                       

Le lifting des bras axillaire a pour but d’effectuer le retrait de la graisse présente à l’intérieur de la peau, accompagné d’une résection cutanée. La finalité de cette technique est de retendre la peau de l’intérieur du bras jusqu’au niveau de l’aisselle. Ceci, sans toutefois apporter de correction à l’excédent circonférentiel de la peau du bras.

La brachioplastie axillaire est une intervention simple et facile, qui peut être pratiquée en ambulatoire. Cependant, elle n’est praticable que chez quelques patients qui désirent réduire simplement la flaccidité interne de leur bras.

Brachioplastie en T

Cette technique associe un autre fuseau de la peau à l’excision de peau dans le bras. La cicatrice résiduelle peut, dans certains cas, s’étendre jusqu’au niveau du coude, pour déboucher à l’intérieur de l’avant-bras. La brachioplastie en T est une bonne chirurgie de resserrage des téguments, si et seulement si la cicatrice est bien dissimulée à la face interne du bras. Elle est plus longue qu’une brachioplastie intra-axillaire simple, et comprend des suites opératoires parfois inquiétantes, mais elle procure une grande satisfaction.

Néanmoins, il est crucial de savoir déterminer la quantité de peau réséquée dans le cas d’un petit retrait, avoir une peau encore flaccide rend furieux. Dans le cas d’un retrait excessif, la cicatrice s’élargit, ce qui peut entrainer un écoulement de lymphe : la cicatrisation n’est, de ce fait, pas de bonne qualité.

Brachioplasties élargies à l’avant-bras ou au torse

En cas d’excédents cutanés importants, une extension des cicatrices est indispensable. Cela est fait dans la partie thoracique latérale, afin de permettre la résorption des bourrelets présents à ce niveau ou au niveau de l’avant-bras sur le bord cubital. Ceci, dans l’optique de retirer la peau en excès. À cet effet, le temps de suture est plus long, mais cela n’est pas à l’origine d’autres complications, si les tissus profonds sont respectés. Il s’agit des tissus comme : le muscle ; les vaisseaux, l’aponévrose et les nerfs sous-jacents.

Brachioplastie : indications, prix et prise en charge 

Le lifting des bras s’adresse principalement aux personnes :

  • Âgées ou marquées par un vieillissement naturel de la peau ;
  • Confrontées à un amaigrissement important, suite à une situation d’obésité, à une grossesse
  • Ayant subi une liposuccion des bras et dont la peau n’est pas bien retracée.

Toutefois, notez que c’est le médecin qui juge de la possibilité de réaliser une brachioplastie.

Par ailleurs, le prix d’une brachioplastie est compris entre 2 800 € et 5 800 €, selon l’obtention du remboursement par l’assurance maladie. Lorsque le lifting des bras est pratiqué comme une intervention chirurgicale réparatrice, elle est prise en charge par la sécurité sociale, c’est-à-dire, en cas :

  • De perte de poids considérable à la suite d’une situation d’obésité morbide ;
  • De post-opératoire ou de post-gravidique ;
  • Des suites d’une intervention chirurgicale bariatrique.

Hormis ces cas, les autres situations font partie de la chirurgie purement esthétique, et ne sont de ce fait, pas pris en charge par la sécurité sociale ou la mutuelle.

Comment se déroule la brachioplastie ?

Étapes préopératoires

Deux consultations auprès d’un médecin esthétique sont nécessaires pour déterminer la quantité de graisses à retirer de même que la technique adaptée pour effectuer le brachioplastie. Ainsi, un examen clinique minutieux est réalisé. Celui-ci comprend principalement un bilan photographique, avec une mesure du pourtour des bras.

En outre, le patient reçoit des consignes entrant dans le cadre de la préparation de l’intervention. Il peut lui être interdit de fumer du tabac, au moins deux semaines qui précèdent ou suivent l’intervention. Cette interdiction est formulée dans l’optique de réduire le plus possible, le risque de développement de nécrose cutanée. Aussi, si l’anesthésie générale est nécessaire dans le cadre de l’opération, le patient doit consulter un médecin généraliste entre un mois et deux jours précédant le jour j.

Hospitalisation

Le lifting des bras est pratiqué généralement en ambulatoire, mais une hospitalisation de vingt-quatre heures peut s’avérer nécessaire. C’est l’équipe médicale qui détermine les modalités d’hospitalisation, en commun accord avec la personne à opérer.

Anesthésie

Il est possible d’avoir recours à différentes méthodes d’anesthésie dans le cadre d’une brachioplastie, selon la situation du patient et de l’objectif à atteindre :

  • Anesthésie locale pure dans le cadre d’un excès cutané moins important ;
  • Anesthésie locale accompagnée des tranquillisants en intraveineuse ;
  • Anesthésie générale dans le cas d’un excès considérable de graisse ou lorsque le patient est anxieux.

Déroulement proprement dit

Durant une heure trente minutes et deux heures, la plastie brachiale commence par le retrait de l’excès de graisse par lipoaspiration ou liposuccion. Cela est effectué dans l’optique de ne pas abîmer les systèmes nerveux, lymphatiques et nerveux. Ensuite, le chirurgien procède au retrait de l’excès de peau. Il fait tout cela, en prenant le soin de respecter les marquages faits sur le bras du patient.

Le professionnel de santé suture maintenant les incisions en se servant des fils résorbables, puis met un pansement pour éviter les saignements. Il est également possible qu’il ait recours au traitement au laser complémentaire après la saturation des cicatrices, afin de réduire leur taille et leur visibilité.

Brachioplastie : quelles sont les suites opératoires ?

Les pansements doivent être changés régulièrement après le lifting des bras tout au long d’une dizaine de jours, pour obtenir une cicatrisation optimale et minimiser le risque de gonflement post-opératoire. Le patient peut commencer à prendre la douche après les vingt-quatre qui suivent l’intervention, mais le bain est interdit pendant environ deux ou trois semaines. En général, les hématomes ainsi que l’œdème s’estompent au bout de quelques semaines de convalescence.

En ce qui concerne les douleurs, elles sont limitées et disparaissent au fil du temps, grâce à la prise des antalgiques. Les résultats escomptés sont visibles après trois à quatre mois, pendant que la cicatrice s’estompe au fil des années avec les traitements locaux (le massage…).

Lifting des bras : quelles sont les complications possibles ?

À l’instar de toute intervention chirurgicale, la brachioplastie peut occasionner des complications, mais elles sont rares :

  • Sérome : après le retrait des drains, le liquide peut s’accumuler sous la peau et provoquer une rougeur ou une enflure ;
  • Hématomes ;
  • Infection qui peut nécessiter une prise en charge particulière comme l’antibiothérapie ;
  • Saignement : nécessitant une opération pour évacuer le sang accumulé, ce type de complication peut être provoqué par un effort physique intense à la suite de l’intervention ;
  • Mauvaise cicatrisation qui nécessite des traitements locaux complémentaires durant des semaines ou des mois ;
  • Nécrose ;
  • Phlébite ;  
  • Sensibilité : la peau, notamment la partie interne du bras est insensible pendant environ six mois qui suivent l’intervention ;
  • Asymétrie : il est possible d’observer une asymétrie de position des cicatrices ou de l’aspect du bras.

Enfin, la brachioplastie permet de réduire totalement l’excès de peau et de graisse au niveau du bras. Ce qui permet une réduction de la circonférence, rend tendre la peau, et offre alors un meilleur aspect au corps.

Vous aimerez aussi :

Related Articles