Global Statistics

All countries
674,537,961
Confirmed
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
627,712,291
Recovered
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
6,756,820
Deaths
Updated on January 28, 2023 4:28 am

Bypass gastrique : définition, déroulement et précautions

Le bypass gastrique est un type de chirurgie destiné aux patients souffrant d’obésité morbide. Il est utilisé pour les aider à perdre du poids en réduisant la taille de leur estomac. Ce qui réduit la quantité de nourriture qu’ils peuvent manger en une seule fois. L’intervention peut également contribuer à réduire les brûlures d’estomac et les symptômes de reflux acide chez certains patients. Cette opération peut être réalisée par chirurgie laparoscopique mini-invasive ou par chirurgie ouverte. Elle dure environ 90 minutes et est réalisée en ambulatoire. Découvrez donc les définitions, les causes, le déroulement et les précautions du bypass gastrique.

Définitions du bypass gastrique

Le bypass gastrique ou pontage gastrique, est une intervention chirurgicale qui permet de réduire la taille de l’estomac et de réorienter le tube digestif. Il aide les patients à perdre du poids en réduisant leur consommation de nourriture. Il les aide également à perdre du poids en leur permettant de se sentir rassasiés avec moins de nourriture. Il réduit aussi l’absorption des sucres et des graisses des aliments qu’il consomme. L’intervention peut être réalisée par voie ouverte ou laparoscopique en fonction des antécédents médicaux du patient et des préférences du chirurgien.

Il est généralement pratiqué sur des personnes obèses qui n’ont pas réussi à perdre du poids en suivant un régime ou en faisant de l’exercice. L’opération peut également être pratiquée sur des personnes souffrant d’obésité extrême et présentant un risque de problèmes de santé liés à leur poids.

Le bypass gastrique consiste à diviser l’estomac en deux parties et à les relier pour former une poche plus petite. Cette poche limite la quantité de nourriture que la personne peut manger en une seule fois. Mais, cela facilite également l’absorption des nutriments par son organisme.

La poche contient une partie de l’estomac et la relie directement à l’intestin grêle. Cette connexion entre la poche et les intestins empêche d’absorber les nutriments des aliments avant qu’ils n’atteignent l’intestin grêle. Cela entraîne généralement une perte de poids, car moins d’aliments peuvent entrer dans l’estomac. Ce qui donne au patient une sensation de satiété plus rapide que la normale.

Après un pontage gastrique, les aliments passent directement de l’œsophage à une sortie située au fond de l’estomac. Les aliments passent ensuite dans une petite poche située au-dessus de la sortie. Cette poche ne peut contenir qu’environ 30 ml d’aliments à la fois. Une deuxième poche, appelée branche « jéjunoïdienne », relie cette sortie à une boucle de l’intestin grêle, c’est-à-dire le jéjunum. Cette boucle permet à de minuscules quantités de liquide et de nutriments de passer dans le corps à partir des aliments digérés. Après environ 3 heures, la majeure partie de ce que le patient a mangé aura quitté son corps par cette seconde voie.

Par ailleurs, l’intervention peut provoquer des effets secondaires tels que des nausées et des vomissements. Mais ces symptômes devraient disparaître dans les semaines qui suivent.

Causes du bypass gastrique

La chirurgie de pontage gastrique est une option si d’autres plans de régime et d’exercice ont échoué. Cela fait que le sujet est toujours aux prises avec l’obésité ou des problèmes de santé liés au surpoids, comme le diabète ou l’hypertension.

Cette intervention limite la quantité de nourriture qu’une personne peut manger. Elle est utilisée pour les personnes souffrant d’obésité morbide, avec un indice de masse corporelle supérieur à 40.

Il existe plusieurs causes du bypass gastrique :

L’obésité

L’obésité est l’une des principales causes du pontage gastrique. C’est un état dans lequel une personne a une quantité anormalement élevée de graisse corporelle. L’obésité est souvent causée par une alimentation excessive et/ou un manque d’exercice physique. Elle peut entraîner un certain nombre de problèmes de santé, notamment : 

  • Une pression artérielle et un taux de cholestérol élevés ;
  • Le diabète de type 2 ;
  • Les accidents vasculaires cérébraux ;
  • Le cancer.

Des études ont montré que les personnes obèses sont plus susceptibles de développer des calculs biliaires et un reflux gastro-œsophagien.

L’obésité peut être classée comme généralisée ou centrale et peut être encore différenciée comme viscérale ou sous-cutanée. Le terme « obèse » désigne une personne dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 30 kg/m2. La classe d’obésité 1 correspondant à un indice de 30-34,9 et celle d’obésité 2 à un indice de 35-39,9.

L’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle est causée par une consommation élevée de sodium, le stress et le tabagisme. Elle est également plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Elle peut entraîner une maladie rénale chronique. C’est l’une des raisons pour lesquelles le médecin peut recommander de prendre des médicaments contre l’hypertension à vie après un pontage gastrique. Si elle n’est pas traitée, l’hypertension artérielle peut provoquer une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou d’autres complications graves pouvant entraîner la mort. Elle est également plus fréquente chez les personnes âgées, mais elle peut survenir à tout âge.

De nombreuses personnes ayant subi un pontage gastrique souffrent d’hypertension artérielle à la suite de l’opération. Cela est dû à un certain nombre de facteurs, notamment une hypertrophie cardiaque. Elle peut se produire lorsque la personne atteinte perd beaucoup de poids rapidement, ce qui est fréquent avec cette chirurgie. Parmi les autres causes possibles, il y a la rétention d’eau et les changements dans la capacité des reins à filtrer le sodium de l’organisme.

Le diabète

Le diabète est un trouble métabolique qui survient lorsque l’organisme est incapable de réguler le taux de glucose. Cela peut se produire lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou lorsque les cellules ne réagissent pas de manière appropriée à l’insuline.

Le diabète peut être classé en deux types : le type 1 et le type 2. Chacun de ces types a des causes différentes et nécessite des traitements différents, mais tous deux peuvent conduire à un bypass gastrique.

Le diabète de type 1 est causé par une maladie auto-immune dans laquelle l’organisme produit des anticorps qui attaquent ses propres cellules productrices d’insuline. Le diabète de type 2 est dû à une combinaison de facteurs génétiques et d’habitudes de vie, notamment le régime alimentaire et l’exercice physique.

Les deux types de diabète entraînent une élévation de la glycémie qui, avec le temps, peut endommager les petits vaisseaux sanguins du corps. Cette élévation peut également endommager les yeux, les reins, le cœur et d’autres organes. L’une des conséquences de ces dommages est un risque accru de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral. Ces affections peuvent nécessiter un pontage gastrique pour être traitées efficacement.

La maladie cardiaque

Les maladies cardiaques sont l’une des principales causes de la chirurgie de dérivation gastrique. Elles surviennent lorsque les vaisseaux sanguins du cœur sont endommagés ou bloqués. Cela peut se produire avec le temps ou le médecin peut trouver des signes de maladie cardiaque après un premier examen physique.

Lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie cardiaque, il lui est très difficile de perdre du poids et de maintenir un poids sain. En effet, en raison de la maladie cardiaque, il est plus difficile pour la personne de faire de l’exercice, ce qui peut rendre plus difficile la perte de poids.

Les maladies cardiovasculaires courantes qui peuvent nécessiter un bypass gastrique sont le cholestérol élevé et les triglycérides élevés.

Hormis cela, les autres causes de l’intervention sont le syndrome métabolique et l’apnée du sommeil.

Déroulement du bypass gastrique

Le bypass proprement dit peut-être réalisé par laparoscopie ou par incision ouverte :

Déroulement du bypass gastrique par laparoscopie

Le bypass gastrique par laparoscopie est une intervention peu invasive qui consiste à retirer une partie de l’estomac et à acheminer l’intestin grêle. Cette chirurgie est généralement pratiquée pour traiter l’obésité chez les adultes dont l’IMC est supérieur à 40.

Elle est généralement réalisée en ambulatoire, ce qui signifie que le patient pourra rentrer chez lui le jour même de l’intervention. L’opération proprement dite dure environ deux heures, et le temps de récupération est de 1 à 3 semaines.

Le chirurgien pratique 5 petites incisions dans l’abdomen du patient. Une petite caméra appelée laparoscope est insérée dans l’une d’elles. Elle aide le chirurgien à voir clairement pendant l’opération. Elle est aussi utilisée pour guider les instruments à l’intérieur de son corps. Ces instruments aident le chirurgien à placer un anneau autour de la partie supérieure de l’estomac du patient. Cela le divise en deux parties : une petite poche supérieure et une section inférieure plus large qui reste reliée à son intestin grêle. L’anneau crée une ouverture étroite permettant aux aliments de pénétrer dans cette nouvelle poche depuis l’œsophage. Cela afin que les aliments puissent contourner une partie de son tube digestif.

Une fois l’intervention terminée, des points de suture sont placés aux deux extrémités de la connexion entre l’estomac et l’intestin grêle. Cela est nécessaire afin de la maintenir en place pendant que la cicatrisation s’effectue sur plusieurs jours ou semaines.

Déroulement du bypass gastrique par incision ouverte

La procédure de l’incision ouverte du bypass gastrique est une intervention chirurgicale qui est utilisée pour traiter l’obésité morbide. L’incision ouverte du pontage gastrique consiste à créer une ouverture dans l’estomac, puis à le diviser en deux parties à l’aide d’un dispositif d’agrafage. Une section de l’estomac est reliée à l’intestin grêle et l’autre section est attachée à une partie de l’estomac appelée la poche. La poche sera l’endroit où les aliments iront après avoir quitté la bouche. Cette opération réduit la quantité de nourriture que le patient peut manger en une fois. Ce qui signifie qu’il mettra plus de temps à se sentir rassasié et satisfait après avoir mangé.

Après l’opération, le patient doit s’attendre à ressentir une certaine douleur, mais pas trop d’inconfort au niveau du site d’incision pendant la période de récupération. Il ressentira probablement des ballonnements dus à l’accumulation de gaz dans ses intestins après l’intervention. Il ressentira également une constipation due à la réduction de l’activité des mouvements musculaires qui aident à faire avancer les aliments dans le tube digestif. Ces symptômes devraient disparaître au bout de trois semaines environ, une fois que le corps se sera adapté à sa nouvelle configuration.

Après l’opération, le patient restera à l’hôpital jusqu’à 5 jours. Il devra prendre des antibiotiques avant de rentrer chez lui, car il existe un faible risque que des bactéries pénètrent dans son sang pendant l’opération. Il aura également besoin de suppléments nutritionnels pendant que son corps guérit. Ceci est particulièrement important s’il fume ou boit régulièrement de l’alcool.

De plus, le patient pourra manger un peu moins que d’habitude. Il sera rassasié plus rapidement, car seule une petite quantité de nourriture peut entrer dans la poche. Il pourra également mieux digérer les aliments, car ils parcourent un chemin plus court dans son corps.

Cependant, il peut arriver que certains patients présentent un certain gonflement, des douleurs ou des ecchymoses autour de leurs incisions pendant une période. Cela peut aller jusqu’à six semaines. Également, ils peuvent ressentir une certaine gêne lorsqu’ils avalent des liquides.

Précautions du bypass gastrique

Le bypass gastrique est une intervention chirurgicale qui réduit la quantité de nourriture qu’une personne peut manger en créant une petite poche en haut de son estomac. L’opération peut entraîner des complications, notamment :

  • Des calculs biliaires ;
  • Des problèmes de foie ;
  • Un gonflement des jambes ou des pieds ;
  • Des infections, comme la pneumonie.

Pour éviter toutes complications, le patient ne doit pas subir de pontage gastrique, si son indice de masse corporelle est supérieur à 35 ou 50. Il risque de souffrir d’une infection qui ne peut être traitée par des antibiotiques ou d’avoir une insuffisance cardiaque.

Si une personne décide de subir un pontage gastrique, il doit s’assurer de parler à son médecin de tous les risques possibles. Il doit également s’assurer de parler des carences nutritionnelles et des carences en vitamines qui peuvent survenir en raison de la malabsorption.

En outre, l’opération modifie également le fonctionnement de l’intestin grêle en le raccourcissant et en le reliant à une nouvelle poche stomacale. Cela signifie que les aliments doivent circuler dans le système digestif plus rapidement qu’auparavant, ce qui peut entraîner de la diarrhée ou de la constipation.

Pour prévenir ces problèmes, il faut que le patient boive beaucoup d’eau et évite le café et les sodas, qui peuvent provoquer une déshydratation. Il doit aussi éviter de manger de gros repas ou de suivre des régimes draconiens avant l’opération. Cela peut nuire à son système digestif et aggraver certaines complications, si elles surviennent pendant l’intervention.

En outre, le patient doit également prendre des probiotiques tous les jours pendant au moins trois mois après l’opération. Ils sont nécessaires afin que son organisme soit suffisamment sain pour se rétablir de tout problème après l’acte chirurgical.

Enfin, il est important de savoir que tout le monde n’est pas un bon candidat pour le bypass gastrique. Une femme enceinte n’est pas éligible, par exemple.  Pour savoir si vous êtes admissible à cette intervention, il faut vous référer à votre médecin ou à votre chirurgien.

Le bypass gastrique comporte des risques. Ceux-ci varient selon que la personne ait déjà subi d’autres types d’interventions chirurgicales et selon que l’intervention est ouverte ou laparoscopique. Il est donc nécessaire de discuter avec votre médecin de tous les risques possibles avant de prendre la décision de vous soumettre ou non à cette intervention.

Article précédent
Ayurveda : définition, principes et bienfaits
Article suivant

Vous aimerez aussi :

Related Articles