Global Statistics

All countries
329,058,156
Confirmed
Updated on January 17, 2022 1:25 pm
All countries
265,644,122
Recovered
Updated on January 17, 2022 1:25 pm
All countries
5,559,096
Deaths
Updated on January 17, 2022 1:25 pm

Bruxisme : Comment arrêter le grincement des dents ?

Du grec « bryxo» qui signifie «grincer des dents», le bruxisme est un mouvement inconscient de la mâchoire, qui provoque des grincements ou serrements des dents. Ce mouvement des mâchoires s’opère, sans qu’il n’y ait une situation naturelle pouvant la provoquer. C’est une maladie grave qui cause d’énormes dégâts. Cependant, il existe plusieurs solutions pour prévenir et traiter le bruxisme, afin qu’il n’entraine pas de dommages graves à la personne atteinte. Qu’appelle-t-on bruxisme ? Quelles sont les causes de cette maladie et comment la prévenir ? Quelles sont les conséquences pouvant en résulter ?Découvrez ici, l’essentiel à savoir sur la maladie.

Qu’appelle-t-on bruxisme ?

Le bruxisme – © Crédit : informationhospitaliere.com

Le bruxisme est une maladie reconnaissable au grincement ou serrement des dents, sans qu’aucune action pouvant conduire à cette réaction ne soit enclenchée. On le définit autrement comme une parafonction manducatrice, c’est-à-dire que le serrement ou grincement des dents n’est exécuté dans aucun but précis.

On distingue quatre types de bruxisme rangés en deux catégories.

Dans la première catégorie, nous avons le bruxisme dynamique et le bruxisme statique.

Le bruxisme dynamique est celui dont le grincement des dents est provoqué, par un mouvement de frottement latéral ou d’avant en arrière des dents. C’est la mâchoire inférieure qui bouge et ce type de grincement émet des sons ou bruits pas très agréables.

Le second type est celui qui n’émet pas de bruit : il s’agit du bruxisme statique. Ici, c’est plutôt un mouvement de pression verticale, exercée sur les dents par la force des mâchoires, sans mouvement latéral de la mandibule.

La seconde catégorie comprend le bruxisme nocturne et le bruxisme diurne.

Le bruxisme diurne concerne ceux qui bruxent le jour. Ils ont un certain contrôle sur ce grincement, car ils peuvent en prendre conscience. Il est donc plus facile pour eux de s’en débarrasser, en détectant la cause et en faisant un effort de relâcher les mâchoires lorsqu’ils en sont conscients.

Quant au bruxisme nocturne, il regroupe les bruxeurs de nuit. 80% des personnes atteintes du bruxisme, grincent les dents la nuit. Ils grincent les dents de façon totalement inconsciente et involontaire. Ça se passe durant le sommeil et peut être dû à une mauvaise gestion du stress, au cours de la journée. Cela peut aussi être causé par le fait que la mâchoire reste tendue, au lieu de se relaxer durant le sommeil. Les bruxeurs nocturnes ne savent pas qu’ils font autant de bruit durant la nuit.

Beaucoup de gens souffrent de cette maladie au moins une fois dans leur vie. Pour certains, elle devient chronique et s’il n’est être traité rapidement, il peut être à l’origine de graves dommages à divers niveaux. Avec le temps, le bruxisme chronique a tendance à s’empirer.

Quelles sont les causes de cette maladie?

Les causes les plus fréquentes du bruxisme sont souvent celles liées aux problèmes psychosociaux, vécus durant la journée.

Stress

Le stress est défini comme un ensemble de phénomènes physiologiques et psychologiques, provoqués par des situations qui affectent une personne. Il est souvent caractérisé par un rythme cardiaque fort, un taux de tonus et un taux de sucre s’effondrant. Ces derniers sont susceptibles de favoriser le bruxisme.

Anxiété

C’est une émotion ressentie de façon désagréable face à une situation de danger, des réactions physiques ou des sensations pénibles dimpuissance. Les troubles de lanxiété sont souvent chroniques et, ne s’expriment pas de la même manière chez toutes les personnes.

Compétitivité

C’est d’abord l’aptitude d’une personne à faire face à la concurrence. Si vous êtes dans une situation de concurrence ou de défis, vous pourrez être amené à grincer les dents régulièrement, la nuit comme le jour.

Hyperactivité 

Une personne hyperactive sera en permanence agitée, il va ressentir le besoin de bouger à tout moment. Ce type de prsonne a la facilité de devenir bruxeur.

Habitude de sommeil 

Il a été prouvé que la majorité des personnes, qui dorment sur le dos, sont celles qui souffrent le plus du bruxisme. C’est une position qui favorise le recul de la mandibule et, permet à la langue de se diriger vers le fond de la bouche plus facilement. Cette position des deux organes rend un peu difficile l’accès de lair aux poumons, ce qui entraîne une baisse doxygénation, source du bruxisme. Ceux qui préfèrent aussi une respiration par la bouche, font partie des bruxeurs nocturnes.

Malocclusions dentaires

Elle fait référence à l’engrenage de dents supérieures à celles inférieures. Les individus qui souffrent de malocclusions dentaires ou qui ont un mauvais alignement des dents, sont plus susceptibles de grincer ou de serrer les dents pour les endommager.

Traumatisme

Le traumatisme peut également être l’une des causes du bruxisme. Il peut provenir d’un accident ou de multiples anesthésies nécessitant des intubations qui peuvent affecter négativement les articulations tempo modulaire (ATMs).

Médicaments

Certains médicaments comme les antidépresseurs ou certaines drogues (comme l’ecstasy et le THC), peuvent amener celui qui les consomme à devenir bruxeur. Ils contiennent des substances qui, grâce à leur action chimique et leurs effets sur le cerveau, conduisent au bruxisme. La maladie de Parkinson et la dépression peuvent également contribuer à l’apparition du bruxisme.

Particulièrement, la génétique peut expliquer le bruxisme diurne. Les chercheurs pensent qu’un dérèglement du système nerveux autonome, peut également être à la base de cette maladie.

Quelles sont les conséquences du bruxisme ?

Les conséquences du bruxisme sont énormes pour le patient. En effet, le premier symptôme de la maladie est le bruit de frottement fort, intense et désagréable que le bruxeur fait, lorsqu’il dort. Le bruxeur nocturne n’est pas en mesure de déceler ce symptôme, ce n’est qu’une tierce personne qui peut le constater, on appelle donc ce symptôme, symptôme direct.

Usure de l’émail – © Crédit : informationhospitaliere.com

Il peut causer l’usure prématurée de lémail ou de la dentine. Cette usure va rendre les dents sensibles aux aliments acides et à des changements de températures. Il peut s’agir dans certains cas de la fracture dentaire ou carrément, de la mobilité de certaines dents ou encore, du détachement.

Troubles de l’articulation temporo-mandibulaire

Le bruxeur peut ressentir des douleurs et des raideurs.

De simples claquements peuvent être entendus lorsque la mandibule bouge. Le sujet peut également avoir des sensations que sa mâchoire ne s’ouvre plus aussi grandement qu’avant.

Difficultés à bâiller normalement

Le bruxisme peut avoir pour conséquence, la destruction de los alvéolaire. C’est-à-dire que, l’os dans lequel les dents sont enracinées et les tissus mous, seront détruits.

Maladies parodontales

Comme maladie parodontale, il peut y avoir la récession gingivale (le déchaussement dentaire). Des douleurs musculaires peuvent survenir au niveau de la zone orofaciale, dans le cou et les épaules. Les muscles peuvent devenir douloureux au toucher.

Dans des cas encore plus graves, les nerfs peuvent être atteints ou, les dents vont se fracturer. Les maux doreille, maux de tête chronique, fatigue au réveil, douleurs musculaires au cou et parfois dans les épaules, sont aussi des conséquences du bruxisme.

Comment lutter contre le bruxisme ?

Il n’existe pas de traitement clair ou figé, pour arrêter le grincement de dents. Par contre, les bruxeurs peuvent utiliser plusieurs moyens pour se soulager de cette affection.

Être conscient de sa situation 

D’habitude, le bruxeur nocturne n’a pas conscience de son bruxisme. Il faudra donc que quelqu’un de son entourage fasse la remarque et lui en parle, afin qu’il prenne conscience de son mal pour se faire traiter. Quant au bruxeur diurne, il est en éveil et peut donc constater les grincements de dents qu’il fait.

Obtenir un diagnostic

Pour obtenir un diagnostic précis de son mal, il faudrait alors faire une analyse du sommeil (polysomnographie).

Déterminer la source du mal 

Après diagnostic, le malade doit tenter de connaître les causes de son bruxisme. Avec l’aide des professionnels de la santé comme l’ORL, le psychologue, le neurologue, le pneumologue, le physiothérapeute et d’autres, le patient peut arriver à en détecter la source.

Faire une plaque occlusale sur mesure ou une gouttière anti-bruxisme 

Cette plaque empêche les dents supérieures de toucher celles inférieures et donc, permet d’éviter les désagréments causés par les grincements des dents. Elle est faite à partir des empreintes dentaires du patient, dans un cabinet dentaire. C’est avec ces empreintes que seront conçus les modèles de dents, ainsi que les plaques. Elles ne guérissent pas la maladie, mais la préviennent, en amenant les mâchoires à se relâcher.

Faire des exercices de relaxation

Les techniques de yoga, la méditation et les séances de psychothérapies sont efficaces, en matière de solution pour remédier au bruxisme, surtout quand c’est le stress qui en est la cause.

Éviter de mâchouiller les objets

Lorsque vous mastiquez des choses autres que les repas, comme les crayons, les pailles et autres, les muscles masticateurs vont s’y habituer. Pendant la nuit, ils vont chercher à entretenir la même action et l’accentuer même, en cherchant à serrer les dents.

Réduire les substances stimulantes 

Les substances comme le café, la drogue sous toutes ses formes, la cigarette sont à éviter, avant d’aller se coucher immédiatement ou même quelques heures avant de le faire. Elles peuvent aussi contribuer au bruxisme.

Faire des exercices d’étirement des muscles

L’étirement des muscles masticateurs, minimise les impacts négatifs ou dommages causés par la maladie. Le fait de se serrer est aussi dû au fait qu’ils soient tendus. Faire des exercices de relaxation leur permettra d’être moins tendus et de ne pas causer des grincements.

Appliquer un vernis sur les dents pour les désensibiliser

Pour réduire la sensibilité et linconfort du bruxeur, vous pouvez aller voir un spécialiste de la santé buccodentaire, afin qu’il vous applique le vernis. Dans le cadre de ses soins d’hygiène à la maison, le patient qui bruxe peut également appliquer des gels fluorés.

Faire un traitement orthodontique

C’est un traitement qui permet d’aligner les dents, pour améliorer leur apparence et leur fonctionnement. Le mauvais alignement des dents peut également être la cause des grincements des dents.

Être en bonne santé 

Rester en bonne santé est aussi une bonne manière de minimiser l’effet du bruxisme ou, de lutter contre. La bonne santé passe par une bonne alimentation, boire assez deau, manger des fruits et légumes, beaucoup se reposer, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles