Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Bronchite dentaire chez bébé : symptômes et traitements

Les poussées dentaires représentent une des étapes les plus importantes de la vie d’un nourrisson. Il s’agit d’un processus graduel qui intervient durant leurs deux premières années de vie. Toutefois, plusieurs parents ont eu à constater qu’il y a souvent une concordance entre les poussées dentaires et la survenue d’une bronchite aiguë chez les bébés. Cette inflammation est alors qualifiée de bronchite dentaire. Elle serait une forme particulière de bronchite chez bébé, provoquée, selon certains, par l’éruption des dents de lait.

Qu’est-ce qu’une bronchite dentaire ?

La bronchite est une maladie infectieuse qui s’attaque aux bronches. Elle est relativement facile à identifier, car elle provoque des symptômes qui sont aujourd’hui caractéristiques (une toux sèche se transformant ensuite en toux grasse).

Si la bronchite peut survenir chez des personnes de tout âge, ses symptômes ont tendance à se présenter chez le jeune enfant en même temps ou juste après une poussée dentaire. En effet, il est très fréquent que l’éruption des dents de lait chez un bébé soit suivie d’épisodes de bronchites aiguës. C’est pour cela que ce type d’infections des bronches est désigné sous le terme de bronchite dentaire.

Origine des bronchites dentaires

La bronchite est une maladie bénigne qui a généralement une origine virale. C’est d’autant plus le cas avec les jeunes enfants puisque la bronchite dentaire est favorisée par les poussées dentaires. Il existe plusieurs types de virus qui peuvent être responsables de son apparition. Vous avez entre autres :

  • le virus influenza ou para-influenza ;
  • le VRS ou virus respiratoire syncytial ;
  • le rhinovirus ou encore l’adénovirus.

Le virus pénètre dans les voies aériennes supérieures pour provoquer une rhinite, une laryngite ou une pharyngite. Il progresse dans l’organisme et s’attaque ensuite aux bronches ainsi qu’aux bronchioles, afin de déclencher l’apparition d’une bronchite ou d’une bronchiolite chez le nourrisson.

Dès lors que les bronches ou les bronchioles de la victime sont infectées, les muqueuses qui recouvrent leur paroi s’enflamment et gonflent de façon exponentielle. Le mucus est alors produit en plus grande quantité, et les bronches sont très vite encombrées.

Les symptômes des bronchites dentaires

Après l’infection des bronches ou des bronchioles, l’on peut noter la manifestation de plusieurs symptômes caractéristiques d’une bronchite. Dans un premier temps, la victime souffre d’une toux sèche, qui se transforme plus tard en toux grasse.

Ensuite, la bronchite se caractérise par une respiration sifflante, ainsi que par une gêne respiratoire. Enfin, le patient souffre de douleurs thoraciques au niveau du sternum, de courbatures et d’une grande fatigue. Dans certains cas, il doit aussi endurer une légère fièvre qui ne dépasse pas généralement les 38 °C.

Les poussées dentaires sont-elles une cause de maladie chez les enfants ?

Bronchite dentaire bébé

En général, les nourrissons et les bébés naissent sans aucune dent. Même si elles commencent effectivement à se former pendant la grossesse, ce n’est que pendant les deux premières années de leur vie que leurs premières dents se mettent à pousser. C’est ce phénomène parfois douloureux et souvent gênant que l’on appelle poussées dentaires.

S’il est vrai que les symptômes des poussées dentaires sont désagréables et douloureux, l’enfant reste néanmoins en bonne santé. En effet, ce ne sont pas les poussées dentaires qui le rendent malade. En revanche, elles sont souvent la cause du phénomène d’inflammation au niveau de la gencive.

C’est ce phénomène qui rend le nourrisson ou le jeune enfant beaucoup plus sensible et plus fragile face aux infections. Il est donc primordial qu’au cours de la poussée dentaire, vous fassiez très attention à l’état de santé de votre enfant. Dès lors que vous remarquez un cas d’aggravation ou des symptômes évocateurs d’une infection à traiter, vous pourrez rapidement consulter votre médecin.

Ainsi donc, on peut conclure que la pousse dentaire n’est pas à l’origine des épisodes de toux et de bronchite à proprement parler. Toutefois, elle provoque un épisode inflammatoire, qui rend le jeune enfant plus susceptible de souffrir d’une infection et notamment d’une infection virale. Ce dernier est si vulnérable qu’il peut être infecté par différents types de virus.

C’est pour cela que durant cette période, votre enfant contracte plusieurs types de maladies comme l’érythème fessier, la rhinite ou le rhume, la rhinopharyngite, l’otite ou encore la bronchite dentaire.

Quel est le traitement de la bronchite dentaire chez l’enfant ?

La bronchite dentaire étant juste une des formes de la bronchite, elles partagent le même traitement. Ainsi, si votre enfant souffre d’une bronchite aiguë, son traitement consistera à soulager ses principaux symptômes. Ce traitement sera valable, peu importe si la bronchite a été favorisée ou non par une poussée dentaire.

La plupart du temps, la toux disparaît spontanément, au bout de 2 à 3 semaines généralement. Pour soulager les symptômes de la bronchite aiguë, vous pouvez vous tourner vers des traitements médicamenteux. Certains médecins prescrivent divers médicaments aux enfants pour faire baisser la fièvre et soulager la douleur provoquée par les épisodes de toux.

Au nombre de ces médicaments, vous avez le paracétamol qui est le seul antipyrétique pouvant être administré à un enfant de moins de 3 mois ; l’ibuprofène qui est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) pouvant être prescrit aux enfants âgés de plus de 3 mois.

Ce dernier est d’ailleurs une très bonne alternative en cas de contre-indication au paracétamol à cause d’une possible maladie du foie ou d’une allergie. Notez que peu importe les circonstances, un seul médicament doit être utilisé pour faire baisser la fièvre chez l’enfant. Toutefois, restez très loin de l’aspirine, afin d’éviter les risques de manifestation du syndrome de Reye.

Si vous souhaitez simplement soulager la toux de votre enfant souffrant d’une bronchite aiguë, il existe certains gestes simples à adopter. Ils vous permettront d’aider votre enfant à se sentir mieux. Pour diminuer les risques d’aggravation des symptômes de la bronchite tout en soulageant la toux chez le jeune enfant, évitez de l’exposer à la fumée de cigarette ou à tout autre type de fumée.

En effet, outre le tabagisme passif qui est déjà suffisamment grave, la fumée est particulièrement irritante pour les bronches. Vous pouvez également réaliser de façon régulière des lavages de nez surtout lorsqu’une rhinite est associée à la bronchite. Enfin, lorsqu’il a la fièvre, faites-lui boire beaucoup d’eau pour éviter une déshydratation.

Vous aimerez aussi :

Related Articles